Google est dans le collimateur de la justice américaine pour des pratiques anticoncurrentielles menées sur Android. Ce n’est pas la première fois que le géant du web est confronté à une affaire de ce genre.

Crédits image : jshmllr (photo modifiée)

Google a l’habitude d’être accusé de pratiques anticoncurrentielles. Cela vaut notamment pour son système d’exploitation mobile Android où il est souvent reproché à la firme de Mountain View d’abuser de sa position dominante.

C’est donc sans grande surprise que l’on apprend, par le biais de sources citées par CNBC, qu’une dizaine de procureurs aux États-Unis comptent examiner l’OS Android afin de voir si Google y impose des pratiques anticoncurrentielles. Précisons que cette démarche s’inscrit dans une enquête plus large portant sur des comportements potentiellement illicites du géant américain en matière de publicités.

Contexte compliqué pour Google

En d’autres termes, les procureurs généraux ont élargi le champ de leur enquête. Le contexte actuel n’est pas des plus rassurant pour Google dont les activités sont également scrutées par le département américain de la Justice et la Commission judiciaire de la Chambre des représentants. Il faut cependant souligner que l’ensemble des grandes entreprises de la tech est visé par ce type d’investigation.

Dans le cas de Google, rappelons que la Commission européenne l’a condamné à une gargantuesque amende de 4,34 milliards d’euros contestée en appel par la firme. Dans cette affaire, c’est la préinstallation des services et applications Google qui est jugée contraire aux règles de la concurrence. En outre, la justice indienne aussi a entrepris des mesures contre le géant américain.