Avec YouTube Shorts, Google veut concurrencer TikTok

 

En annonçant YouTube Shorts, Google propose de créer des vidéos très courtes entièrement filmées, éditées, montées puis publiées à partir d'un smartphone. À l'image d'un autre réseau social, plutôt populaire.

Un premier coup d’essai en Inde

D’abord lancé en version bêta sur Android auprès des mobinautes localisés en Inde, YouTube Shorts permet de créer des clips limités à 15 secondes en juxtaposant plusieurs prises. Finalement, le rendu s’approche donc d’une story publiée sur Instagram. Directement depuis l’application, il est possible de choisir un clip sonore dans une bibliothèque de sons qui s’étoffera par la suite. En vitesse normale, au ralenti ou en accéléré, il est possible d’ajuster la vitesse de la lecture pour dynamiser le clip. Notons également la présence d’un compte à rebours avant le début de chaque enregistrement, comme sur TikTok, pour préparer sa mise en scène.

Avec 2 milliards d’utilisateurs par mois, YouTube promet aux créateurs une large audience potentielle et annonce la mise en place d’une section dédiée aux vidéos courtes avec une navigation gestuelle verticale. Sans donner plus d’informations, Google promet qu’une version iOS sera publiée et que YouTube Shorts sera par la suite disponible dans d’autres pays dans les mois à venir.

YouTube Shorts sur Android

YouTube Shorts sur Android // Source : YouTube

Entre les chaines thématiques au contenu de haute qualité, les documentaires libres de droits, les films proposés à la location ou encore son service de musique, YouTube ne cesse de multiplier les points d’entrée pour devenir la référence globale en matière de vidéos. Reste que si l’équipe de YouTube est en mesure d’assurer une très forte audience généraliste, elle n’est de fait pas aussi spécialisée que TikTok dans cette audience des 15-24 ans.

Google n’est pas la seule société à vouloir répliquer l’engouement autour de TikTok. Le mois dernier, Facebook annonçait le lancement de Reels, une nouvelle fonctionnalité pour Instagram permettant également d’ajuster plusieurs clips pour des vidéos de 15 secondes maximum avec une palette d’effets et de sons prédéfinis.

Quelle alternative à TikTok aux États-Unis ?

Pour mémoire, Donald Trump estime que l’éditeur de TikTok ByteDance est une menace pour la sécurité des États-Unis en collectant pour le compte de la Chine trop de données des utilisateurs américains. Il a donc forcé ByteDance à revendre sa division américaine à une société locale.

Selon CNBC, TikTok enregistrerait 55 millions d’utilisateurs à travers le monde en janvier 2018 contre 271 millions en décembre de cette année-là. Un an plus tard, le service comptait 507 millions d’adeptes et la barre est 700 millions d’utilisateurs actifs par mois a été franchie en juillet dernier — dont 100 millions outre-Atlantique —, avec un total de quelque 2 milliards de téléchargements.

Alors si ByteDance se voit forcé de jeter l’éponge sur le territoire américain, qui prendra la relève ?

YouTube

YouTube

Les derniers articles