Google teste la popularité de Wear OS auprès de ses utilisateurs

 

C'est par l'intermédiaire d'un étrange sondage envoyé à ses utilisateurs de montres connectées sous Wear OS que Google a voulu savoir s'ils étaient satisfaits du système d'exploitation maison pour "wearables".

Wear OS a-t-il quelque chose à envier à watchOS ? C’est un peu l’idée derrière le sondage apparu soudainement aux propriétaires de montres connectées tournant sous le système de Google. « Aidez-nous à améliorer Wear OS by Google ? » affichait une notification de l’application compagnon de ces utilisateurs, a relevé le site 9to5Google.

Un sondage qui survient quelques jours après l’annonce de l’acquisition par la firme de Mountain View de Fitbit, l’emblématique entreprise derrière de multiples traqueurs et montres connectés. Il faut dire que le nouveau venu dispose aussi de sa propre plateforme pour objets connectés, en parallèle de Wear OS, et Google se retrouve ainsi avec deux systèmes dans son giron.

Un sondage juste après le rachat de Fitbit

À la question « Dans l’ensemble, êtes-vous satisfait de votre montre connectée ? », Google propose cinq choix, de « Très insatisfait » à « Très satisfait ».

Alors qu’une mise à jour conséquente de Wear OS a été annoncée avec son lot d’améliorations et de nouveautés, Google peine à en faire un OS incontournable pour les montres et les traqueurs connectés face à la puissance et à l’innovation de watchOS 7 de l’Apple Watch Series 6 et de la Watch SE. Wear OS a accumulé un sacré retard en matière de performances et d’autonomie qui lui a valu une image peu reluisante de système limité et « mou » face à son rival. Pour ne pas aider, Huawei, avant même ses déboires, et Samsung ont décidé de repartir vers des solutions maison.

Et pourtant, tout comme Google Fit, l’atout santé et forme face à la concurrence, Wear OS a fait peau neuve avec un nouveau design, plus de rapidité et de contrôles intuitifs, et surtout un gros travail sur l’autonomie. Mais si la Suunto 7 a été la première servie, la mise à jour ne se fait que très progressivement chez les constructeurs partenaires.

Les derniers articles