Test de l’Apple Watch Series 6 : la montre toujours aussi efficace qui se soucie encore plus de votre santé

Montres/Bracelet Connectés • 2020

L'Apple Watch Series 6 est la version 2020 de la célèbre montre d'Apple. Annoncée le 15 septembre 2020, elle est capable de mesurer le taux d'oxygène dans le sang et introduit de nouvelles couleurs bleu et rouge.

 

Introduction

À chaque année sa nouvelle montre connectée à la pomme. En 2020, l’Apple Watch Series 6 débarque à son tour avec des points forts renforcés sur l’écran, les performances et la santé. Et une petite nouveauté : des déclinaisons couleur.

L'Apple Watch Series 6 en aluminium bleu

L’Apple Watch Series 6 // Source : Frandroid

Fiche technique de l’Apple Watch Series 6

Nous avons testé l’Apple Watch Series 6 40 mm prêtée par la marque.

Pas de surprise sur le design

De prime abord, l’Apple Watch Series 6 est la copie conforme de la Series 5. Même allure carrée, même Digital Crown (la molette rotative latérale), même écran avec des bords affinés, ses deux haut-parleurs sur la gauche et son micro à droite. Elle arrive toujours en deux tailles de boîtier — 40 et 44 mm. On s’y tromperait ! Pour voir la différence entre les deux modèles, il faut donc aller regarder au dos. Et là, surprise : la dernière venue est bardée de LED rouges et vertes sur son dos en cristal redessiné pour l’occasion.

De gauche à droite : l’Apple Watch Series 6 et l’Apple Watch Series 5

De gauche à droite : l’Apple Watch Series 6 et l’Apple Watch Series 5 // Source : Frandroid

Cela est dû à l’ajout du capteur de mesure du taux d’oxygène dans le sang, principale nouveauté technique de cette version 2020, Et pour obtenir cette mesure, Apple a donc ajouté quatre ensembles de LED vertes, rouges et infrarouges, ainsi que quatre photodiodes, obligeant ainsi un redesign. Cela ne change rien à la façon de porter la montre connectée qui garde pratiquement le même gabarit (elle est légèrement moins épaisse de 0,34 mm).

 

A porter, que ce soit avec un bracelet Sport en silicone ou bien en maille milanaise, l’Apple Watch est assez agréable, facile à mettre et à supporter, que ce soit en activité sportive ou au quotidien. Que l’on aime ou non le choix esthétique d’un boîtier carré, il y a bien une chose qu’on doit lui reconnaître, c’est la qualité de la finition, de la montre comme des bracelets, tous extrêmement solides et qualitatifs. La montre est tout en rondeur et son gabarit ne gêne nullement, même les petits poignets. Le cristal au dos incorporant les capteurs repose sur la peau sans forcer. Sur la durée, on finit par oublier cette légère excroissance.

Au niveau du design, la nouveauté vient aussi, pour la première fois, de l’ajout de couleurs aux boîtiers aluminium de la Series 6. Les coloris bleu et rouge (PRODUCT)RED s’ajoutent aux versions gris sidéral, or et argent. Les boîtiers en acier inoxydable arrivent en graphite (gris-noir finition ultra-brillante) et or jaune réactualisé. L’Apple Watch Edition se décline en titane naturel ou noir sidéral. Le tout avec des bracelets divers, du modèle Sport ou Nike en silicone à la déclinaison Hermès en cuir.

L’Apple Watch en vidéo

Un écran plus lumineux

L’Apple Watch Series 6 reprend ici la même technologie d’écran Retina introduite par la Series 5 avec le Always-on (toujours allumé). Cela permet de lire l’écran de la montre sans avoir à l’activer d’un geste appuyé du poignet. Comme sur le modèle précédent, il est toujours possible de désactiver la fonction si vous n’avez pas envie que toutes les personnes autour de vous jettent un œil à vos informations (aller dans Réglages/Luminosité et Affichages sur votre montre ou modifier les informations sensibles des complications choisies pour ne garder que l’heure affichée).

Le contrôleur de l’écran qui gère l’alimentation et le taux de rafraîchissement est toujours présent pour ajuster la fréquence en fonction de votre activité et/ou de vos besoins (merci aussi les routines prises en compte par l’iPhone).

Cette année, Apple a retravaillé la luminosité de l’écran, annoncée 2,5 fois supérieure à celle de la Series 5 — jusqu’à 500 nits –, même sans coller le nez à l’écran. Cela se voit à l’œil nu avec des couleurs plus brillantes sur le dernier modèle, en regardant notamment des photos. En plein jour, lorsque le soleil est de sortie, il est ainsi plus facile de lire les notifications à l’écran d’un coup d’œil sans être totalement en face. Ces dernières se lisent toujours aussi bien sur un écran carré avec leur affichage jusqu’à 6-7 lignes même sur le plus petit boîtier.

Un petit ajout qui paraît anodin sur le papier, mais s’avère assez pratique, c’est la possibilité d’accéder au centre de notifications en glissant son doigt du bas vers le haut de l’écran sans avoir à réveiller l’écran au préalable (même en mode Always-on quand il baisse en luminosité)

Sport et bien-être au cœur des possibilités

Si vous n’avez jamais vu d’Apple Watch de près ou de loin, vous ne savez peut-être pas qu’elle embarque de nombreux capteurs remis d’ailleurs au goût du jour (accéléromètre, gyroscope, GPS, boussole, altimètre désormais activé en permanence…). Ils permettent évidemment de traquer votre activité sportive via la multitude de sports pris en compte, intérieur comme extérieur, dans ou en dehors de l’eau (étanche jusqu’à 50 m), avec ou sans accessoire (vélo, fractionné, cardio, marche, course, yoga, danse, rameur, badminton, basket, pilate, etc.). Les randonneurs comme les skieurs et tous ceux qui font de l’activité en altitude vont apprécier la précision supplémentaire apportée par le nouvel altimètre qui tourne en permanence.

Elle s’inquiète de votre santé

L’Apple Watch, pour rappel, permet aussi la détection du bruit environnant et vous alerte si l’environnement est trop bruyant. La montre propose également un suivi du rythme cardiaque via les électrodes au dos du cristal. Avec l’aide de celles intégrées à la Digital Crown, l’app ECG permet d’enregistrer un électrocardiogramme à tout moment, et en 30 secondes, que vous pourrez partager.

Si la montre détecte une chute et que vous êtes immobiles plusieurs minutes, elle peut envoyer une alerte immédiate aux secours ou à vos proches pour signaler votre localisation. Cela s’ajoute à l’appel Urgence SOS qui peut être déclenché d’un clic sur le bouton latéral et de l’appel international d’urgence (gratuit) quand vous êtes à l’étranger.

La Watch pense aussi à votre bien-être en vous rappelant de vous lever, en surveillant votre activité via l’appli Activités avec ses cercles à fermer à chaque fois que vous bougez, vous entraîner ou vous levez. La montre n’hésite d’ailleurs pas à vous rappeler de ne pas rester statique chaque heure pour votre bien. Tout comme elle vous incite à faire une pause respiration façon méditation rapide. Et vous pourrez faire le tout en musique, en écoutant des podcasts ou des livres audio après avoir connecté des écouteurs Bluetooth et piloté le tout de la voix avec Siri ou du bout des doigts.

La Apple Watch Series 5

L’Apple Watch Series 5 de 2019 // Source : Frandroid

Comme ses prédécesseurs, la Watch Series 6 dispose de son propre App Store pour télécharger des applications mobiles qui n’ont pas forcément besoin d’être stockées sur votre iPhone. Et avec le modèle cellulaire, il est possible de passer des appels ou de les prendre depuis sa montre, d’envoyer des messages. Sans oublier le système de paiement Apple Pay embarqué pour régler vos achats sans contact et sans plafond autre que celui de votre carte bancaire. Et il est aussi possible de contrôler, via HomeKit, les objets connectés de la maison. Bref, de multiples possibilités en quelques centimètres carrés.

Le principal ajout : la mesure de l’oxygénation du sang

Comme tous les deux ans environ, Apple ajoute une grosse nouveauté santé à son produit. Cette année, c’est la mesure de l’oxygénation du sang. L’armada de capteurs au dos de la montre va permettre à celle-ci de « lire votre sang » à travers votre peau afin de savoir si vous êtes en bonne santé. Car connaître votre taux de saturation en oxygène du sang (le pourcentage d’oxygène transporté par le sang vers le corps — préférentiellement entre 90 et 100 %) donne un aperçu de votre condition physique.

L'Apple Watch Series 6 et l'app Oxygène sanguin

L’Apple Watch Series 6 et l’app Oxygène sanguin // Source : Frandroid

Le système de capteurs mesure la lumière réfléchie par le sang et l’algorithme de l’app Oxygène sanguin va ensuite, en fonction aussi de vos paramètres, mesurer l’oxygène sanguin en arrière-plan lorsque vous êtes au repos ou durant votre sommeil. Vous recevrez une notification en cas de problème détecté. Vous pouvez déclencher une prise de mesure par vous-même via l’appli et connaître votre taux en 15 secondes. Tout est ensuite compilé dans l’app Santé de l’iPhone pour un tableau de bord de plus en plus complet avec un œil sur votre rythme cardiaque, votre oxygénation du sang et tous les paramètres possibles depuis votre montre, votre iPhone et les applications tierces.

Dans les faits, cela s’avèrera surtout utile pour les sportifs qui ont souvent besoin de connaître leur taux SpO2 afin de définir leurs capacités et limites et des personnes avec un suivi médical spécifique. Pas sûr que ce soit très utile actuellement pour la majorité des personnes. Pour un utilisateur comme nous, à part pour vérifier notre état de forme, nous n’en avons pas senti un besoin pressant. Aucune alerte à signaler. Le taux s’affiche dans l’application et nous avons pu constater, après un effort intensif à vélo, que tout allait bien : la mesure avait été prise sans qu’on la demande.

Mais Apple travaille à de nombreuses améliorations de santé avec ces nouveaux capteurs. Des études sont d’ailleurs en cours autour de cette mesure d’oxygénation du sang qui pourrait servir à mieux suivre les personnes asthmatiques, les insuffisances cardiaques ou respiratoires, utiles dans la détection anticipée de la grippe ou du Covid-19 par exemple. L’oxymètre sanguin paraît donc un pari santé sur l’avenir qu’un usage immédiat pour beaucoup. Mais un sacré pari pour des avancées médicales.

watchOS 7, l’interface qui fait la différence

watchOS est définitivement le système d’exploitation pour montre connectée le plus performant et complet du marché avec ses multiples apps préinstallées, son App Store dédié et son suivi de santé (audition, cycle menstruel, rythme cardiaque…). Et comme toujours, ses nouveautés apportent beaucoup à l’Apple Watch. La septième version ne fait pas défaut. Sont notamment ajoutés le suivi du lavage des mains (avec un décompte de 20 secondes pour s’assurer que vous le faites bien), la configuration familiale pour une Watch qui serait utilisée par un enfant ou un senior sans avoir un iPhone propriétaire ou encore la personnalisation des cadrans en partant d’une base fournie, d’une photo, de Siri rendue plus optimale, des routines…

Il est désormais plus facile d’ajouter des complications aux cadrans (informations essentielles fournies par certaines apps ou fonctions : météo, agenda, numéro de téléphone, activité, musique, rappels, etc.) et de les partager.

Apple watch Series 6

L’Apple Watch Series 6 // Source : Apple

On apprécie aussi les nouvelles fonctionnalités de Siri qui peut vous aider à traduire des phrases ou mots dans 10 langues différentes, comprend mieux et plus vite les commandes, ajoute facilement des routines. L’assistant vocal d’Apple est enfin un peu plus utile au poignet.

Le suivi du sommeil est la principale nouveauté de watchOS 7. Les capteurs de la montre analysent vos nuits, vous aident à mettre au point un rituel de coucher et à fixer des objectifs sur la durée idéale, le moment où il faut commencer à se mettre en condition. Pour cela, elle se met en mode Ne Pas déranger quand il est l’heure et empêche l’écran de s’allumer. Pas de panique, vos alarmes sonneront bien. Votre Apple Watch vous accompagne sans jamais se montrer autoritaire ou péremptoire. Elle va indiquer les différentes phases de votre sommeil pour vous aider à comprendre avec un graphique assez détaillé. L’accéléromètre est particulièrement sollicité pour détecter votre respiration et vos légers mouvements.

Si l’essentiel est permis au poignet, l’app Watch de l’iPhone est un bon complément parfois plus pratique pour personnaliser ses réglages et faire les mises à jour.

Plus de puissances pour la Series 6

On trouve toujours 32 Go de stockage dans l’Apple Watch. C’est cette fois le System-in-Package S6 qui porte l’Apple Watch Series 6. Ce processeur bicœur est basé sur la puce A13 Bionic de l’iPhone 11. Il apporte une vitesse d’exécution 20 % plus élevée à la montre, une autonomie équivalente malgré l’ajout d’un capteur qui tourne en continue. Dans les faits, cela sera surtout notable si vous lancez une application sur votre Watch. Tout est beaucoup plus instantané et rapide à l’exécution. Pour le reste, cela ne change guère de l’Apple Watch Series 5 qui profite toujours du Bluetooth 5.0.

L’autre nouveauté ajoutée, c’est la présence de la puce U1 avec des antennes à bandes ultra larges, en plus du Wi-Fi 5 GHz désormais pris en charge. Ce protocole de communication sans fil à courte portée permet une localisation directionnelle et spatiale plus précise, notamment entre la montre et l’iPhone. Cela s’avèrera surtout pratique si vous décidez de transformer votre montre en clé de voiture numérique.

La charge rapide arrive, l’autonomie progresse

Plusieurs petits ajouts sur cette Watch Series 6 concourent à améliorer son autonomie. Il y a évidemment son nouveau processeur S6, la fameuse puce U1, mais aussi le nouvel altimètre barométrique plus économe en énergie. Il travaille de pair avec le GPS et le réseau Wi-Fi de proximité pour minimiser la consommation de la montre. Cela se ressent un peu sur la batterie de l’Apple Watch.

Par rapport au modèle précédent, pour un usage équivalent assez classique, elle dépasse la journée d’utilisation. Au bout d’un peu plus de 12 h d’utilisation, il nous restait encore 50 % d’autonomie. L’Apple Watch Series 6 dépasse la journée sans avoir à être rechargée alors que son autonomie annoncée est de 18 heures.

La montre supporte aussi désormais une charge beaucoup plus rapide. Il faut désormais 1 h 30 pour qu’elle se recharge complètement contre 2 h 30 au préalable. Et si vous craigniez d’être en rade de batterie avant d’aller vous coucher pour profiter du suivi du sommeil, bonne nouvelle : si elle réalise que vous êtes à moins de 30 % de batterie alors que l’heure du coucher approche, elle vous rappelle de la mettre en charge avant d’aller au lit.

À noter que l’Apple Watch Series 6, comme la Watch SE, sont désormais vendues sans adaptateur secteur pour brancher le câble et se recharger, à l’exception des modèles en titane et Hermès.

Prix et disponibilité de l’Apple Watch Series 6

L’Apple Watch Series 6 est disponible à partir de 429 euros en boîtier aluminium 40 mm (459 euros en 44 mm) en modèle Wi-Fi, à partir de 529 euros pour la version Wi-Fi + 4G. Les coloris argent, gris sidéral, or, bleu et rouge (PRODUCT)RED sont proposés.

Elle existe aussi en acier inoxydable (à partir de 729 euros en 40 mm, 779 euros en 44 mm) et titane (à partir de 829 euros en 40 mm, 879 euros en 44 mm).

Le verdict du Apple Watch Series 6

confort
9
Le boîtier a ses détracteurs pour son côté non conventionnel. Mais il a aussi ses avantages et notamment un affichage plus efficace des informations, en plus d'un port confortable au poignet. La Digital Crown est toujours agréable à utiliser, ni trop rapide ni trop lente, et brille par ses possibilités. Les deux haut-parleurs du même côté, le micro de l'autre sont parfaits pour les appels. Comme toujours, chaque détail est soigné et réfléchi. L'ajout du bleu et du rouge pour la finition aluminium est un petit ajout assez élégant et original.
écran
10
L'écran Retina toujours activé et désormais plus lumineux qui permet de mieux voir au soleil sans forcer, c'est un grand oui !
fonctions
10
Santé, activité sportive, bien-être, sécurité... L'Apple Watch est sur tous les fronts et adaptée à tous les usages du quotidien avec le soutien d'un watchOS 7 toujours aussi impressionnant et complet. Que demander d'autre ? L'Apple Watch Series 6 est dans la droite lignée de ses aînées et renforce le suivi santé avec l'ajout de l'oxymètre sanguin (sans s'affirmer comme un dispositif médical pour autant). Cela ne servira sans doute pas aujourd'hui pour beaucoup, mais demain, nous lui dirons peut-être merci.
autonomie
7
Grâce au système S6 et à la puce U1, la Watch Series 6 améliore légèrement son autonomie. Au bout de 24 heures, il nous restait encore 20 % d'autonomie après un usage classique. L'ajout de la charge rapide qui permet de repasser de 0 à 100 % en 1 h 30 contre 2 h 30 préalablement fait plaisir aussi. Ce n'est pas encore au niveau de certains concurrents, mais cela supporte la charge des capteurs sans problème. On place beaucoup d'espoirs dans la prochaine Series 7.
Note finale du test
9 /10
L’Apple Watch Series 6 ne bouleverse pas la donne par rapport au modèle précédent. Elle apporte de petits ajustements en matière de performances et capteurs plus précis. Sa grande nouveauté, la mesure de l’oxygénation du sang, ne revêt pas une utilité immédiate pour beaucoup. Mais les usages futurs pour la santé devraient aller crescendo. Elle reste la montre connectée parfaite pour ceux qui veulent un suivi précis de leur santé et/ou de leur activité sportive. Pour ce qui est de la précision, de l’éventail de paramètres pris en compte et de la fiabilité, elle devance encore nettement la concurrence, aidée en cela aussi par un watchOS 7 toujours aussi performant et polyvalent.

Si vous avez une Apple Watch Series 5, le changement, ce n’est peut-être pas utile maintenant. Pour tous les modèles antérieurs, la question peut se poser si vous en êtes à renouveler votre montre avec l’apport de l’écran Always-On, plus de performances et des capteurs santé plus pointus notamment. Évidemment, on peut encore regretter qu’elle ne s’ouvre pas à la concurrence (aka les smartphones Android) pour en faire profiter un peu plus de monde. L’Apple Watch Series 6 reste un produit solide, complet et facile à prendre en main. Mais à un prix qui peut encore en freiner quelques-uns.
Points positifs
  • Le design haut de gamme
  • Le suivi santé poussée
  • Les multiples sports pris en charge
  • L'interface ultra complète et fluide
  • Les nouveaux coloris rouge et bleu
Points négatifs
  • Le prix de l'option 4G et des finitions autres qu'aluminium
  • L'autonomie encore un peu timide face à la concurrence
  • L'absence d'adaptateur secteur dans la boîte
  • L'impossibilité encore d'utiliser sans son iPhone des services comme Spotify pour partir courir

Les derniers articles