Test de l’Apple Watch SE : des concessions, mais une expérience toujours aussi agréable

Montres/Bracelet Connectés • 2020

L'Apple Watch SE est une montre connectée annoncée par Apple le 15 septembre 2020. Elle propose le même format et le même écran que l'Apple Watch Series 6, avec un processeur très légèrement moins performant et sans capteur ECG ou du taux d'oxygène dans le sang.

 

Introduction

En parallèle de sa Watch Series 6 haut de gamme, Apple a pensé au budget plus serré et a dégainé sa Watch SE. Une montre connectée qui ressemble à s'y méprendre à sa cousine avec laquelle elle partage la majorité de ses possibilités. Mais elle a dû faire des concessions sur la puissance et les possibilités pour s'offrir au plus grand nombre. Un pari gagnant pour Apple ?

L’Apple Watch SE

L’Apple Watch SE // Source : Arnaud Gelineau pour Frandroid

Lancée en parallèle de l’Apple Watch Series 6, l’Apple Watch Series SE se présente comme une déclinaison allégée en fonctionnalités pour aller à l’essentiel et réduire ainsi la facture aussi à l’arrivée. Apple a-t-il fait trop de compromis et renié son concept d’origine pour s’offrir au plus grand nombre ? Notre verdict après avoir troqué notre modèle haut de gamme contre sa petite sœur durant plusieurs semaines.

Fiche technique de l’Apple Watch SE

Modèle Apple Watch SE
Taille d'écran 1.78 pouces
Technologie OLED
Définition de l'écran 448 x 368 pixels
Format écran Carré
Mémoire interne 16 Go
Wi-Fi Wi-Fi 4 (n)
Capteur de rythme cardique Oui
Analyse du sommeil Oui
Accéléromètre Oui
Capteur de lumière ambiante Oui
Prix 299 €
Fiche produit

Nous avons testé une Apple Watch SE 40 mm prêtée par Apple.

On prend le même design et on recommence (ou presque)

La Watch SE est un digne membre de la famille de montres connectées d’Apple. La firme californienne ne l’a pas affublée d’un look différent. Elle reprend celui des Watch Series 5 et Series 6 avec le choix entre un boîtier de 40 ou de 44 mm au format emblématique carré. Elle a exactement les mêmes dimensions que la Series 6 (boîtier 40 mm : 39,8 mm de haut x 34,4 mm de large x 10,7 mm d’épaisseur) et s’avère un peu moins épaisse que la Series 3 (11,4 mm). Même le poids du boîtier est identique entre les Watch SE et Series 6 (30,5 g hors bracelet). De vraies jumelles ou presque !

La Watch SE n’existe qu’en aluminium or, argent ou gris sidéral. Apple n’a pas choisi de déclinaison de boîtier avec les nouveaux coloris rouge ou bleu. Cela aurait bien sis à une montre qui se veut aussi plus fun et jeune. On ne trouve pas non plus d’options de la montre en acier inoxydable ou titane qui sont généralement plus onéreuses et répondent moins à l’idée d’une Watch SE abordable.

La Digital Crown de l'Apple Watch SE

La Digital Crown de l’Apple Watch SE // Source : Arnaud Gelineau pour Frandroid

La Digital Crown (la molette rotative latérale) est toujours là, ainsi que les deux encoches haut-parleur sur le côté gauche et le micro à droite. La molette sert à afficher les différentes applications stockées sur la montre (en mosaïque ou en liste), à naviguer aisément dans les menus, à déclencher Siri d’un appui long. Le bouton situé juste en dessous fait apparaître le dock des apps favorites (un appui) ou Apple Pay et le Wallet si vous les avez configurés (double appui). Un appui long vous permettra d’éteindre la montre, d’accéder à votre fiche santé avec toutes les informations vous concernant, ou encore à la fonction appel d’urgence qui est un raccourci vers un numéro que vous avez identifié en cas de problème.

On voit cependant la différence entre la Watch SE et la Watch Series 6 en les retournant. Les LED rouges et vertes sur le dos en cristal de cette dernière sont de fait absentes de la première qui a fait l’impasse sur le capteur ECG pour l’électrocardiogramme et sur l’oxymètre pour connaître l’oxygénation du sang. Nous y reviendrons plus tard, mais il fallait bien faire des concessions pour baisser la facture. Elle est toujours résistante à l’immersion dans l’eau jusqu’à 50 mètres et vous pourrez vous en servir pour des activités de natation.

De gauche à droite : le dos de l’Apple Watch Series 6 et celui de l’Apple Watch SE

De gauche à droite : le dos de l’Apple Watch Series 6 et celui de l’Apple Watch SE

L’ensemble reste d’excellente facture et aucune concession n’a été faite sur la finition. On a bien là un produit Apple de qualité qui ressemble à s’y méprendre à ses aînés. Et vous pouvez lui associer tous les bracelets des autres montres d’Apple, évidemment dans les mêmes gabarits compatibles.

À noter que, comme la Series 6, la Series SE a perdu son adaptateur secteur en route. Vous n’aurez que le câble de recharge dans la boîte. Et première différence entre les deux modèles : ici, pas d’emballage élégant en tissu similivelours pour le boîtier de la montre connectée. Il est protégé par un emballage plastique déchirable que vous mettrez à la poubelle une fois retiré. Économie, économie…

Première concession : pas d’écran Always-on

L’Apple Watch SE propose deux tailles d’écran (40 et 44 mm). Il s’agit là d’un écran Oled Retina occupant 30 % plus de surface que l’ancienne Watch Series 3 toujours en vente. Les bordures ont en effet été affinées par rapport aux premières générations. On trouve toujours des bords arrondis qui suivent les contours du boîtier.

L'écran de l'Apple Watch SE

L’écran de l’Apple Watch SE // Source : Arnaud Gelineau pour Frandroid

Un écran similaire à celui des Series 5 et Series 6, ou presque. Il est lumineux (1000 nits annoncés), mais la Watch SE n’a pas hérité de la technologie Always-On des derniers modèles. Celle-ci permet d’avoir toujours l’affichage sous le nez si on le souhaite et un écran qui passe en mode veille quand il est inactivé. Elle ajuste aussi le taux de rafraîchissement de l’affichage en fonction de votre utilisation, de votre activité (si vous courez, vous aurez besoin de l’affichage plus fréquemment qu’au repos ou durant la nuit pour le suivi du sommeil).

L'Apple Watch Series 6 en aluminium bleu

L’Apple Watch Series 6 // Source : Frandroid

Il faudra donc appuyer son geste du poignet pour sortir l’écran de son sommeil et réactiver l’écran noir. Un choix censé préserver la batterie qui est la même que celle de la Series 5 et pas de la Series 6. Ce choix permet aussi de limiter le prix de la montre en éliminant des éléments coûteux.

Habituée à la technologie sur un modèle précédent, c’est peut-être la chose qui m’a le plus manqué. J’avais perdu l’habitude de devoir accentuer mon mouvement de poignet (rien d’excessif non plus !) pour afficher le cadran ou jeter un coup d’œil furtif à mes résultats en pleine activité sportive. Mais cela ne m’avait pas posé de problème sur les premiers modèles d’Apple Watch. C’est en en ayant déjà l’habitude que je me suis rendu compte que cela me manquait. Mais cela ne pénalise rien la montre et son utilisation. 

Le sport avant tout, la santé un peu moins

L’Apple Watch SE ne déroge pas à la règle fixée par les montres connectées d’Apple. Votre bien-être est au cœur de son utilisation, sous toutes les formes possible, que ce soit pour vos activités sportives, votre santé, votre gestion personnelle connectée via les appels que vous pouvez prendre ou passer grâce aux micro et haut-parleurs embarqués, les messages envoyés, les rappels de rendez-vous, les mails qui peuvent être lus au poignet, le paiement intégré… L’Apple Watch SE peut servir à toutes les tâches du quotidien, faciliter tous les compartiments de votre vie. Elle se veut une alliée de taille et, une fois bien configurée selon vos besoins, elle sera parfaitement adaptée.

Tout cela lui est permis grâce aux nombreux capteurs qu’elle abrite (accéléromètre, gyroscope, GPS, boussole, altimètre désormais activé en permanence…). Elle est pour cela aussi bien équipée que la Series 6, avec les dernières mises à jour des capteurs comme la prise en compte de l’élévation en temps réel qui sera utile pour le GPS, vos déplacements et votre activité, que vous soyez en intérieur ou en extérieur.

L’activité sportive en tête d’affiche

Si vous êtes sportifs, la Watch SE va permettre un suivi de votre activité aussi complet que sur les autres montres Apple grâce à tous ces capteurs. Vous pouvez traquer votre activité sportive via la multitude de sports pris en compte, intérieur comme extérieur, dans ou en dehors de l’eau (étanche jusqu’à 50 m), avec ou sans accessoire (vélo, fractionné, cardio, marche, course, yoga, danse, rameur, badminton, basket, Pilate, etc.). Les randonneurs comme les skieurs et tous ceux qui font de l’activité en altitude vont apprécier la précision supplémentaire apportée par le nouvel altimètre qui tourne en permanence.

Des compromis sur la santé

C’est là où Apple a laissé de la marge et des avantages à la Series 6. Ici, point de capteur ECG ou le dernier Oxymètre pour la détection du niveau d’oxygène dans le sang. Deux points forts du dernier modèle (et même de la Series 5 pour l’ECG) qui marquent une différence, mais qui ne seront, il faut l’avouer, pas préjudiciable pour beaucoup d’utilisateurs. On a là deux éléments clés dans le suivi santé offert par l’Apple Watch qui ont montré leur intérêt par le passé en sauvant des vies, mais, fort heureusement, peu d’entre nous en éprouveront le manque sur la Watch SE au quotidien.

Le cardiofréquencemètre de l'Apple Watch SE

Le cardiofréquencemètre de l’Apple Watch SE // Source : Arnaud Gelineau pour Frandroid

N’allez pas croire pour autant qu’Apple a fait une croix sur le suivi santé. L’Apple Watch SE est toujours efficace pour le suivi de votre rythme cardiaque, la détection de chute ou bien pour vous signaler si votre environnement est trop bruyant. Et désormais, elle s’inquiète de votre sommeil. Une nouvelle fonction sympathique, mais dispensable, car elle manque encore un peu de précision dans le suivi.

On notera dans les paramètres la possibilité d’adapter l’Apple Watch à des personnes en fauteuil roulant. C’est notamment pratique pour le suivi d’activité au quotidien avec des réglages ajustés.

Votre bien-être au quotidien

S’il y a un avantage à une montre connectée, c’est aussi de pouvoir délaisser un peu son smartphone. Avec l’arrivée de toutes les notifications sur la montre (on vous conseille un tour préalable dans les paramètres de la montre pour ajuster selon vos besoins et ne pas vous retrouver noyés), la possibilité de prendre les appels vocalement (évitez d’avoir du monde autour !) ou de dicter des messages, de jouer aussi ou de gérer vos apps de méditation, vous n’aurez plus à jeter un œil toutes les deux secondes à l’écran de l’iPhone. Une forme de bien-être numérique aussi, même si les personnes autour de vous peuvent soudainement avoir l’impression que vous vous ennuyez et regarder l’heure sans arrêt… Non, vous êtes simplement en train de lire furtivement une notification.

Si vous avez un abonnement à un service de streaming musical, vous pouvez même brancher des écouteurs sans fil et piloter votre playlist au poignet. Apple Music, et prochainement Spotify normalement, vous permet même de télécharger vos musiques sur la montre pour écouter hors connexion, si vous partez courir par exemple et ne bénéficiez pas d’une montre avec abonnement eSIM.

watchOS 7, le même atout fort

S’il y a bien un point sur lequel l’expérience est la même pour toutes les Apple Watch récentes, c’est bien au niveau de l’interface. La Watch SE profite également des avantages de watchOS 7, le système sans doute le plus complet et performant pour montre connectée. Vous avez là une interface qui affiche toutes les applications accessibles à votre poignet. Il s’agit des versions Apple Watch d’apps se trouvant sur votre iPhone et qui permettent d’accéder à des versions adaptées gérables du bout des doigts. Mais on trouve aussi des apps spécifiques : Activité pour juger de vos efforts quotidiens (nombre de calories, de pas, d’étages montés, de kilomètres parcourus…), Exercice avec tous les sports, Suivi du cycle menstruel pour les femmes, Bruit pour connaître le niveau sonore de votre environnement, Talkie-Walkie pour vous amuser à communiquer avec d’autres possesseurs de Watch, ou bien le Suivi du sommeil.

Tout peut se personnaliser et notamment votre fond d’écran ainsi que les informations qu’il affiche (nommées complications : heure, date, raccourcis appels, musique, exercices, activités, météo…).

L’Apple Watch bénéficie désormais de son store d’apps dédié. Cela vous permet d’installer sur votre montre des apps qui n’auront pas besoin de trouver place sur votre iPhone. Et le choix est vaste, des apps les plus connues comme Nike Run Club à des apps de yoga, de gestion de son quotidien, de son agenda, des jeux… Pour lancer votre recherche, vous aurez le choix entre dicter votre demande ou l’écrire au doigt.

À noter l’amélioration de Siri qui devient un véritable assistant vocal utile au poignet. Vous pourrez faire vos demandes d’informations, lancer différentes fonctions au sein de la maison connectée, dicter des messages à envoyer ou des mémos, créer vos routines, etc.

Parmi les petites fonctionnalités propres à watchOS 7 que l’on aime bien : la possibilité d’avoir une calculatrice accessible facilement depuis l’écran, qui permet aussi de faire le partage de l’addition au restaurant ou de calculer rapidement le pourboire ; le lavage des mains qui lance un décompte de 20 secondes dès que la montre sent que vous êtes en train de vous laver les mains (une bonne initiative en temps de Covid) ; la nouvelle fonctionnalité de Siri qui peut vous aider à traduire un mot ou une phrase en 10 langues différentes. Et l’option Configuration famille vous permet désormais de configurer cette Apple Watch SE pour un enfant ou un senior qui n’aurait pas d’iPhone. Il faut opter pour la version embarquant une carte eSIM qui va accorder un numéro de téléphone à la montre. On vous explique tout ici.

L'interface de l'Apple Watch SE

L’interface de l’Apple Watch SE // Source : Arnaud Gelineau pour Frandroid

Il est aussi possible de créer son propre Memoji désormais depuis l’Apple Watch grâce aux milliers de combinaisons possibles (choix de la couleur de peau, forme du visage, coupe de cheveux, accessoires…). Vous pourrez ensuite les partager façon stickers dans vos messages ou les utiliser pour personnaliser vos fonds d’écran. On vous l’accorde, vous n’achèterez pas la Watch SE pour cela et le côté ludique va vite vous passer.

Nous vous invitions à relire notre avis sur le système d’exploitation dans le test de l’Apple Watch Series 6 pour plus de détails sur les possibilités.

Moins de puissance que la Series 6

À la différence de l’iPhone SE équipé alors du dernier processeur dans un « vieil » emballage, la Watch SE mise sur un enrobage dernier cri, mais s’avère plus vieillotte à l’intérieur. Elle se « contente » du SiP (Systeme in Package) S5 de la Series 5. C’est moins performant que la Series 6 qui mise notamment sur son endurance et doit supporter l’oxymètre en tâche de fond. Mais la Watch Series 5 s’avérait déjà une montée en puissance intéressante l’an dernier. Et ici, la Watch SE n’a pas à supporter le capteur ECG ou l’écran Always-on. Autant dire que la puce S5 s’avère amplement suffisante pour faire tourner parfaitement la montre connectée et ses différentes fonctionnalités. Et c’est aussi l’autonomie qui vous en remerciera.

On regrettera que la fameuse puce U1 (ultrawideband) qui permet la détection rapide de proximité entre appareils compatibles n’ait pas été intégrée, sans doute pour des questions de coût aussi. Certes, son utilisation, à l’efficacité annoncée plus importante que le Bluetooth ou le Wi-Fi, n’est pas encore généralisée. Mais elle devrait l’être rapidement et la Watch SE n’en bénéficiera pas.

Des économies de fonctions bénéfiques pour la batterie

Privée de fonctions qui peuvent peser sur la batterie, l’Apple Watch SE se montre assez endurante… pour une Apple Watch ! Vous pourrez passer une journée sans risquer de vous retrouver à plat, voire un peu plus. Au terme d’une journée avec un usage sommaire (notifications, consultation de quelques apps, suivi d’activité, prise d’appel en vocal…), nous avons fini la journée 9h – 0h30 à plus de 50 % d’autonomie. Si vous faites du sport type courses, vélo ou autres et que vous sollicitez l’app Exercice, vous allez mettre un peu plus la batterie à l’épreuve. Mais je ne me suis quasiment jamais retrouvée à plat à la fin de la journée.

Mais il vaudra mieux par sécurité la remettre en charge le soir venu. Elle ne dispose pas de la charge rapide de la Series 6 et ressemble pour cela à la Series 5. Comptez environ 2h pour la recharger intégralement. En n’oubliant pas que l’adaptateur secteur n’est plus fourni dans la boîte. Économie tout autant que préservation de l’environnement…

Prix et disponibilité de l’Apple Watch SE

L’Apple Watch SE est disponible à partir de 299 euros pour un boîtier aluminium 40 mm ou 329 euros pour un boîtier aluminium 44 mm, avec un bracelet sport. Les modèles avec connexion 4G/5G débute à 349 euros pour la version 40 mm et à 379 euros pour la version 44 mm.

Le verdict du Apple Watch SE

design
9
Le format est une affaire de goût. Mais il faut reconnaître là un design affûté et des finitions impeccables. La Watch SE est un produit de qualité qui s'adapte à tous les poignets et propose la même très large gamme de bracelets. L'écran carré permet d'afficher un maximum d'information sans qu’elles ne soient "mangée » ou restreintes comme sur certaines montres connectées rondes. La Digital Crown est la bonne trouvaille d'Apple pour naviguer dans le menu. Le son des haut-parleurs est bon comme celui du micro.
écran
8
L'écran Oled Retina est très lumineux et qualitatif. Il n'y a rien à en redire. On fait la fine bouche, car Apple aurait pu doter sa Watch SE de la technologie Always-On. Dommage !
fonctions
9
Entre watchOS 7 qui permet de multiples choses, les possibilités embarquées par l'Apple Watch (exercice, activités, santé, sommeil, notifications, prise d'appel...), cette montre sait tout faire. Mais pour justifier son prix plus bas que la Series 6, Apple l'a amputée de certaines fonctions sur le suivi Santé plus poussé (pas de capteurs ECG ou d’oxygénation du sang). Évidemment, si vous n'en avez pas besoin, cela ne vous gênera pas. Mais elle s'en trouve de fait moins bien dotée en usage que les Watch Series 5 ou 6.
autonomie
7
L’Apple Watch SE affiche une autonomie honnête. Si vous avez une utilisation assez basique de votre montre (notifications, quelques apps, suivi de votre activité quotidienne...), vous finirez la journée avec un peu plus de 50 %. Si vous l'utilisez pour des activités sportives comme de la course à pied, du vélo ou même en salle avec l'app Exercice elle descendra un peu plus vite. On est certes loin de l'autonomie des traqueurs sportifs ou de certaines montres aux fonctions plus limitées qui peuvent durer plusieurs jours. Mais à l'échelle d'Apple, il y a du progrès. C'est bien, mais pas encore top !
Note finale du test
8 /10
Apple a dégainé un iPhone SE pour casser les prix de ses smartphones haut de gamme en proposant la puissance des derniers modèles dans un châssis plus ancien. La Watch SE est la recette inverse, mais dans le même esprit. Pour se rendre accessible au plus grand nombre, la montre connectée d’Apple fait le pari d’un design identique et des possibilités de base des modèles plus performants, mais avec un prix réduit par l’absence de fonctions phares.

Certes, les capteurs ECG et Oxymètre ne vont pas faire défaut à beaucoup d’utilisateurs. Nous n’avons pas du tout remarqué leur absence durant nos tests. L’absence de l’écran Always-On auquel nous étions habitués nous a plus fait défaut. Mais c’est aussi tout le paradoxe de ce produit. Avec un prix plus abordable, il est le cadeau idéal pour les budgets serrés, les plus jeunes, mais aussi ceux qui auraient besoin de ce dispositif santé de poche (ou de poignet en l’occurrence) pour se rassurer et rassurer leurs proches. On pense notamment aux seniors qui peuvent être sujets à des problèmes cardiaques et qui auraient là un appareil capable de détecter le moindre pépin tout en permettant grâce à ses fonctions embarquées d’appeler rapidement un proche en cas de chute, de malaise, etc. Mais la Watch SE n’a pas été pensée ce sens. C’est presque dommage pour une entreprise comme Apple qui a fait de la santé l’un de ses chevaux de bataille. Là vont aussi les concessions.

Il n’en demeure pas moins que l’Apple Watch SE est un excellent rapport qualité-prix pour un produit Apple. Pour 130 euros de moins que la Series 6, on a là la qualité, le sérieux de l’expérience utilisateur, un maximum de fonctions pratiques pour le plus grand nombre. Il fallait faire des sacrifices pour faire baisser l’addition. Nul doute que nombreux sont ceux qui y trouveront leur compte. Pour les autres, l’Apple Watch Series 6 est une excellente "alternative", il est vrai un peu plus cher… ou bien la Series 3 moins chère, mais nettement moins bien équipée.
Points positifs
  • Design
  • Prix
  • watchOS 7
  • Les multiples fonctions de base
  • Pas de compromis sur la partie Exercice
Points négatifs
  • Absence de capteur cardiaque et oxymètre
  • Pas d'écran Always-on
  • Pas d'usage sans iPhone

Les derniers articles