Pas d’écran Always-on sur l’Apple Watch SE : un choix pour préserver la batterie autant que votre porte-monnaie

 

Dévoilée la semaine passée, l'Apple Watch SE d'Apple a fait de l'œil par son prix bas et ses possibilités. Mais pour passer sous les 300 euros, la montre connectée fait notamment l'impasse de manière surprenante sur la technologie Always-On de l'écran. Un choix qui pourrait faire pencher la balance des acheteurs.

L’Apple Watch SE est l’une des deux nouvelles montres connectées dévoilées par Apple la semaine passée et disponibles à la vente depuis vendredi dernier. Moins onéreuse que l’Apple Watch Series 6 à laquelle elle ressemble quasiment comme une goutte d’eau, la Watch SE fait néanmoins l’impasse sur bon nombre de caractéristiques.

Présentée comme proposant la puissance de la Series 5 avec l’essentiel de l’esprit Apple Watch, dont les derniers capteurs embarqués  de la Series 6 (gyroscope, altimètre permanent, accéléromètre), ou encore la possibilité de suivi du sommeil et la totalité de watchOS 7, elle est cependant privée de ses spécificités santé — l’ECG et l’oxymètre sanguin –, du processeur S6 et surtout de l’écran Always-on, pourtant institué depuis l’an dernier.

Le meilleur de la Watch Series 5, ou presque

Un choix surprenant quand on sait que la Watch SE est essentiellement basée sur la déclinaison précédente. Comment l’expliquer ? Apple a voulu proposer une version « abordable » de son haut de gamme. L’entrée de gamme est désormais occupée par la Series 3, au design ancien avec un écran plus petit (38 et 42 mm contre 40 et 44 mm pour les derniers) et un prix encore plus bas (à partir de 219 euros). Celle-ci ne possède pas d’écran toujours activé non plus, c’est-à-dire la possibilité de lire l’heure ou les notifications à tout moment, sans avoir à faire un mouvement du poignet pour l’activer. Pour cela, il ne reste donc que la Series 6.

L’Apple Watch Series 6 à gauche et l’Apple Watch SE à droite

L’Apple Watch Series 6 à gauche et l’Apple Watch SE à droite // Source : Apple

Pour se caler à un prix à moins de 300 euros, la marque à la pomme fait donc des concessions pour conserver les fonctions essentielles. Afin de préserver la batterie, tout en misant sur un plus large écran Retina Oled avec une luminosité améliorée (1 000 nits), Apple préfère alors sacrifier la fonctionnalité plutôt que les possibilités de fitness ou la détection de chute. Ce dernier point semble d’ailleurs devenu une marque de fabrique pour la firme de Cupertino et l’un des atouts les plus mis en avant ces derniers temps par les utilisateurs pour lesquels cela a parfois sauvé des vies. Pas question de s’en séparer !

Des pièces onéreuses

L’absence d’écran Always-on s’apparente donc pour Apple à un choix économique pour arriver à un équilibre fonctions/prix correct. Il reste cependant difficile de dire ce que vaut vraiment la batterie de l’Apple Watch SE. La marque annonce une autonomie de 18 heures pour la Series 6 et laisse entendre que celle de la Watch SE serait légèrement moins longue, sans préciser si elle se cale sur celle de la Series 5. Mais la Series 6 dispose du SiP S6 avec sa montée en puissance (basé sur la puce A13 Bionic) et ses améliorations annexes pour maximiser la consommation et faire tourner l’oxymètre ou le capteur de fréquence cardiaque en fond sans altérer la batterie. Arriver à un tel rendement avec la puce S5 sans les capteurs ni l’écran Always-on laisse supposer que la batterie embarquée est également moins puissante.

La technologie implantée dans la montre ne concerne pas simplement l’écran qui reste allumé. Elle permet un taux de rafraîchissement variable selon les besoins  : si vous êtes en pleine activité, le besoin de voir l’évolution de vos paramètres, par exemple, ou bien simplement si la montre est ‘silencieuse’ et ne sert que pour l’arrivée de notifications. On ne sait pas si ce dernier point sera pris en charge par la Watch SE ou si elle fait définitivement une croix dessus. Selon le leaker Ross Young, Apple n’a pas voulu ajouter les pièces pour le rafraîchissement ajustable afin de limiter le coût de la montre.

Apple Watch SE

L’Apple Watch SE // Source : Apple

Une amélioration future à venir ?

L’efficacité de la puce S6 permettrait d’ajouter une heure d’exercice en extérieur en utilisant le GPS, de faire une heure supplémentaire de streaming audio ainsi que de petites utilisations plus endurantes sur la Series 6 que la SE. Cette dernière ne bénéficie cependant pas de la charge rapide qui permet de gagner une heure (1h30 contre 2h30 pour la Series 5 et la SE).

L’absence de l’écran Always-on sur la Watch SE peut-il peser dans le choix du modèle ? Possiblement pour ceux qui l’ont déjà expérimenté. Si vous étiez un utilisateur des premières générations de la montre connectée à la pomme, vous vous souvenez sans doute de l’impossibilité de juste jeter un œil furtivement à l’écran de sa montre sans devoir appuyer le geste. Problème que venait enfin de solutionner Apple avec ce mode Always-on.

Si la fonctionnalité est bien implémentée et simplement pas activée, elle pourrait l’être par une future mise à jour logicielle. Mais cela paraît compliqué. Il reste alors à savoir si le prix serré l’emporte sur l’absence de multiples fonctions clés et différenciantes de l’Apple Watch, pour la santé comme la praticité. A 130 euros d’écart minimum, il faut fixer les priorités.

Les derniers articles