Google veut réduire de manière participative la taille de nos applications

La ruse est finaude !

 

Google travaille sur une fonctionnalité qui permet au Play Store de déterminer, à partir de données crowdsourcées pour chaque application, quelles en sont les parties utilisées en premier. L'objectif ? Ne télécharger que le nécessaire pour des applis plus légères au moment de l'installation.

Google Play Store

Une nouvelle fonctionnalité du Google Play Store permet de réduire la taille des fichiers d’installation de nos applications // Source : Frandroid

Mettre à contribution le crowdsourcing pour réduire la taille de nos applications préférées au moment de l’installation. C’est l’objectif de Google. Comme le rapporte 9to5Google, la firme travaille sur une nouvelle fonctionnalité « d’optimisation d’installation ». Elle permet au Play Store de déterminer avec précision quelles sont les parties utilisées en premier sur une application que l’on souhaite installer. L’idée étant alors de ne télécharger dans un premier temps que le nécessaire. L’activation de cette fonction sera toutefois laissée à la discrétion de l’utilisateur.

« Lorsque vous activez l’optimisation d’installation des applications, Google peut savoir quelles parties d’une application vous utilisez la première fois que vous l’ouvrez après son installation », explique Google sur une page dédiée à cette nouvelle fonctionnalité. « Si un nombre suffisant de personnes [activent la fonctionnalité], Google peut optimiser l’application pour qu’elle s’installe, s’ouvre, et s’exécute plus rapidement pour tout le monde », lit-on plus loin.

Pour que ça marche, les utilisateurs devront jouer le jeu…

Comme l’indique Google, cette fonctionnalité ne sera vraiment pertinente que si suffisamment d’utilisateurs jouent le jeu. Pour l’activer, il suffit de se rendre dans le menu du Play Store, puis dans les paramètres pour enfin activer la fonction d’optimisation d’installation.

Cette fonctionnalité pourrait par exemple s’avérer intéressante pour installer en priorité les éléments nécessaires à naviguer sur un réseau social, avant de finaliser l’installation avec les outils d’édition, note Android Authority. Même idée pour les jeux, où Google pourrait installer tout d’abord les premiers niveaux d’un titre, tandis que le reste des données serait téléchargé et installé ultérieurement. Comme sur consoles, il serait alors possible de commencer à jour avant la fin de l’installation.

Notez par contre que Google reste assez vague sur l’installation des données « non prioritaires ». On ignore par exemple si elles seront installées en arrière-plan ou simplement lorsque l’utilisateur en aura besoin. En l’état, la première piste paraît la plus probable, mais rien n’a encore été précisé.

En matière de données personnelles, Google fait par contre quelques promesses. La firme s’engage à ne pas collecter d’informations personnelles chez les utilisateurs qui auront activé cette nouvelle fonctionnalité. Le contenu des téléchargements (ou des uploads) ne sera pas non plus analysé. Google assure par ailleurs qu’il n’en profitera pas pour jeter un oeil sur quoi que ce soit en dehors de l’application concernée par l’installation optimisée.

Les derniers articles