Richard Yu, le patron de Huawei, est revenu sur la situation du constructeur face aux autorités américaines. Il a officialisé que si la situation ne changeait pas, les Huawei P40 sortiraient sous HarmonyOS l’année prochaine.

L’IFA s’est déroulé comme d’habitude pour Huawei. Le Kirin 990 a été dévoilé, les Huawei Mate 30 ont fait parler d’eux avant leur annonce à venir dans quelques semaines…

Mais il est bien sûr impossible de nier la position dans laquelle est le constructeur, qui en lutte contre le gouvernement américain n’aura bientôt plus le droit d’utiliser les services Google. Ce sera le cas directement sur les Huawei Mate 30, qui ne seront pas équipés par défaut du Play Store et des services habituels.

Si rien ne change, les Huawei P40 sortiront sous HarmonyOS

Cependant, ils conserveront Android 10. Qu’en sera-t-il à l’avenir ? Richard Yu s’est exprimé sur ce fait auprès du journal allemand Spiegel Online.

« Pour les produits actuels, nous resterons avec Android. Si les contraintes persistent, nous utiliserons notre HarmonyOS pour nos futurs produits, comme le P40 qui est prévu pour le printemps 2020 » précise-t-il.

Alors que HarmonyOS a été dévoilé récemment comme un OS dont l’utilité première est de créer un écosystème d’objets connectés, il semble que l’heure ne soit plus à la diplomatie. Après une première relaxe, Donald Trump est finalement revenu sur ses déclarations et n’a toujours pas lâché prise sur Huawei.

Désormais, le constructeur semble tout simplement être lancé sur son plan de reconquête en utilisant son propre système d’exploitation. Un plan qu’il va être difficile de mettre en oeuvre, tant il est compliqué aujourd’hui de trouver le soutien des développeurs à travers le monde pour supporter un nouvel écosystème. Une situation qui déplaît aussi bien à Huawei qu’à Google.

HarmonyOS : qu’est-ce que le nouvel OS de Huawei et à quoi servira-t-il ?