Le patron de Huawei avait promis un déverrouillage du bootloader du Mate 30. Il n’en sera finalement rien.

Le Huawei Mate 30 a été officiellement présenté par Huawei, et comme on s’y attendait, les services de Google ne sont pas de la partie au lancement. Un point faible qui serait fatal pour le lancement du smartphone en France, malgré un appareil qui nous a éblouis lors de notre prise en main.

Au lendemain de la présentation, le patron de Huawei Richard Yu avait promis à nos confrères de Anandtech qu’il serait possible de déverrouiller le bootloader. Une information importante, car cette fonction permettrait aux bidouilleurs d’installer eux-mêmes les services Google, ou une alternative comme microG.

Huawei dément l’information

La confusion semble régner dans les bureaux du fabricant chinois. Car après la promesse de Richard Yu, des représentants de la marque ont démenti cette information auprès de Android Authority.

Ils sont catégoriques : « Huawei n’a pas prévu de déverrouiller le bootloader de la gamme Huawei Mate 30 ».

Difficile de dire qui croire des représentants officiels de la marque ou du patron. Une erreur de traduction ou de compréhension lors de l’interview de Richard Yu pourrait être à l’origine de cette confusion par exemple.

Nous avons interrogé Huawei France sur la question, qui nous a redirigés vers la confirmation du porte-parole de la marque : « nous n’avons pas prévu de débloquer le bootloader sur la gamme Mate 30 ».