Microsoft a réussi à devenir un constructeur sérieux et attendu sur le marché des PC portables grâce à sa gamme Surface Pro. Maintenant déclinée en ordinateurs plus traditionnels, elle doit toujours faire ses preuves. Le Surface Laptop 2 tombe sur nos genoux aujourd’hui… Réussit-il à prouver que la formule Microsoft fonctionne ? Réponse dans notre test.

Fiche technique

Caractéristiques Microsoft Surface Laptop 2
Écran Écran 13,5 pouces 3:2
2 256 x 1 504 pixels

Processeur Intel Core i5-8250U
Puce graphique Intel HD620
RAM 8 Go de RAM DDR4
Stockage 256 Go
Connectique 1 Surface Connect
1 USB A 3.0
1 Mini DisplaySport
1 combo jack
Biométrie Caméra IR Windows Hello
Wi-Fi Wi-Fi 5 (802.11 a/b/g/n/ac)
Bluetooth 4.1
Batterie 45 Wh (jusqu'à 14,5 heures)
Dimensions 308,1 x 223,27 x 14,48 mm
Poids 1,2 kg
Prix à partir de 1299 euros

Ce test a été réalisé à partir d’un produit prêté par la marque.

Design

Bon. Peut-on seulement le nier ? Le Microsoft Surface Laptop 2 est magnifique. Vraiment magnifique. Encore plus depuis que ce coloris noir existe, soulignant d’autant plus l’extrême sobriété de l’ensemble. Son châssis en aluminium, arrondi sur les côtés, est d’excellente facture et offre ce froid que l’on apprécie sur les produits haut de gamme. L’écran n’a presque aucun flex, tout comme le clavier d’ailleurs, et la charnière reste solide sans pour autant être trop rigide.

À l’intérieur, on retrouve bien sûr l’écran dont les bordures sont très fines, permettant d’accueillir la caméra Windows Hello pour la reconnaissance faciale. Surtout, c’est le revêtement en tissu Alcantara qui attire l’œil. Et on ne peut nier à quel point celui-ci est agréable à utiliser, permettant ironiquement de ne pas sentir le froid de l’aluminium sous ses poignets en travaillant. Le confort est réel… tout comme le salissement, le tissu attirant naturellement bien plus les petites miettes et les poussières sans qu’il ne soit très facile à nettoyer. Ce n’est pas insurmontable, mais les plus tatillons de la propreté pourraient mal le supporter.

Mais ce n’est pas l’élément le plus salissant sur ce portable, bien au contraire. La médaille revient aux petits miroirs qui forment le logo Microsoft au dos de l’appareil. Le petit renfoncement de ceux-ci, qui créent de très petites rainures, agrippe facilement la crasse et nettoyer tout cela demande cure-dents et brosse à dents dédiés.

Voilà le petit laïus pour mes frères et sœurs maniaques, mais dans l’absolu ce n’est pas vraiment un problème en soi. Le Microsoft Surface Laptop 2 est beau, très beau, et plus que confortable à utiliser tout autant qu’à transporter grâce à son poids plume. Parmi tous les ultrabook disponibles, il est même potentiellement le meilleur sur le design.

Clavier

Au design se rajoute un clavier aux touches bien espacées, assez larges et qui plus est rétroéclairées. Mais surtout, leur réactivité est excellente et leur course est parmi les meilleures que j’ai pu tester. Pour quelqu’un amené à taper de longs textes rapidement, c’est du pain béni.

Touchpad

À l’excellent clavier s’ajoute un touchpad en verre très large et précis, qui est bien sûr supporté par les drivers Windows Precision. Là encore, c’est absolument excellent et la surface est un plaisir à utiliser.

Connectique

C’est sur ce point que le Microsoft Surface Laptop 2 est le plus décevant. Il ne dispose que d’un USB type A 3.0, un port mini DisplayPort pour l’affichage, et un port combo jack. Rajoutez à cela le Surface Connect aimanté, qui recharge l’ordinateur et permet également de lui attribuer un dock propriétaire pour augmenter ses capacités.

C’est bien… mais tout cela reste propriétaire. À l’ère du Thunderbolt 3 et de l’USB type C, cette connectique est extrêmement limitée et frustrante ; une déception pour un appareil se voulant haut de gamme.

Écran

Le Microsft Surface Laptop 2 s’équipe d’un écran 13,5 pouces au ratio 3:2 dit « PixelSense », poussant une définition bâtarde de 2 256 x 1 504 pixels avec une résolution de 201 ppp. Cet écran est tactile sur 10 points et compatible avec le stylet Surface. Le revêtement de l’ordinateur est glossy, faisant qu’il a tendance à beaucoup subir les reflets.

Nos tests réalisés grâce à Calman nous permettent de constater que la température de couleurs moyenne est à 6 928 K, ce qui est excellent. Le contraste à 1 393:1 est également très bon, ni trop poussé ni trop terne. Cependant, la luminosité maximale décevra quelque peu à 227,5 cd/m² : sur une dalle glossy, on préférerait retrouver a minima du 300 cd/m² pour garantir une bonne lisibilité.

Cela n’empêche pas pour autant l’écran d’être sublime, et pour cause : il est très bien calibré d’usine. Sur nos tests, on peut constater qu’il couvre 99 % de l’espace sRGB et 67 % de l’espace DCI-P3. C’est très bon pour un appareil de cette catégorie.

Pour l’avoir utilisé en déplacement, je dois avouer que cette dalle ne m’a jamais déçu, même malgré son petit manque de luminosité maximale. Qu’il s’agisse de travailler ou regarder des films dans un train, juste à côté de la fenêtre, je n’ai pas éprouvé de grandes difficultés à voir mes contenus. Par contre, le fait qu’elle soit tactile et glossy force nécessairement l’apparition de traces de doigts : nettoyez bien tout cela avant de regarder vos séries pour ne pas être gênés.

Logiciel

Windows 10 ? Windows 10. Vous savez déjà ce qu’il en retourne avec l’OS de Microsoft. On notera simplement que sur ce deuxième modèle, l’entreprise a abandonné l’idée de promouvoir Windows 10 S et fournit directement Windows 10 en version Famille ou Pro selon les configurations.

Ordinateur Microsoft oblige, il n’intègre pas vraiment de logiciels publicitaires d’éditeurs tiers. Cependant, de nombreuses applications du Windows Store sont préinstallées d’office, dont la suite Office d’ailleurs, ce qui force tout de même un petit nettoyage à l’ouverture de l’ordinateur. Cependant, c’est le cas sur toutes les machines équipées de l’OS désormais et on ne peut donc pas le reprocher au seul Surface Laptop 2.

Windows Hello

Pour se connecter à son PC sans devoir passer par un mot de passe ou un code PIN, le Microsoft Laptop Surface 2 fait appel à un système de reconnaissance faciale. Celui-ci fonctionne très bien, même en basse luminosité, et déverrouille rapidement l’ordinateur portable.

Performances

La configuration que nous testons est à base d’Intel Core i5-8250U couplé à 8 Go de RAM LPDDR4. Il s’agit là de la configuration la plus accessible sur le Windows Store disponible actuellement, à 1 231 euros.

Sur Cinebench r20, l’ordinateur s’en tire avec une note de 1 383 points qui le place aux environs des performances d’un Intel Core i7 HQ de la génération 4, ce qui est très bon pour un ultrabook. À l’usage, c’est aussi l’un des ordinateurs portables de cette catégorie les plus fluides que j’ai pu utiliser, au point qu’il ne me paraît pas forcément nécessaire d’opter pour la configuration à Core i7 pour cette génération de produit. Même les 8 Go de RAM ne m’ont jamais posé le moindre souci malgré un nombre conséquent d’onglets ouverts sur Chrome.

C’est évidemment sur la partie graphique que le bât blesse. Il faut dire que l’Intel HD 620 a définitivement fait son temps, et n’est plus capable de grand-chose désormais. Jouer à Hearthstone est tout à fait possible, mais Overwatch ou Fortnite ne sont pas vraiment recommandables sur cette configuration malgré la consommation relativement basse.

La chauffe est qui plus est assez rapide dès lors que des applications gourmandes en performances 3D sont lancées. Le Surface Latpop 2 est excellent dans le multitâche d’applications bureautiques, mais décevant sur l’usage d’une application très gourmande. En même temps, les utilisateurs demandent surtout le premier ; le deuxième est seulement bon à savoir.

Webcam

La webcam est souvent l’élément d’un ordinateur portable, si haut de gamme soit-il, qui passe à la trappe à la conception. Le Surface Laptop 2 ne fait pas exception avec sa petite caméra de 0,9 mégapixel.

Cela suffira pour une vidéoconférence, mais rien de plus. Comme toujours donc sur ce marché.

Son

Le Surface Laptop 2 s’équipe de haut-parleurs « Omnisonic avec Dolby® Audio™ Premium » comme le décrit sa fiche technique. Si je suis parfaitement honnête, je n’ai jamais vraiment réussi à déterminer d’où le son provenait (sûrement en dessous du clavier), mais n’ai du coup jamais réussi à le boucher non plus : c’est en soi un grand plus.

Le son en lui-même est clair et limpide, mais manque naturellement de basse. La présence d’une prise combo jack est également un plus.

Autonomie

Un ordinateur portable n’est rien sans une bonne autonomie. Microsoft promet pas moins de 14,5 heures de batterie en continu sur le web avec une luminosité réglée à 150 nits, ce qui est assez loin d’un usage réel, mais déjà prometteur.

Dans les faits, j’ai pu utiliser le Surface Laptop 2 sur toute une couverture d’événement comprenant un aller-retour Eurostar de trois heures avec quelques films, une nuit à l’hôtel avec deux/trois épisodes de série et une conférence de trois/quatre heures avec prises de note régulières et connexion à internet.

Une journée type pour quiconque est amené à être en déplacement donc, et le Surface Laptop 2 ne m’a pas lâché une seconde. Parti à 100 %, il n’a atteint les 30 % qu’au milieu du voyage de retour, où je pouvais déjà accéder à une prise pour le recharger.

« Mais pourquoi ne pas avoir rechargé l’ordinateur à l’hôtel avant la conférence ? », se demande alors n’importe quel travailleur consciencieux. Eh bien parce que, sans y réfléchir tant ça paraissait évident, j’avais dans mon sac de voyage mon fidèle chargeur USB type C 45 W à prises adaptables cher à mes voyages de presse… oubliant que le Surface Laptop 2 utilise un chargeur propriétaire, le Surface Connect.

C’est encore là une faiblesse du Microsoft Surface Laptop 2. Dans un monde où tous ses compétiteurs sont passés à l’USB type C pour la charge, permettant également d’utiliser toute une galerie d’accessoires dont mon chargeur adaptable, il devient de fait rétrograde. On ne peut pas goûter à un chargeur universel et revenir en arrière : c’est un vrai point faible de l’appareil.

Galerie photo

Prix et date de sortie

Le Microsoft Surface Laptop 2 est d’ores et déjà disponible sur le marché. Notre version de test est vendue à 1 231 euros sur le Microsoft Store, mais aussi sur d’autres sites marchands.

Note finale du test 7/10
Le Microsoft Surface Laptop 2 est… excellent, vraiment. Un excellent ultrabook au design soigné, au superbe écran et à la conception vraiment au-dessus du lot. Son autonomie supérieure à la moyenne s'allie à une puissance brute tout à fait juste pour un appareil de sa catégorie.

Et pourtant, malgré tous ces points… Il est difficile à recommander. Le produit est bon, mais ses ports sont insupportables. Un seul USB A, pas d’USB type C, chargeur propriétaire et pas de Thunderbolt 3 : c'est difficile à avaler pour un ultrabook en 2019.

La concurrence est rude, et le Surface Laptop 2 a tout pour être un tueur. Il faudra seulement que Microsoft se décide à arrêter de se tirer une balle dans le pied en poussant un connecteur propriétaire déjà surpassé par un standard libre.
Points positifs
  • Design sublime
  • Écran bien calibré
  • Léger et autonome
  • La bonne puissance
Points négatifs
  • Chargeur propriétaire
  • Ports trop limités
  • Luminosité un brin faible