Afin d’étendre la durabilité du stockage de ses serveurs Azur, Microsoft a développé un nouveau format de stockage basé sur du verre. Pour le premier essai, la firme a enregistré le film Superman de 1978.

Ce lundi, Microsoft organisait sa conférence Ignite. L’occasion pour la firme de présenter l’une de ses dernières nouveautés en termes de stockage. Avec le projet Silica, Microsoft entend tout simplement utiliser du verre pour stocker des informations.

L’idée derrière le projet Silica est ainsi de développer un nouveau support particulièrement durable pour pouvoir stocker et préserver des données sur le long terme, comme l’explique Microsoft dans un billet de blog dédié : « le stockage sur du verre a le potentiel de devenir l’option la moins coûteuse parce que vous écrivez une seule fois les données sur le verre. Les lasers femtoseconde — qui émettent des pulsations optiques ultracourtes et sont utilisées dans la chirurgie Lasik — permettent de changer la structure du verre pour que les données soient préservées pour plusieurs siècles ».

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Le film Superman de 1978 enregistré sur une plaque de 7,5 cm de côté

Concrètement, le projet Silica vise donc à graver des plaques de verre utilisant du simple quartz. L’idée pour Microsoft n’est pas de remplacer les disques durs ou les SSD des ordinateurs personnels, mais d’équiper à long terme ses serveurs Microsoft Azure avec un format adapté au stockage dans le cloud.

En guise de premier essai, Microsoft s’est associé à Warner Bros afin de graver l’intégralité du film Superman de 1978 sur une plaque de quartz carrée de 7,5 cm de côté et 2 mm d’épaisseur, avec 100 couches de voxels. De quoi stocker ainsi 75,6 Go de données. Surtout, Microsoft a également mis au point un système permettant de restaurer les données pour que le film soit lisible sur n’importe quel autre format de stockage.