Test du Microsoft Surface Laptop Go : le PC portable ultraléger qu’on aime prendre avec nous

PC portables • 2020

Le Microsoft Surface Laptop Go est un PC Portable annoncé en octobre 2020. Il est équipé d'un processeur Intel Core i5 de 10e génération épaulé par 4 ou 8 Go de RAM et de 64, 128 ou 256 Go de stockage. On retrouvé également un écran de 12,5 pouces au ratio 3:2 avec une définition de 1536 x 1024.

 

Introduction

Le Microsoft Surface Laptop Go est le premier PC portable de la marque sous la barre des 1000 euros. Nous avons testé ce nouveau-né de la gamme Surface à la fois compact et joli avec une expérience logicielle réussie.

Le Microsoft Surface Laptop Go

Le Microsoft Surface Laptop Go // Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

On connaissait la Surface Go, voici désormais le Surface Laptop Go. Chez Microsoft, la marque « Go » désigne des produits vendus à un prix plus agressif que d’ordinaire, plus accessible donc, mais avec des concessions. Avec le Surface Laptop Go, Microsoft entend proposer le PC portable grand public idéal.

Fiche technique du Microsoft Surface Laptop Go

Modèle Microsoft Surface Laptop Go
Taille de l'écran 12.45 pouces
Définition 1536 x 1024 pixels
Technologie d'affichage LCD
Écran tactile Non
Processeur (CPU) i5-1035G1
Puce Graphique (GPU) Intel UHD
Mémoire vive (RAM) 4 Go, 8 Go
Mémoire interne 128 Go, 64 Go, 256 Go
Norme Wi-Fi Wi-Fi 6 (ax)
Version du Bluetooth 5.0
Système d'exploitation (OS) Microsoft Windows 10
Dimensions 278.18 x 15.69 x 205.67mm
Poids 1.11 grammes
Fiche produit

Le PC a été prêté par Microsoft pour ce test.

La configuration utilisée pour ce test est équipée d’un SSD de 256 Go. Notez que la version la moins chère du produit se contente d’un stockage eMMC plus lent de seulement 64 Go. En 2020, 64 Go c’est vraiment trop peu pour un PC portable neuf sur ce niveau de tarif, surtout s’il s’agit d’un stockage aussi lent. Nous recommandons de faire l’impasse sur ce premier modèle.

Le petit PC que l’on glisse facilement dans son sac

Les produits Surface sont réputés pour la qualité de leur design capable d’égaler ce qu’Apple peut produire. Avec les produits Go, la firme réutilise ce savoir-faire en abaissant la facture, mais sans trop faire de concessions sur cette qualité de fabrication. Le Surface Laptop Go le démontre avec son design sobre et vraiment réussi. Cette machine d’à peine 1100 grammes se fait très facilement oublier dans son sac. Elle y rentre en plus facilement grâce à son format plutôt compact de 28 x 20 x 1,6 cm.

Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

Si le dessus de la machine et le cadre de l’écran sont aluminium, ce n’est pas le cas de la base qui est composée d’un alliage plastique et fibre de verre. C’est une bonne idée, l’aluminium permet d’assurer une bonne rigidité et une bonne résistance au niveau de l’écran, alors que le plastique de la base permet d’alléger la machine et de participer au refroidissement des composants, en plus de permettre des économies. Cet alliage est en plus très doux au toucher, ce qui améliore le confort quand on se promène avec la machine sous les bras.

Le logo de Microsoft est plutôt sobre

Le logo de Microsoft est plutôt sobre // Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

On apprécie également la sobriété de l’appareil. On ne trouve en tout et pour tout qu’un logo Microsoft au milieu du capot, qui n’est pas le logo le plus saute aux yeux de l’industrie, et quelques mentions légales au dos et un numéro de série, sans même une grille pour la ventilation. On a presque l’impression d’avoir un PC sans marque si l’on ne connait pas les codes de design des produits Surface.

Clavier et touchpad

Le clavier du Surface Laptop 3 était l’un de nos coups de cœur sur cette machine tant il était agréable de taper du texte avec. C’est forcément un critère auquel on fait très attention quand son métier demande autant d’écriture au quotidien.

Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

On ne retrouve pas exactement ce confort de frappe sur le Surface Laptop Go, mais l’expérience reste très bonne. Les touches offrent une bonne course, avec un rebond suffisamment vif. La matière plastique utilisée pour les touches ressemble à de la gomme ce qui peut surprendre si vous êtes plutôt adepte d’une frappe « mécanique », mais cela apporte un côté peu ludique qui n’est pas désagréable. Notre principal reproche pour le clavier serait la taille des touches, un peu trop petites à notre goût. Pourtant le clavier occupe bien la largeur de la machine, mais on paye ici la compacité de la machine. Notez aussi que le clavier n’offre aucun rétroéclairage, c’est pourtant une fonction que l’on attend désormais sur les ultraportables.

Reste que j’ai pu taper l’intégralité de ce test avec le clavier du Surface Laptop Go sans trop d’encombres et en m’habituant très vite à son format.

Je suis un peu plus mitigé concernant le pavé tactile de l’ordinateur. Il est assez petit, et la surface effet gomme n’est pas très agréable pour faire glisser le doigt, mais cela a au moins le mérite de la précision. Comme la friction est plus importante que sur une surface effet verre, on arrête plus facilement son doigt sur la bonne position. On aurait tout de même un pavé tactile plus grand.

Ports

La connectique n’est pas toujours le fort des produits Surface en raison de l’attachement de Microsoft envers le fameux Surface Connect, son système de rechargement magnétique. On retrouve ce dernier une nouvelle fois sur cette machine, mais on peut aussi mentionner la présence d’un port USB-C et d’un port USB-A, en plus d’un port jack 3,5 mm.

C’est suffisant pour un ultraportable de ce calibre, mais on regrette toujours de ne pas avoir un port vidéo ou un port d’extension de stockage (microSD ou SD) directement sans passer par un adaptateur. Microsoft ne spécifie pas les capacités du port USB-C que l’on soupçonne être un simple USB 3.0 qui sera tout de même capable de recharger le PC ou de sortir un flux HDMI, mais pas d’offrir les mêmes débits qu’un port Thunderbolt.

Une grande dalle LCD

Le Surface Laptop Go est équipé d’un écran LCD de 12,4 pouces au format 2:3. Ne vous fiez pas à la diagonale, puisque son format lui permet en fait d’afficher le même espace qu’un écran 13 pouces au format 16:9. La définition de 1536 x 1024 pixels est un peu décevante, cela place la machine sous le Full HD que l’on pensait acquis sur le marché des PC portables. Les bordures autour de la dalle sont assez réduites, et on peut relever que les angles de l’affichage sont arrondis pour correspondre aux angles arrondis du châssis du PC. Un niveau d’attention aux détails que l’on apprécie.

Si l’on met de côté la définition d’affichage trop légère, c’est un écran que j’ai vraiment apprécié utiliser pour travailler. On doit cela notamment au format 2:3 qui est vraiment beaucoup plus pratique que le 16:9 utilisé sur la majorité des machines. Ce format permet d’afficher de plus grandes pages de travail, sur le web ou dans un logiciel de création. Il a le défaut d’être moins adapté que le 16:9 à la consultation de contenu vidéo.

Une fois sous notre sonde, la dalle choisie par Microsoft affiche heureusement de plutôt bons résultats. On a ainsi une couverture à 99 % du spectre sRGB, pour 66,5 % du spectre DCI-P3, et une calibration des couleurs correcte puisque la différence mesurée (DeltaE 2000) est de 3,7 en moyenne (on considère que la différence est invisible en dessous de 3). La température moyenne des couleurs est de 6600K, c’est juste au-dessus des 6500K recherchés, correspondant à la lumière blanche du soleil. La luminosité maximale est relevée à 370 cd/m² pour un taux de contraste de 1163:1.

Windows 10 et le suivi Surface

Microsoft oblige, ce Surface Laptop Go intègre une version de Windows 10 dénuée de tout bloatware ou presque. Sans rappeler que Windows 10 intègre par défaut quelques applications préinstallées et sponsorisées comme Roblox ou Spotify dans notre cas, Microsoft en a profité pour mettre en avant ses services.

Ainsi, Microsoft Teams est préinstallée sur la machine et se lance dès le premier démarrage de la machine. Microsoft mise beaucoup sur ce service pour les entreprises, mais aussi pour le grand public avec une version pensée pour les familles. Reste que ces logiciels sont très facilement désinstallables, et qu’ils ont le mérite de ne pas être des versions d’essai de logiciels payants, ou de réduire les performances de la machine.

L’expérience logicielle Surface comprend essentiellement une application pour suivre la garantie de son produit et recevoir une assistance. Autrement, et c’est l’un des points forts de l’expérience proposée par Microsoft, les mises à jour de tous les composants passent par Windows Update. C’est le point de rendez-vous unique pour mettre à jour le firmware, les pilotes ou le système d’exploitation de la machine.

Caméra sans Windows Hello

Parmi les concessions effectuées par Microsoft pour baisser le prix de son PC on peut compter la caméra. Pas question ici d’un module infrarouge ou 3D qui permettrait de faire de la reconnaissance faciale, mais une simple caméra 720p.

Comme pour la quasi-totalité des autres machines du marché, on est déçu de la piètre qualité photo ou vidéo proposée ici. On est très loin des capteurs frontaux que l’on retrouve sur les tablettes ou les smartphones. 2020 a démontré que ce composant pouvait devenir vite très important pour assurer le télétravail et on espère que les fabricants redoubleront d’attention à son sujet.

Plateforme Intel de 2019

Comme souvent avec les produits Microsoft Surface, on ne bénéficie pas ici des dernières technologies en date. Alors qu’on trouve des PC portables sur le marché avec des processeurs Intel de 11e génération, il faudra se contenter ici de la 10e génération. On imagine que là aussi, cela permet à Microsoft de jouer sur la facture des composants.

Notre configuration utilise plus précisément un processeur Intel Core i5-1035G1 avec 8 Go de RAM LPDDR4x et un stockage SSD NVMe de 128 Go signé SK Hynix.

Performances du Surface Laptop Go

Le Surface Laptop Go offre de bonnes performances pour les taches les plus classiques comme de la bureautique ou de la navigation sur le web. Un test sous PC Mark 10 permet d’évaluer les performances de la machine au global dans ces tâches.

Elle s’en sort avec un score de 3389 points, mais on peut surtout voir qu’elle excelle dans les fonctions essentielles, la rapidité de lancement d’une app, ou la navigation sur le web, mais beaucoup sur les applications gourmandes comme le rendu 3D ou l’édition de vidéo.

Pour évaluer plus précisément le processeur, on se tourne vers le test CineBench R23 qui se concentre uniquement sur ce composant pour son test.

Avec seulement 1027 points pour le test sur un seul cœur, on peut ici relever les limites de notre Surface Laptop Go qui doit se reposer sur la précédente génération de puces Intel. Sur le ZenBook 14 avec un processeur de 11e génération, nous avions relevé 1361 points sur ce même test.

 

Avec CrystalDiskMark, on peut évaluer les performances du stockage SSD. Rappelons que nous testons ici la version 128 Go, et que la version 64 Go en eMMC sera moins performante. Malgré ça, on ne peut pas dire que le SSD affiche des performances de premier ordre.

Performances graphiques

Notre Core i5 est épaulé par une puce graphique Intel UHD. Malheureusement, malgré les efforts récents d’Intel, ce n’est pas une solution qui fera beaucoup mieux qu’afficher le bureau Windows et lire les vidéos HD.

Sur le test 3DMark Night Raid, qui est conçu pour utiliser DirectX 12 et ne pas être trop gourmand graphiquement, le PC obtient un score de 5675 points. C’est un score plutôt bon, mais encore une fois, ce test est conçu pour les ultraportables et tablettes sans puces graphiques dédiées.

Nous avons également fait tourner le test Time Spy Extreme, conçu pour pousser à bout même les meilleures cartes graphiques du marché. Cela permet d’avoir une échelle de comparaison entre tous les ordinateurs que nous testons. Sur ce test, le Surface Laptop Go obtient un score très médiocre de 218 points. C’est normal pour un ultraportable de ce calibre.

En jeu

Par défaut, le jeu Fortnite nous propose une résolution 3D à 66 % avec les options graphiques au minimum. Avec ces paramètres malheureusement, le jeu a bien du mal à nous proposer 30 images par seconde avec une bonne stabilité. Cela correspond bien à la moyenne des performances, mais avec de très fréquentes chutes à 25 ou 20 images par seconde. C’est vraiment cette variation intempestive des performances qui rend l’expérience très désagréable.

Les performances dans Fornite

Les performances dans Fornite // Source : Frandroid

Nous ne sommes pas allés jusqu’à tester un jeu plus gourmand comme Gears 5. Le jeu nous prévient dès son lancement que le PC ne correspond pas aux caractéristiques minimales pour tourner, en raison de sa puce graphique Intel UHD.

Évidemment, cela ne veut pas dire qu’il est impossible de jouer sur un Surface Laptop Go, mais il faudra plutôt se tourner vers des jeux moins gourmands ou vers du rétrogaming. Une partie de Among Us ne pose par exemple aucun problème.

Refroidissement

Le Surface Laptop Go utilise une ventilation interne qui fait ressortir l’air chaud au niveau de la charnière, sous l’écran. La machine reste plutôt silencieuse dans les tâches légères, mais monte vite en volume avec des tâches plus lourdes pour le processeur. Le son de la ventilation tend un peu trop vert les aiguës ce qui peut être assez dérangeant sans un casque.

Nous mesurons une température maximale de 85 degrés au point le plus chaud du processeur lorsque la ventilation tourne à plein régime. Cela reste correct pour une machine de ce gabarit.

Autonomie et charge

Microsoft annonce que le Surface Laptop Go est capable de tenir jusqu’à 13 heures en utilisation normale, grâce à une batterie plutôt légère de 39 Wh. Dans les faits j’ai obtenu une autonomie plus proche des 7 heures en utilisation mêlant navigation sur le web, bureautique et écoute de musique. C’est dans la moyenne des ultraportables que nous avons testés en 2020 et il faut noter que l’on retrouve ici la même expérience que sur le Surface Laptop 3. Microsoft n’a donc pas rogné sur l’autonomie de son PC portable sur cette version plus accessible.

Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

La recharge de la machine se fait assez rapidement, en un peu moins d’une heure et 30 minutes avec le chargeur de 39W fourni. Il également possible de recharger le PC avec un chargeur USB-C compatible Power Delivery.

Prix et disponibilité

Le Surface Laptop Go est annoncé avec un tarif débutant à 599 euros pour la version 64 Go. Comme nous l’avons indiqué, nous vous recommandons plutôt de vous tourner vers le modèle 128 Go pour avoir plus de place et un vrai SSD, mais le tarif monte alors à 799 euros.

À ce tarif, on peut notamment trouver le Huawei MateBook 14 2020 équipé de la dernière génération de processeurs AMD Ryzen 4000. Le Lenovo Yoga Slim7 s’était également imposé comme l’un de nos favoris cette année, avec sa plateforme AMD et son excellente autonomie.

Le verdict du Microsoft Surface Laptop Go

design
9
Le Surface Laptop Go offre l'excellence des finitions et le souci du détail qui ont fait la réputation de la gamme Surface de Microsoft. Sur cette tranche de prix, le PC portable se démarque de la compétition sur ce point. Un châssis premium, un écran arrondi aux bords affinés, et un clavier agréable, le tout dans un poids plume facile à transporter.
écran
7
L'écran LCD du Surface Laptop Go affiche une faible définition, sous le Full HD, ce qui est difficilement justifiable en 2020. Heureusement, la dalle est correctement calibrée avec une bonne luminosité maximale et un taux de contraste correct.
logiciel
8
Désormais réunis au sein d'une même division, l'équipe chargée de Windows 10 et les ingénieurs derrière les produits Surface travaillent de concert pour proposer une expérience plus cohérente. Le système n'intègre pas de bloatware pénalisant l'expérience et on apprécie la mise à jour des pilotes par Windows Update.
performances
7
Avec un processeur Intel ayant une génération de retard, le Surface Laptop Go ne sera pas le PC portable le plus performant de sa catégorie. Il permet tout de même une navigation sur le web et de la bureautique sans embûches. Pour plus de performances, il faudra se tourner vers les PC équipés en AMD Ryzen notamment.
autonomie
7
L'autonomie est un critère important pour un ultraportable. Sur ce point, le Surface Laptop Go se contente d'être dans la moyenne des ordinateurs testés en tenant 7 heures avec un usage mixte mêlant navigation, bureautique, un peu de retouche photo légère et du streaming de musique.
Heureusement, la recharge est plutôt rapide et peut se faire en USB-C.
Note finale du test
8 /10
Le Surface Laptop Go est pour nous un petit coup de cœur difficile à justifier. Il n'offre pas les meilleures performances, la meilleure connectique ou la meilleure autonomie du marché, même sur cette tranche de tarif en dessous des 1000 euros. Pourtant, on ne peut pas s'empêcher de constater que l'expérience proposée par Microsoft à ce tarif est très réussie.

Nous avons là un ultraportable léger que l'on aime trimballer partout et glisser dans notre sac. On le sort aussi rapidement que nous l'avions rangé pour y prendre quelques notes rapides pour une réunion, puis on retourne sans problème à un autre poste de travail. On imagine parfaitement pouvoir l'emporter en cours ou s'en servir comme d'un petit PC familial.

Tout tient en fait dans le design, le tarif, et l'expérience proposée. Le PC n'est pas le plus puissant, mais il l'est suffisant pour les tâches du quotidien. Il n'a pas la meilleure autonomie, mais elle n'est pas mauvaise non plus. Pour toutes ces raisons, le Surface Laptop Go est un PC que l'on pourra facilement recommander. À condition de prendre la version 128 Go.
Points positifs
  • Un coup de coeur sur le design
  • Ecran 2:3 confortable pour travailler
  • Un clavier agréable et réussi
  • Expérience logicielle maitrisée
Points négatifs
  • Rapport stockage/prix
  • Version 64 Go eMMC à éviter
  • Pas de rétroéclairage pour le clavier
  • Bruyant à plein régime

Les derniers articles