Test du Lenovo Yoga SLim7 : un excellent ultraportable et la meilleure démonstration d’AMD

PC portables • 2020

Annoncé au CES 2020, le Lenovo Yoga SLim7 est notamment équipé d'un processeur AMD Ryzen 5 4500U, 8 Go de RAM et un GPU AMD Radeon Vega 8. Côté stockage, il possède une SSD de 256 Go. Il a une autonomie maximale de 14 heures et bénéficie d'une charge rapide de 50 % en 30 minutes.

 

Introduction

Le Lenovo Yoga SLim7 se veut un produit particulièrement accessible, tout en restant performant et agréable à utiliser. Une réussite ? C'est ce que nous allons voir.

Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

L’année 2020 a été marquée par la montée en popularité des solutions AMD Ryzen chez les fabricants de PC portable. L’un des fers de lance de cette nouvelle génération de produit est sans aucun doute le Yoga SLim 7. Sur le papier, ce produit a tout pour plaire : un bel écran IPS, un châssis assez fin, un processeur performant et un prix qui reste accessible puisque sous les 800 euros. Voyons ça d’un peu plus près.

Fiche technique

Modèle Lenovo Yoga SLim7
Taille de l'écran 14 pouces
Définition 1920 x 1080 pixels
Écran tactile Inconnu
Processeur (CPU) Ryzen 5 4500U
Puce Graphique (GPU) AMD Radeon Vega 8
Mémoire vive (RAM) 8 Go
Mémoire interne 256 Go
Norme Wi-Fi Wi-Fi 5 (ac)
Système d'exploitation (OS) Microsoft Windows 10
Dimensions 320.6 x 208.18 x
Poids 1430 grammes
Fiche produit

Ce PC a été prêté par Lenovo dans le cadre de ce test.

Dans les canons d’un ultraportable 2020

Pour une machine de milieu de gamme comme celle que nous testons aujourd’hui, il ne faut pas s’attendre à des miracles d’ingéniosité. Pour autant, on peut saluer la montée en gamme année après année de ce genre de machine, peu importe le prix. Cela donne en 2020 un ultraportable fin aux lignes épurées et un châssis en aluminium qui donne un effet qualitatif une fois en main. Avec un poids de 1,4 kg, le Slim 7 n’est pas le plus léger des produits de sa catégorie, et le métal utilisé semble d’ailleurs assez épais. On a l’impression d’avoir quelque chose de plutôt massif et épais en main, peut-être trompeur vu les dimensions de la machine : 32,06 cm x 20,8 cm x 1,49 cm.

Avant de continuer, il faut préciser un élément important. Malgré l’utilisation de la marque Yoga, il s’agit bel et bien d’un PC portable classique qui ne sera pas capable de se transformer en tablette. La marque Yoga de Lenovo désignait à l’origine les PC capables de se déplier pour faire tourner l’écran derrière le clavier. Le nom est resté, mais la fonction a disparu, probablement pour économiser de l’argent à la fabrication, alors que Windows 10 ne convainc pas vraiment avec son usage tablette.

Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

L’écran de la machine propose des bordures assez fines, avec un effet d’optique au niveau de la caméra donnant l’aspect d’une encoche extérieure, pourtant rien ne dépasse du cadre. La dalle est recouverte d’une surface en verre qui prend toute la face de la machine, mais on note quand même un interstice tout autour entre le verre et le reste du châssis, où pourront aller se glisser quelques poussières sur le long terme.

Un dernier élément de design qu’il faut mentionner c’est les patins en caoutchouc qui constituent la base de la machine. Ils sont particulièrement proéminents, et devraient assurer de donner un espace suffisant au système de refroidissement du PC, dont les aérations se trouvent essentiellement sous le châssis.

Clavier et petit touchpad

Le clavier du Lenovo Yoga Slim 7 est assez large, entouré par les haut-parleurs de la machine. On retrouve toutes les touches à leurs emplacements classiques, avec toutefois quelques touches siamoises. On pense en particulier à la touche entrée qui partage sa place avec une touche pour les caractères spéciaux, ainsi que la touche majuscule gauche dans le même cas. Ce n’est pas le meilleur clavier du marché, mais on a quelque chose de tout à fait correct pour un ultraportable milieu de gamme. Le test que vous lisez ici a été écrit avec le clavier du Yoga, et je n’ai jamais rencontré de difficultés. La course et la taille des touches sont suffisamment bonnes pour que l’on s’habitue très vite au clavier.

Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

On n’en dira pas autant du touchpad de la machine. Si la surface en verre est très agréable pour naviguer, la zone accordée au touchpad est assez petite comparée à ce que la concurrence peut désormais proposer. En revanche, l’expérience est bonne dans l’ensemble, grâce à des clics qui sont correctement reconnus, sans détections fantômes ou faux positifs.

Ports

Plateforme AMD oblige, on ne retrouve malheureusement pas de ports Thunderbolt sur cette machine. On doit donc se contenter de deux ports USB 3.1 au format USB-C. On a aussi le droit à deux ports USB-A classiques en USB 3.0, un port HDMI, un port jack et un lecteur de carte microSD.

Dans l’ensemble on a donc quelque chose d’assez complet, à la fois compatible avec les périphériques historiques et prêt pour les nouveaux. Il est assez rare aujourd’hui de retrouver 4 ports USB en tout sur un ultraportable, surtout en plus d’un port dédié à la vidéo ou à l’augmentation du stockage.

Écran LCD bien calibré

Le Lenovo Yoga Slim 7 intègre un écran LCD IPS de 14 pouces 16:9 avec une définition de 1920 x 1080 pixels. Il s’agit en faite d’une dalle AU Optronics B140HAN06.8 donné pour une luminosité de 300 cd/m².

Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

Là encore, Lenovo ne prétend pas révolutionner le monde de l’informatique, mais nous offre un écran qui répond bien à nos exigences en 2020. La dalle couvre en effet 106,7 % du spectre sRGB, pour 71,6 % du spectre DCI-P3. Les couleurs sont plutôt bien calibrées, puisqu’on obtient un deltaE moyen de 2,67 (on considère que la différence est imperceptible en dessous de 3), une fois mesurée avec notre sonde colorimétrique et le logiciel Calman. La température moyenne des couleurs est de 6459K, ce qui est très proche des 6500 K que nous recherchons idéalement, la température de la lumière blanche du soleil.

La promesse de Lenovo est tenue, puisque l’écran affiche une luminosité maximale de 360 cd/m² pour un taux de contraste correct de 1860:1.

Windows 10 et des bloatwares

Notre PC du jour tourne sous Windows 10 en version 1909 avec une édition Famille du système. Lenovo y ajoute une suite de logiciels plus ou moins bienvenus. Une nouvelle fois, nous critiquerons le choix de la marque d’intégrer une version d’essai de McAfee. Pas bien plus efficace que le logiciel gratuit intégré par Microsoft pour Windows 10, et qui va surtout bombarder l’utilisateur de publicités régulières pour l’inciter à passer à la caisse et prendre la version complète en abonnement.

Le logiciel Lenovo Vantage permet de gérer tous les éléments importants de la machine, mais là aussi, le logiciel de la marque laisse à désirer par rapport à ses concurrents. On apprécie peu le widget batterie installé automatiquement dans la barre des taches, qui vient en redondance de l’icône proposée nativement par Windows. Le logiciel en lui-même permet de garder sa machine à jour, ou de demander un support au fabricant, mais intègre aussi des pubs pour les services de la marque. On aurait aimé quelque chose de plus sobre.

Webcam

Comme la plupart des ultraportables de sa génération, le Slim 7 nous propose une simple webcam HD 720p associée à un capteur infrarouge. Cela permet d’activer la reconnaissance des visages avec Windows Hello.

Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

Pour le reste, la caméra offre malheureusement une qualité d’image assez pauvre. C’est un élément négligé depuis longtemps par les marques, qui ont été prises par surprise par le gain d’intérêt en 2020 pour les solutions de visioconférences.

Une machine véloce au quotidien

Plateforme AMD Ryzen 4000U (Zen 2)

Le Lenovo Yoga Slim 7 repose sur un processeur AMD Ryzen de 4e génération, utilisant l’architecture AMD Zen 2 et gravé en 7 nm. Notre configuration utilise plus précisément un AMD Ryzen 5 4500U épaulés par 8 Go de RAM LPDDR4X à 4266 MHz. Par défaut, la machine propose une connexion Wi-Fi 5, mais les meilleures configurations intègrent des cartes Intel Wi-Fi 6. C’est le cas de notre machine.

Tests synthétiques

AMD a réussi un véritable retour en force depuis plusieurs mois sur le marché des PC, en proposant des processeurs performants à bon prix. Nous avions déjà été conquis par les processeurs basés sur l’architecture AMD Zen, et nous attendions avec impatiences les premières machines équipées de la nouvelle génération.

Sur notre test CineBench R20, le PC obtient un score de 2304 points. C’est une nette augmentation comparée aux 1429 points que le Honor Magic avait obtenus sur ce test. Ça ne suffit évidemment pas à rattraper les processeurs plus performants, et consommant davantage, que nous avions testés avec le ROG Zephyrus G14. À titre de comparaison, et pour illustrer l’avance que prend AMD, la nouvelle 11e génération de processeurs Intel Core Tiger Lake obtient un score de 1816 points, lorsque nous l’avons testé avec l’Asus ZenBook Flip S UX371.

Le PC intègre un SSD Samsung de 256 Go en NVME PCIE 3.0. Il offre de bons débits en lecture et en écriture, mais sa capacité reste assez faible pour une machine sous Windows 10. Le processeur et le stockage rapide permettent d’avoir un PC fluide au quotidien. On passe facilement d’une application à l’autre, les pages web se chargent et défilent rapidement. Il ne faudra pas espérer faire du montage vidéo ou de la retouche photo trop lourde, mais pour un ultraportable milieu de gamme, le Yoga 7 se débrouille bien.

Et les jeux ?

Bien que la puce graphique AMD Radeon intégrée au processeur se débrouille mieux que les solutions Intel, n’espérez pas pour autant faire de cet ultraportable un PC de jeu. Il faudra toujours passer par des solutions de streaming pour avoir quelque chose de vraiment satisfaisant, ou se tourner vers des jeux peu gourmands comme il en existe beaucoup sur Steam, notamment.

Le PC est tout de même capable de faire tourner Fortnite avec les graphismes réglés sur le niveau moyen, en Full HD. Le jeu est plutôt fluide, et tourne à entre 50 et 60 images par seconde selon la complexité de la situation. Précisons que l’écran du PC est compatible FreeSync, ce qui élimine les problèmes de synchronisation verticale rendant plus agréable les jeux dont la fluidité n’est pas totalement stable.

Une très bonne autonomie

Le Lenovo Yoga Slim7 intègre une batterie de 62 Wh ce qui est dans la moyenne haute des ultraportables. Grâce à l’excellent niveau d’optimisation des processeurs en 7 nm d’AMD, et l’absence de fioriture dans la fiche technique de la machine, on obtient un PC avec une très bonne autonomie. Dans nos tests, nous n’avons pas eu de mal à tenir 10 heures d’autonomie, avant de tomber à 20 % et déclencher le mode d’économie d’énergie. Ceci avec un usage mixte intégrant beaucoup de navigation sur le web (Microsoft Edge), du streaming de musique et un peu de retouche photo légère.

Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

La machine a aussi le mérite d’être proposée avec un chargeur USB-C particulièrement compacte de 65W qui pourra recharger complètement la machine en 2 heures environ. Point positif, le chargeur n’est pas collé à la prise, mais bien entre deux câbles, cela permet de ne pas prendre trop de place au niveau de la prise électrique.

Un prix serré pour un ultraportable autonome et performant

Le Lenovo Yoga SLim7 est disponible en France à partir de 799,99 euros. Il est possible de le trouver régulièrement en promotion pour tirer le prix vers le bas. Notez que nous avons testé la version équipée du CPU AMD Ryzen 4000U (Zen 2), de nombreuses autres variantes existent.

À ce prix, on retrouve notamment le Surface Laptop Go avec seulement 128 Go de stockage et un processeur Intel de 10e génération.

Le verdict du Lenovo Yoga Slim 7

design
8
Ce n'est pas le plus beau, le mieux fini, ou le plus léger des ultraportables, mais le Yoga Slim 7 ne souffre d'aucun défaut majeur. Le PC est agréable à transporter et utiliser.
écran
8
Compte tenu du prix de la machine, on est amplement satisfait par les prestations de l'écran LCD IPS. Le spectre sRGB est couvert avec des couleurs bien calibrés et une bonne luminosité.
logiciel
7
Si le logiciel Lenovo Vantage est plutôt pratique, on regrette toujours autant l'intégration de McAfee en version d'essai. Si encore, le fabricant souhaitait offrir une version complète. Ce n'est pas le cas ici et le logiciel ne manquera pas de vous le rappeler avec des publicités intempestives.
performances
8
Le processeur AMD Ryzen 4500U se montre plus performant d'après nos tests que les meilleurs processeurs Intel de 11e génération. Le PC offre donc une expérience fluide, même s'il faudra tout de même éviter les montages vidéos trop lourds, processeur basse consommation oblige. La puce graphique intégré permet de faire tourner quelques jeux comme Fortnite en ajustant les détails graphiques.
autonomie
8
Grâce à son processeur en 7 nm, et un choix rationnel de ces composants, Lenovo nous offre une machine avec très bonne autonomie de 10 heures en usage mixte. Cela mêle navigation sur le web et streaming de musique. Le chargeur 65 W USB-C fourni est totalement compatible avec Power Delivery, et peut donc aussi bien recharger le PC que les autres appareils USB-C.
Note finale du test
9 /10
Le Lenovo Yoga Slim 7 est le parfait exemple de ce que propose AMD en 2020 avec ses nouvelles plateformes Ryzen. Le fabricant a désormais un avantage certain sur Intel tout en offrant des prix plus bas aux fabricants. Cela permet d'obtenir un ultraportable sous les 1000 euros avec un processeur performant, une connectique riche, une très bonne autonomie et un design sans failles.

En augmentant votre budget, vous aurez le droit à des choses que le Yoga Slim 7 ne propose pas : du Thunderbolt, un écran 4K, offrant une gamme de couleurs plus riche ou avec un meilleur format que le 16:9, ou encore un design plus avant-gardiste. Le dernier défaut que nous devons mentionner est le cas de McAfee, mais une simple désinstallation règle définitivement ce problème.

Le Lenovo Yoga Slim 7 est une machine que nous recommandons chaudement pour qui cherche un très bon ultraportable sans ruiner son compte en banque.
Points positifs
  • Design sans défaut
  • Très bonne autonomie
  • Processeur performant
  • Connectique riche et variée
  • Clavier agréable et rétroéclairé
  • Bon rapport qualité/prix
Points négatifs
  • Pas de Thunderbolt
  • Les notifications anxiogène de McAfee

Les derniers articles

  • Les Samsung Galaxy S9 et S9 + reçoivent One UI 2.5

    Samsung

    Les Samsung Galaxy S9 et S9 + reçoivent One UI 2.5

    19 octobre 202019/10/2020 • 19:14