Juste après la présentation du OnePlus 6T, nous avons pu poser quelques questions à Pete Lau, le cofondateur de la marque. Ce dernier nous a expliqué l’importance de la communauté de fans dans la croissance de l’entreprise et dans l’amélioration de ses produits.

Un fan hardcore de OnePlus (Image : OnePlus France)

Dans le marché des smartphones, les fabricants se doivent de soigner leur communication pour faire connaître leurs produits. Cela passe souvent par de grandes campagnes publicitaires à la télévision, sur le web, dans la rue ou dans les transports en commun. On aime ou n’aime pas, ce genre de matraquage est un grand classique.

Or, il existe de plus en plus de marques qui axent leur communication autour d’un concept accrocheur : la communauté de fans. Le premier exemple qui vient en tête est forcément Xiaomi qui, bien avant d’arriver en France, pouvait déjà compter sur un grand nombre d’utilisateurs déjà séduits. On pourrait également citer le cas de Honor, très actif sur les réseaux sociaux pour attirer un public jeune. Mais le cas qui nous intéresse aujourd’hui s’appelle OnePlus.

La marque chinoise vient tout juste de lancer le OnePlus 6T — que nous avons déjà pu tester. Nous avons assisté à la présentation officielle du produit à New York ; l’occasion de poser quelques questions à Pete Lau, le cofondateur de la marque. Celui-ci en a profité pour clamer son affection envers les fans de OnePlus et rappeler qu’ils ont participé à sa conquête plus poussée du complexe marché américain.

La conférence de presse de Pete Lau juste après la présentation du OnePlus 6T.

À la conquête de l’Ouest

Au cours de la conversation avec Pete Lau, nous revenons sur la mise en vente du OnePlus 6T auprès de l’opérateur américain T-Mobile. Le tout nouveau téléphone se retrouve ainsi dans plus de 5000 magasins physiques disséminés à travers les terres de l’Oncle Sam.

Par cette collaboration, OnePlus réussit non seulement à s’insérer sur le marché des opérateurs, très important outre-Atlantique, mais la marque évite aussi et surtout les nombreux obstacles que peuvent rencontrer les marques chinoises aux États-Unis. On pense notamment à Huawei soupçonné par les autorités d’être un organe d’espionnage à la solde de Pékin — et qui retente malgré tout sa chance.

Pete Lau dans le magasin de T-Mobile à Time Square (New York) lors du lancement du OnePls 6T chez l’opérateur.

Il est encore beaucoup trop tôt pour aller bousculer la main-mise d’Apple sur son pays natal (40 % de parts de marché au 2e trimestre 2018 selon Counterpoint) ou même pour aller challenger Samsung (25 %). Toutefois, il s’agit d’une belle victoire pour OnePlus qui semble avoir fait « oublier » qu’il venait lui aussi de l’Empire du Milieu tant redouté.

Avec le sourire, Pete Lau souligne que son entreprise a su s’appuyer « sur une forte communauté déjà présente aux États-Unis » et grâce à laquelle OnePlus a pu profiter « d’une réputation très bonne » avant même de pousser la conquête des États-Unis encore plus loin par le biais de son association avec T-Mobile. À noter tout de même que, sur les modèles qu’il va vendre, l’opérateur américain se garde le droit de valider les mises à jour d’OxygenOS poussées par le constructeur avant de les déployer — le processus prendra donc, hélas, plus de temps pour les utilisateurs concernés.

Des mots d’amour

Le cofondateur indique aussi que, d’après des études menées en interne par sa firme, près des deux tiers des utilisateurs OnePlus ont acheté leurs appareils à la suite de recommandations de l’un ou l’une de leurs proches. C’est là l’une des principales forces de la communauté aux yeux de Pete Lau. Et justement, ce dernier n’hésite pas à décrire les fans de la marque à grand renfort de mélioratifs savamment choisis.

Affectueusement, il désigne les gens de la communauté OnePlus comme étant de « vrais experts et des enthousiastes ». À comprendre : les utilisateurs de la marque comprennent bien les atouts du produit qu’ils achètent et sont friands d’innovations et de nouvelles technologies. Pete Lau se félicite ainsi de pouvoir compter sur des consommateurs « pertinents, qui font de bonnes suggestions » pour améliorer la qualité des smartphones.

Une famille très soudée

Et même s’il promet que ses équipes font tout pour anticiper les besoins et envies des utilisateurs, Pete Lau ne cache pas que ces retours de la communauté lui sont très précieux. L’homme d’affaires estime que tous ces fans « à travers le monde entier viennent de milieux très divers » ce qui ne les empêche pas d’être « solidaires et de former une famille très soudée ».

À rebrousse-poil

OnePlus tient donc toujours à montrer à quel point ses fans l’aident à grandir tout en améliorant les produits. Néanmoins, malgré ces belles paroles, on rappellera que la marque a dû essuyer de nombreuses critiques après sa décision de supprimer le port jack sur le OnePlus 6T. Pete Lau justifie ce choix par l’augmentation de la capacité de la batterie et la possibilité d’intégrer un lecteur d’empreintes sous l’écran.

Quant à la charge sans fil indisponible, le cofondateur persiste et signe : cette technologie ne sera pas embarquée tant qu’elle ne sera pas jugée aussi efficace que le Dash Charge. Ici aussi, cet argument a de quoi laisser perplexes plusieurs membres de la communauté fidèles à la marque.

À lire sur FrAndroid : Test du OnePlus 6T : la photo enfin à l’honneur