Qualcomm chercherait à développer sa propre alternative à l’Apple M1

Apple a épaté la galerie avec sa puce M1, mais la concurrence pourrait déjà être en chemin

 

Le monde des PC portable sous Windows ARM a beau faire du sur place sur le plan logiciel, Qualcomm n’en est pas moins résolu à embrayer sur une nouvelle puce capable de concurrencer comme il se doit l’épatante Apple M1. C’est en tout cas ce que révélait le site WinFuture en fin de semaine dernière.

SoC Qualcomm Snapdragon

Les ingénieurs de Qualcomm seraient déjà à pied d’oeuvre sur une concurrente de la puce M1, introduite avec succès en fin d’année 2020 par Apple // Source : Qualcomm

Il serait en développement depuis plusieurs mois déjà, mais n’aurait pas encore soufflé sa première bougie. D’après WinFuture, Qualcomm serait à l’œuvre sur un nouveau SoC dédié aux PC portables sous Windows ARM. Recensée actuellement sous la référence SC8280, cette nouvelle puce a récemment fait son apparition dans les bases de données d’import-export, mais l’on ignore encore à quel stade en est son développement.

Ce nouveau processeur serait quoi qu’il en soit conçu pour remplacer les actuels Qualcomm Snapdragon 8cx et 8cx Gen 2, qui sont actuellement les puces ARM les plus performantes pour le monde Windows.

Ces deux puces servent pour rappel de base technologique au SoC SQ1 utilisé par Microsoft pour la Surface Pro X, et se limitent à une prise en charge de seulement 16 Go de mémoire vive. Un seuil que Qualcomm a visiblement l’intention de doubler avec au moins l’une des versions de son nouveau processeur pour Windows ARM. Car en tout, il en existerait trois.

Trois versions à l’étude et un modem 5G intégré ?

D’après les observations minutieuses de WinFuture, la version principale du SC8280 serait capable de supporter jusqu’à 32 Go de mémoire vive LPDDR4, mais deux autres variantes pourraient aussi être à l’étude : l’une avec une capacité maximale de 8 Go de RAM (mais cette fois en LPDDR5), tandis que l’autre serait simplement plus puissante que la version « de base », explique le média allemand.

On apprend par ailleurs que les versions de test de ces puces préliminaires embarqueraient un modem Snapdragon X55, pour arborer une connectivité 5G.

Mystère autour des futures spécifications

Avec ce processeur de nouvelle génération, Qualcomm chercherait à concurrencer la récente puce M1 lancée par Apple sur les MacBook Air, MacBook Pro 13 et sur le MacMini. Une puce qui a tout autant renversé la vapeur que les rapports de force sur le marché du processeur à basse consommation… au point d’éclipser dans bien des cas les puces x86 d’Intel.

Pour ce faire, Qualcomm miserait sur une puce 2 mm plus larges que les précédents Snapdragon 8cx octa-core (20×17 mm contre 20×15 mm jusqu’à présent). Cela permettrait théoriquement l’ajout de noyaux plus nombreux, mais les spécifications précises de ce nouveau SoC sont encore nimbées de mystère.

Coup de filet magistral pour Qualcomm, qui vient d’annoncer le rachat de la start-up Nuvia pour 1,4 milliard de dollars. Fondée en 2019, elle compte dans ses rangs des ingénieurs de prestige qui pourraient aider le…
Lire la suite

Les derniers articles