Renault Mégane eVision officialisée : une compacte électrique avec 450 km d’autonomie

 

Renault a levé le voile sur un nouveau véhicule électrique répondant au nom de Mégane eVision. Cette berline aux 450 kilomètres d’autonomie a inauguré la plateforme CMF-EV fraîchement développée par la marque au losange.

Renault Mégane eVision

La Renault Mégane eVision // Source : Renault

Le groupe français Renault avait donné rendez-vous ce jeudi 15 octobre pour lever le voile sur un tout nouveau véhicule électrique, dans le cadre de sa conférence Eways. L’occasion aussi de révéler de nouveaux détails sur la Dacia Spring, le « véhicule électrique le plus abordable d’Europe », comme la firme aime le nommer. Mais c’est bien la nouvelle Mégane eVision qui a retenu toute l’attention.

Puissance et accélération

Celle qui inaugure la plateforme CMF-EV est une compacte cinq places avec des roues de 20 pouces, combinées à une silhouette haute lui donnant des airs de crossover. La Mégane eVision mesure 4210 mm de long, 1800 mm de large, 1505 mm de haut, pour un empattement de 2700 mm.

Renault Mégane eVision

Renault Mégane eVision // Source : Renault

D’un poids de 1 650 kilos, l’automobile électrique s’équipe d’un moteur électrique de 160 kW (217 chevaux) pour un couple de 300 Nm. Selon Renault, le 0 à 100 km/h est effectué en moins de huit secondes. Le quatre roues profite également d’une autonomie de 450 kilomètres, selon le cycle d’homologation WLTP, grâce à sa batterie de 60 kWh.

Commercialisation début 2022

Le véhicule est compatible avec la charge rapide DC de 130 kW pour retrouver 200 kilomètres de rayon d’action en l’espace de 30 minutes. Précisons que le modèle présenté n’était qu’un show car dont les lignes esthétiques détermineront à 95 % le futur look des prochaines voitures électriques de Renault.

Selon L’Argus, le modèle de série sera introduit à l’automne 2021, suivi d’une commercialisation début 2022. La production, elle, devrait commencer en septembre 2021. La marque au losange se lance ainsi dans sa « Renolution », de sorte que « Renault réinvente Renault », pour reprendre les envolées lyriques de Luca de Meo.

Renault a aussi livré de nouveaux détails sur la Dacia Spring, déjà intronisée par la marque il y a plusieurs mois. Notons cependant une mise à jour relative à l’autonomie, qui s’élève désormais à 225 kilomètres selon la norme WLTP, ou 295 km en cycle urbain, en s’appuyant sur sa batterie de 26,8 kWh. Le moteur de 33 kWh (44 chevaux) lui permet de grimper à une vitesse maximale de 125 km/h. Le coffre atteint, par ailleurs, les 300 litres.

La Dacia sur Zity dans quelques mois

La version présentée lors de la conférence se destine à la flotte d’autopartage Zity, qui comptabilise aujourd’hui 300 000 utilisateurs en Europe. Son lancement au sein du parc interviendra début 2021, alors que les particuliers pourront, quant à eux, la précommander au printemps, pour une livraison attendue en automne. Enfin, une version fourgonnette, dotée d’un coffre de 800 litres et d’une charge utile de 325 kilos, est aussi au programme.

Dacia Spring

Dacia Spring // Source : Renault

Renault adore le clamer haut et fort : cette Dacia Spring sera la voiture électrique la plus abordable d’Europe. Soit. Faut-il encore communiquer un prix, jusque-là inconnu ? Jointe au téléphone par Frandroid, l’entreprise n’a pas été en mesure d’assouvir notre soif de curiosité : aucun tarif n’a encore été défini. Il faudra patienter plusieurs mois, nous dit-on, pour en savoir davantage.

Luca de Meo s’est aussi attardé sur la feuille de route de Renault des prochaines années. D’ici 2022, tous les nouveaux modèles de la marque auront par exemple le droit à une version 100 % électrique ou hybride, de sorte à « réduire de 50 % nos émissions de CO2 en condition de roulage » d’ici 2030.

Les derniers articles