Zity est officiellement lancé : découvrez en détail le nouveau service d’auto-partage de Renault

 

Renault a officiellement déployé 500 Zoe électriques à Paris et à Clichy dans le cadre du lancement de son nouveau service de véhicules électriques disponibles en libre-service, Zity.

L’une des Zoe électriques du service Zity

L’une des Zoe électriques du service Zity

Présenté en grande pompe en février dernier, le nouveau service de véhicules électriques disponibles en libre-service imaginé par Renault et son partenaire ibérique Ferrovial, Zity, devait initialement être lancé dans le courant du mois de mars. Mais la pandémie du coronavirus (Covid-19) a retardé le planning de l’entreprise française, qui a donc choisi le mercredi 20 mai pour déclencher son dispositif.

Zity : le prix à la minute et les forfaits longue durée

Le principe de Zity est simple : 500 Zoe électriques ont été dispatchées dans Paris intra-muros et Clichy (Hauts-de-Seine), toutes disponibles 24h/24, 7j/7 à partir d’une application mobile dédiée. Validée sous 24 à 48 heures, l’inscription est gratuite, « sans obligation d’abonnement, ni durée forfaitaire minimale ou maximale », précise un communiqué de presse officiel.

Le document apporte de nouvelles précisions quant aux grilles tarifaires appliquées au service :

  • 29 centimes la minute (et non 26 centimes comme précédemment écrit sur Frandroid)
  • 35 euros les 24 heures
  • 55 euros les 48 heures
  • 65 euros les 72 heures
Pour réserver une Zoe du service Zity, direction l’application dédiée

Pour réserver une Zoe du service Zity, direction l’application dédiée // Source : Renault

A noter l’absence d’un coût à l’heure, et une baisse tarifaire conséquente du forfait 24 heures, initialement attendu autour des 69 euros. Un choix que l’attaché de presse Delphine Dumonceau nous explique : « Il n’y pas de tarif à l’heure : c’est soit à la minute, soit par tranche. On a tout particulièrement retravaillé les tarifs longue durée. En se basant sur des études, on pense que certains parisiens se tourneront davantage vers ce genre de forfait, et qu’ils trouveraient ça plus rassurant de conserver le véhicule plus longtemps ».

Une tarification « stand-by »

La firme au losange a également mis en place des « packs économies », qui correspondent à « du crédit-temps utilisable en plusieurs fois pour un usage régulier ». Le Pack Malin de 30 euros permet de bénéficier de 35 euros de crédit sur l’application, le Pack Malin de 50 euros vous garantit 60 euros de crédit et le Pack Malin de 80 euros, 100 euros de crédit. Ces dits crédits sont « aussi valables à Madrid où le service est réactivé à compter du 20 mai ».

Faites votre réservation en quelques clics seulement

Faites votre réservation en quelques clics seulement

« Zity propose également une tarification « stand-by » permettant de conserver le véhicule à un coût préférentiel de 0,13 euro/minute le temps d’un stationnement de courte durée », ajoute le communiqué de presse. Pour les habitués des services de mobilité urbaine, la réservation d’une Zoe sera un jeu d’enfant : il suffit de rejoindre le véhicule le plus proche de votre position et de le réserver sur l’application pour le débloquer.

Des sièges enfants dans 150 véhicules

D’une capacité d’accueil de cinq passagers, dont le conducteur, chaque véhicule dispose d’une caméra de recul, de capteurs de proximité, d’un GPS, d’un écran tactile et d’un régulateur de vitesse. « Des sièges enfants sont présents dans plus de 150 véhicules », lesquels sont directement visualisables sur l’application, précise Renault. Aucun frais supplémentaire ne sera demandé aux utilisateurs.

Coronavirus oblige, et « conformément au protocole sanitaire national défini par le ministère des transports, les équipes Zity sont équipées de masques de protection et doivent respecter la distanciation sociale à la prise et la dépose des véhicules », tient à rassurer la marque tricolore. Les parties du véhicule en contact avec les mains des usagers sont également désinfectées lors des opérations de recharge et de maintenance.

Les derniers articles