Comparatif : que vaut le Samsung Galaxy A8 face à la concurrence ?

 

Avec le Galaxy A8, Samsung crée le pont entre milieu et haut de gamme qui manquait à son catalogue de smartphone. Annoncé à 499 euros, que vaut-il face à la concurrence féroce sur ce segment de OnePlus, Honor, Motorola et Nokia.

Alors que l’on s’était habitué à un renouvellement sans forfanterie de son catalogue d’année en année, Samsung nous surprend en ajoutant une nouvelle référence à sa gamme, le Galaxy A8 (2018). Il se glisse très logiquement entre les Galaxy A3 et A5, qui composaient le milieu de gamme jusqu’à présent, et la série Galaxy S qui représente le meilleur de la marque, et donc le plus cher.

Avec un Samsung Galaxy S8 lancé à 809 euros, et un Samsung Galaxy A5 2017 à 429 euros lors de sa sortie, il est vrai que Samsung laissait un boulevard à la concurrence, en particulier en France où la marque ne commercialise pas le Galaxy A7. À 499 euros, le Samsung Galaxy A8 2018 va devoir concurrencer le OnePlus 5T, champion de ce segment, mais aussi le Nokia 8 ou le Honor View 10.

Le design d’un Galaxy S8 revu et corrigé

Pour justifier son prix, le Galaxy A8 2018 va chercher plusieurs éléments des derniers fleurons de Samsung et en particulier du Galaxy S8. Il s’agit ainsi du smartphone le moins cher de la marque avec un écran Super AMOLED « bord à bord » avec une définition de 2220 x 1080 pixels, Samsung gardant son ratio d’affichage de 18,5:9. On remarque que contrairement aux fleurons de la marque, il s’agit d’un écran plat, ne débordant pas sur les bords de l’appareil.

Il ne fait donc pas vraiment mieux qu’un OnePlus 5T équipé d’un écran 6,01 pouces 18:9 utilisant également la technologie AMOLED avec une définition de 2160 x 1080 pixels.

Avec ce téléphone, Samsung corrige enfin l’une des erreurs de design qu’il a longtemps porté en 2017, l’emplacement du lecteur d’empreinte digitale. Au lieu d’être à côté de l’objectif de l’appareil photo arrière, il est maintenant situé au centre et en dessous de ce dernier. Cet emplacement tombe plus facilement sous l’index et est déjà utilisé par OnePlus, et depuis longtemps par Huawei et Honor.

Composants internes : les économies de Samsung

Si le design extérieur du Galaxy A8 est très réussi, au niveau de la concurrence, et devait permettre à l’appareil de trouver son public en boutique, on a plus de doutes concernant ses composants internes. Sur ce sujet, les concurrents comme OnePlus vont tenter de se mettre au niveau des fleurons du secteur en choisissant les meilleures puces.

Pour respecter sa gamme, Samsung ne peut pas en faire de même et limite donc les composants de son Galaxy A8. Face au Kirin 970 du Honor View 10 ou au Snapdragon 835 que l’on retrouve dans le OnePlus 5T et le Nokia 8, le Galaxy A8 n’intègre qu’un SoC composé de 2 coeurs Cortex-A73 et 6 coeurs Cortex-A53. Le tout est épaulé par 4 Go de RAM, alors que la concurrence utilise plutôt 6 ou 8 Go de RAM.

Un logiciel en retard, mais une interface complète

Le Samsung Galaxy A8 tourne sous Android 7.1.1 Nougat avec l’interface Samsung Experience. Les derniers smartphones de Huawei et de Sony sont sortis sous Android 8.0 Oreo, et Samsung est donc en retard face à la concurrence. Cela veut aussi dire que le téléphone n’est pas forcément compatible avec le projet Treble. Le OnePlus 5T est toutefois logé à la même enseigne, et est assuré de ne pas avoir le droit à Treble, alors que le Nokia 8 lancé sous Android 7.1 Nougat a eu le droit à une mise à jour vers Android 8.0 Oreo.

Samsung a au moins le mérite de proposer une interface très complète, riche en options de personnalisation et assurant une expérience utilisateur plutôt fluide, du moins sur ses fleurons. C’est tout le contraire de OnePlus et Nokia qui proposent des interfaces très proches de celle de Google, qui leur permettent un suivi plus rapide des mises à jour, mais qui proposent moins d’options. Le Honor View 10 propose à la fois Android 8.0 Oreo nativement, et une interface EMUI assez complète, mais qui ne plaira pas à tout le monde.

Des appareils photo intéressants sur le papier

Côté photo, il faudra bien entendu attendre les tests pour se faire un avis concernant les choix de Samsung. En attendant, on peut regarder ce que la marque propose sur le papier avec son Galaxy A8. Le smartphone intègre un seul appareil photo à l’arrière doté d’un capteur 16 mégapixels avec objectif F/1,7. Cela semble moins ambitieux que les doubles capteurs trouvés chez OnePlus et Honor, mais l’appareil de Samsung pourrait nous réserver de bonne surprise.

Le plus surprenant, justement, c’est plutôt l’utilisation de deux appareils photo à l’avant, avec un premier capteur de 16 mégapixels, et un second de 8 mégapixels, avec des objectifs ouverts à f/1,9. Ce smartphone pourrait donc devenir un produit de choix pour les fans de selfies, et on sait qu’ils sont nombreux.

Les détails qui pourraient faire la différence

Les éléments qui suivent ne sont pas les premiers arguments de ventes des smartphones, mais ces petites différences entre les modèles pourraient changer la donne. On pense par exemple à la possibilité d’ajouter une carte microSD au Galaxy A8 et au Honor View 10, une chose impossible sur le OnePlus 5T, la marque préférant fournir un stockage plus généreux (64 ou 128 Go, contre 32 ou 64 Go pour le Samsung Galaxy A8).

Mentionnons également la batterie de seulement 3000 mAh sur l’appareil de Samsung, contre 3300 chez OnePlus et 3750 chez Honor. On espère que les optimisations nécessaires seront là pour ne pas trop grever l’autonomie. Côté connectivité, les trois appareils proposent un port USB Type-C et du Wi-Fi 802.11 ac sur deux bandes, mais seuls le Galaxy A8 et le OnePlus 5T sont compatible avec le Bluetooth 5.0.

Enfin, Samsung a annoncé que le Galaxy A8 était compatible avec le Gear VR, son casque de réalité virtuelle, une première pour un produit si accessible.

Disponibilité et prix

Le Samsung Galaxy A8 (2018) sera disponible à partir du 19 janvier en France à partir de 499 euros.

Les anciens fleurons baissent de prix

Ils n’ont pas été mentionnés dans ce comparatif, ou très peu, mais on trouve maintenant plusieurs fleurons sortis au début de l’année 2017 et qui ont vu leur prix baisser, tellement qu’ils sont positionnés face au Galaxy A8 de Samsung. Lors de promotion, ils peuvent se révéler être de vraies bonnes affaires. Il y a notamment le LG G6 lancé au Mobile World Congress 2017, ou le Sony Xperia XZ1 sortit beaucoup plus tard, mais qui a vu son prix très rapidement baissé.

Les derniers articles