Je viens de recevoir l’interface One UI sur mon Samsung Galaxy Note 9. Basée sur Android 9.0 Pie, cette interface a apporté beaucoup de choses positives dans mon expérience au quotidien. Retour d’expérience.

Mise à jour du 28 janvier 2019 : ajout de la vidéo. Article publié le 26 janvier.


Nous sommes tout au début du mois d’août 2018. Android 9.0 Pie vient tout juste de se rendre officiellement disponible dans sa version finale. Quelques jours après, Samsung présente son Galaxy Note 9… sous Android Oreo. Et la phablette coréenne va longtemps se contenter du biscuit chocolaté avant de goûter à la tarte via la toute nouvelle interface One UI. L’histoire narrée ici parle d’une frustrante attente récompensée d’une belle manière.

Notre compte-rendu en vidéo

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Attente et frustration

À titre personnel, j’utilise le Galaxy Note 9 en tant que smartphone principal depuis bientôt six mois. Six mois de petite frustration en voyant Geoffroy grignoter Pie sur son Essential Phone — dont il est un fan inconditionnel —, Manu recevoir la friandise sur son OnePlus 6T, Maxime en profiter depuis qu’il s’est équipé du Huawei Mate 20 Pro et Cassim jouir du Pixel Launcher sur son Google Pixel 3 XL.

Ainsi, si je suis pleinement satisfait de l’excellence du Galaxy Note 9, il y a toujours cette petite voix canaille dans ma tête qui me rappelle : « oui, mais il n’est pas à jour alors que c’est un flagship ». Grrrrr. Il y a évidemment bien pire dans la vie et il est fort heureusement assez facile de ranger ce désagrément dans un coin paumé de l’esprit pour l’oublier doucement.

Or, cette fameuse frustration se ravive début novembre, après la présentation officielle de l’interface One UI, basée sur Android 9.0 Pie, et de toutes ses nouveautés. Sauf qu’il faudra patienter encore deux mois supplémentaires avant de voir la mise à jour débarquer en OTA sur les modèles français. Enfin !

Premières impressions sur One UI

One UI représente un changement vraiment drastique où Samsung prouve qu’il tend à se rapprocher de l’esthétique imaginée par Google sur les versions « épurées » d’Android tout en continuant de cultiver sa différence. Le design des icônes par exemple s’inscrit bien plus dans l’air du temps qu’auparavant et paraît donc plus moderne.

Évidemment là, chacun pourra être juge pour déterminer s’ils apprécient ou non cette nouvelle orientation artistique. Sur ce point précis, je préfère ne pas donner mon avis, étant donné que je suis un fervent utilisateur de Nova Launcher et que j’ai modifié une bonne partie de mes icônes d’applications.

Pour vous faire une bonne idée des transformations, vous pouvez admirer ci-après les icônes de One UI (gauche) comparées à celle de Samsung Experience (droite).

Concrètement, avec Nova Launcher, j’ai donc essentiellement changé mes icônes ainsi que le tiroir d’applications. Hormis cela, je profite, à peu de choses près, de l’expérience One UI telle que Samsung l’a conçue. À cet égard, on peut déjà signaler la discrétion appréciable des notifications sur l’écran verrouillé. Finis les bandeaux qui prennent toute la largeur de l’écran et gâchent mon superbe fond d’écran kitsch. Après mise à jour, les alertes s’affichent sous la forme de petits logos peu intrusifs.

Si l’envie me prend de vouloir les consulter, un petit glissement du doigt sur les pictogrammes suffit à déployer les notifications. Cela convient beaucoup plus à mon utilisation quotidienne. Mention spéciale aussi à l’organisation du multitâches où les applications ouvertes défilent latéralement et non verticalement. On s’approche là de ce que l’on peut voir sur le Pixel Launcher.

Grand écran, pas de problème !

Parlons maintenant du panneau des raccourcis. Si je préfère taire mon avis sur les icônes d’applications, j’aimerais quand même simplement souligner que les tuiles ici adoptent une apparence plus claire et lisible. Sur Samsung Experience, j’avais tendance à les trouver un peu moches et j’avais parfois du mal à savoir quand un paramètre était activé ou non — mais pour cela on peut aussi blâmer mon léger daltonisme m’empêchant de bien voir quand un pictogramme était surligné.

Mais le panneau des raccourcis me permet surtout d’aborder un autre sujet : One UI a été pensé pour les grands écrans. Mon Galaxy Note 9 a une diagonale de 6,4 pouces qui tient difficilement dans une seule main. Avec sa nouvelle interface, Samsung y a songé et a abaissé plusieurs éléments pour qu’ils soient plus facilement accessibles.

Le panneau des raccourcis, quand il est totalement abaissé, en est un exemple très concret. Les tuiles s’affichent dans la moitié inférieure et tombent donc à portée de pouce. Par ailleurs, que ce soit sur Nova Launcher ou One UI (via une option), il est possible d’appeler le panneau en question simplement en faisant glisser son doigt vers le bas depuis le centre de l’écran.

Ainsi, il devient possible d’activer une des tuiles ou de les faire apparaître juste à une main, sans avoir à faire glisser le téléphone dans sa main de manière inconfortable. Les grands écrans ont un vrai intérêt pour l’immersion dans un film ou un jeu vidéo, mais ils deviennent bien moins pertinents dès qu’ils ne peuvent pas être facilement utilisés à une main (et je ne parle pas du mode à une main que l’on retrouve partout, mais qui n’est pas joli du tout). One UI remédie très bien à ce problème.

L’autre exemple parlant se trouve dans le menu des paramètres où les premiers onglets se situent également à mi-hauteur. Ce n’est que lorsque l’on commence à faire défiler les options que l’entièreté de l’écran devient occupée. Profitions d’ailleurs du fait que nous soyons dans les paramètres pour pointer du doigt que le design ici aussi a été repensé.

Il y a toujours autant d’entrées qu’auparavant, mais elles ont au moins le mérite d’être regroupées par groupes. Ainsi, l’onglet Sons et vibrations est accolé à celui des Notifications. C’est mieux que rien, mais on ne serait pas contre un peu plus de simplification. Enfin, l’application Galerie ou SMS par défaut ont aussi une interface abaissée.

Thème sombre

Je suis un grand fan de thèmes sombres. Et One UI m’offre un mode nuit sur un plateau. Facilement trouvable dans les options d’affichage, cette fonctionnalité permet de passer le fond de l’interface en noir. Sur mon smartphone, j’en profite donc sur le panneau des raccourcis et dans les paramètres.

Le thème sombre porte ici très bien son nom, puisque le noir est totalement noir. D’aucuns préfèrent cette option avec un fond gris foncé, mais on peut facilement comprendre le choix de Samsung. Sur une dalle AMOLED, les pixels noirs ne consomment aucune énergie. Avec ce mode nuit, la batterie est sensiblement préservée. Et évidemment, pour les yeux, l’expérience est moins éblouissante.

Pour aller jusqu’au bout de la confession, j’ai énormément plus de mal à apprécier One UI avec un fond blanc.

Navigation par gestes

Étant basé sur Android 9.0 Pie, Samsung One UI propose une navigation par gestes. Mais ici, la logique est assez particulière. L’interface reprend la barre de navigation classique, mais la remplace par trois fines barres horizontales au bas de l’écran qui font office de boutons Accueil, Retour et Multitâche.

Sauf qu’au lieu d’appuyer dessus comme sur une touche traditionnelle, il suffit de faire un petit glissement vers le haut. Après juste quelques minutes, je m’y suis habitué et j’ai trouvé cela bien plus intuitif que la manière dont la navigation par gestes s’organise sur le Pixel Launcher — où je n’arrête pas d’ouvrir les apps récentes en voulant aller dans le tiroir d’applications.

Pour résumer très brièvement, la navigation par gestes sur mon Galaxy Note 9 avec One UI s’apparente à une barre de navigation classique qui ne prend aucune place sur l’écran. Détail important : pour lancer Google Assistant, il faut glisser le pouce sur la pastille Accueil et maintenir le doigt appuyé.

One UI + Nova Launcher

En somme, j’étais déjà très content de mon Galaxy Note 9, mais One UI a vraiment peaufiné mon expérience au quotidien car l’interface propose une navigation par gestes bien pensée, s’adapte bien aux grands écrans et offre un theme sombre confortable.

Pour pouvoir profiter d’un haut niveau de personnalisations, je préfère tout de même garder Nova Launcher. Or, aujourd’hui sa combinaison avec One UI est bien plus agréable.

À lire sur FrAndroid : Test du Samsung Galaxy Note 9 : l’excellence a un prix