Samsung s’engage à livrer ses produits dans des emballages respectueux de l’environnement en optant pour des matériaux éco-responsables.

La planète ne se porte pas bien. Les désastres écologiques s’enchaînent à mesure que le dérèglement climatique continue de se manifester chaque jour un peu plus. Pour y remédier, chacun est appelé à revoir ses modes de consommation et à adopter des pratiques respectueuses de l’environnement. De nombreuses voix exhortent également les entreprises à prendre leurs responsabilités.

C’est sans doute dans cette optique que Samsung a décidé de faire un geste pour le développement durable. Le géant sud-coréen a en effet décidé de remplacer, dès 2019, tous les éléments en plastique dans les boîtes de ses smartphones, tablettes, accessoires et produits électroménagers par des matériaux plus écologiques tels que du papier, du plastique recyclé ou du bioplastique (issus de sources biologiques et/ou biodégradables).

Et mine de rien, cela inclut un bon nombre de choses. Pour les smartphones, on peut lister : les plateaux sur lesquels sont posés les appareils, les fins sachets dans lesquels ils sont empaquetés, les films plastiques qui recouvrent leurs écrans et parfois aussi leurs dos ou encore les petits filaments qui servent à serrer les câbles. Autant d’éléments que l’on a tendance à jeter après déballage.

Respecter l’environnement même si cela coûte plus cher

À l’horizon 2020, pour ses boîtes et manuels d’instruction, Samsung promet également de n’utiliser que du papier conçu avec des matières fibreuses certifiées par des organisations environnementales reconnues telles que le Forest Stewardship Council, le Programme de reconnaissance des certifications forestières et le Sustainable Forestry Initiative.

« Nous adopterons des matériaux plus respectueux de l’environnement, même si cela signifie une augmentation des coûts », indique un porte-parole de la marque à ce propos. Il est toujours intéressant de voir une grande marque comme Samsung prendre ce genre d’initiatives — qui n’est pas sans rappeler celle de Gigaset.

Si nous n’écoutons que notre scepticisme, nous ne verrons là qu’une campagne de communication visant à embellir l’image de Samsung. Il y a sans doute du vrai là-dedans, mais nous pourrions aussi souligner qu’a minima cette opération a le mérite de limiter certains impacts néfastes sur l’environnement. Cela reste insuffisant, mais c’est un bon départ.