Samsung fait face à une nouvelle affaire judiciaire concernant la propriété intellectuelle, cette fois concernant ses montres connectées.

Alors que Samsung a tout juste terminé son contrat avec une marque de contrefaçon, voilà la firme prise dans une affaire concernant la propriété intellectuelle. D’après Reuters, la marque suisse Swatch a déposé une plainte contre Samsung concernant les cadrans de ses montres connectées.

Le problème de la personnalisation libre

Les montres connectées de Samsung ont le droit à une fonction que les fans de l’Apple Watch demandent depuis longtemps : la possibilité de personnaliser complètement le cadran. Il est même possible de télécharger de nouveaux cadrans créés par d’autres utilisateurs sur la boutique Galaxy Apps.

C’est là que le problème est né, puisque Swatch a remarqué que plusieurs des cadrans en question étaient en fait des répliques des cadrans de montres créées par le groupe suisse.

Un exemple de cadran copié. Crédit : The Verge

Si Samsung n’est pas responsable de la création des cadrans en question, c’est bien la firme qui les met à disposition sur sa boutique et en retire une partie des bénéfices à la vente.

Ce n’est pas la première fois que des boutiques d’application enfreignent clairement la propriété intellectuelle, mais habituellement la marque concernée se contente de signaler le problème et l’application en question disparaît dans la foulée.

Swatch estime cependant que le préjudice subit s’élève à 100 millions de dollars, et veut donc mener l’affaire au tribunal.

À lire sur FrAndroid : Quelles sont les meilleures montres connectées en 2019 ? La sélection de FrAndroid