Samsung en passe de boucler un superbe troisième trimestre en forte croissance

Merci Huawei !

 

Samsung Electronics est sur un nuage. La société annonce une forte croissance sur la période estivale. Mais au-delà de son nouveau Galaxy Note, le constructeur a su tirer partie des déboires de son rival Huawei.

Samsung Galaxy Note 20 Ultra dos

Le Samsung Galaxy Note 20 Ultra vu de dos // Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

Avec un bénéfice opérationnel en hausse de 60 % au troisième trimestre, l’ogre coréen Samsung Electronics voit ses ventes de smartphones décoller. Alors que le groupe avait déjà su tirer parti de la pandémie avec des bénéfices en hausse de 23 % au deuxième trimestre, la filiale dédiée à la production de smartphones et de puces annonce des prévisions très optimistes selon Le Figaro.

Entre juillet et septembre, le bénéfice opérationnel de Samsung Electronics afficherait ainsi une hausse annuelle de 60 % à 9,03 milliards d’euros. Sur ce troisième trimestre, Samsung a notamment lancé ses nouveaux fers de lance, les Galaxy Note 20 et Galaxy Note 20 Ultra

Samsung vs Huawei

Il faut toutefois souligner le contexte actuel dans lequel évolue Samsung. Le fabricant voit le recul de son rival Huawei sur certains marchés-clés. En début d’année, le cabinet Canalys estimait une baisse annuelle de 42 % des ventes de Huawei en France. Positionné en troisième place dans l’Hexagone, le constructeur chinois devait faire face à la concurrence d’Apple et de Samsung.

Toutefois, le deuxième trimestre 2020 a changé la donne. Huawei est finalement passé en tête des ventes mondiales de smartphones avec quelque 55,8 millions d’exemplaires commercialisés devant Samsung (53,7 millions) en baisse de 30 % par rapport à la même période de l’année précédente.

Sur la période du troisième trimestre, Samsung semble reprendre quelques couleurs.

Le malheur des uns…

Le Figaro suggère que cette croissance du constructeur coréen serait une conséquence directe des déboires de Huawei avec l’administration de Trump.

Pour mémoire, dans le cadre de la guerre commerciale opposant les États-Unis et la Chine, les sociétés américaines n’ont plus le droit de travailler librement avec Huawei. Cette décision met à mal le constructeur qui n’est pas en mesure de déployer pleinement ses technologies relatives aux réseaux 5G en dehors de sa terre natale. L’entreprise ne peut également pas travailler avec les fondeurs américains pour obtenir des SoC de dernière génération équipant ses prochains smartphones. Enfin Huawei n’est plus en mesure de proposer une version d’Android doté »c les services de Google.

D’une part Huawei aurait donc accumulé un temps de retard par rapport à Samsung sur le marché des smartphones 5G, d’autre part, pour contourner les restrictions américaines, Huawei aurait multiplié ses commandes de puces directement auprès de… Samsung.

Les derniers articles