Huawei dégringole en France, Samsung, Apple et Xiaomi en profitent, selon Canalys

Le malheur des uns fait le bonheur des autres

 

Le cabinet Canalys publie ses estimations de ventes de smartphones sur le marché français. Alors que Huawei dégringole, Xiaomi affiche une croissance impressionnante. Chez Apple et Samsung, tous les voyants sont au vert.

huawei apple samsung xiaomi france 2019

En France, Huawei a terminé 2019 dans la douleur. Crédits : Unsplash / Jonathan Kemper

Alors que les géants de la Tech annoncent un à un leurs résultats annuels, les détails concernant le marché français restent flous. Pour nous aider à y voir plus clair, les cabinets d’analystes publient régulièrement leurs estimations.

Aujourd’hui, Canalys publie son classement des meilleurs constructeurs de smartphones en France sur le dernier trimestre de 2019. Si Samsung et Apple maintiennent leur position de leaders, Huawei subit une forte chute de sa croissance. Une dégringolade qui profite à Xiaomi, plus en forme que jamais.

Quand Huawei souffre, Xiaomi s’engouffre

En découvrant la part de marché de Huawei (11 %) et sa troisième place, on pourrait se dire que tout va bien. Détrompez-vous. Victime collatérale de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, le géant chinois en a subi les conséquences. Selon Canalys, Huawei a vu sa croissance chuter de 42 % par rapport au dernier trimestre 2018.

Mise à jour du 07/02/2019 : Huawei indique de con côté que tout va très bien et clame que la marque est à 18,8 % de parts de marché sur la période selon Gfk, soit une croissance de 3,9 % par rapport à 2018.

Le constructeur avait pris pour habitude de lancer un nouveau modèle haut de gamme à l’approche des fêtes. Le gouvernement américain en a décidé autrement. En lui interdisant l’intégration des services de Google dans ses smartphones, les États-Unis ont considérablement ralenti la croissance du chinois.

Le Huawei Mate 30 Pro, pourtant excellent, ne tient pas ses promesses logicielles dans nos contrées (quand Google n’est pas là, rien ne va). Sa commercialisation a d’ailleurs pris des allures de petit fiasco. Huawei a bien tenté de stopper l’hémorragie en lançant des produits plus abordables ou en misant sur des modèles estampillés Honor. En vain.

resultats smartphones Q4 2019 france

Crédits : Canalys

En embuscade, les autres marques chinoises ont donc mis tout en œuvre pour rafler des parts de marché. Victoire pour Xiaomi qui affiche une croissance spectaculaire de 70 % par rapport à 2018. Il s’octroie ainsi 8 % de parts de marché au quatrième trimestre 2019. Cette place s’explique notamment par la multiplication des modèles, avec une recette qui a fait ses preuves : un excellent rapport techno-prix.

Samsung et Apple toujours au top

La situation de Huawei profite également à ses concurrents directs. Apple détient 33 % de parts de marché, presque à égalité avec Samsung (34 %) toujours leader. En lançant son iPhone 11 plus tôt que l’année précédente, Apple a, semble-t-il, boosté ses ventes. L’entreprise enregistre une croissance de 45 % par rapport à 2018 sur la même période.

Deux éléments peuvent expliquer ce sursaut : en 2018, le passage de l’iPhone X (vrai renouveau) à l’iPhone XS était loin d’être évident. En revanche, l’iPhone 11 et l’iPhone 11 Pro apportent de vraies améliorations, notamment sur le terrain de la photo. En l’absence de Huawei, il ne serait pas étonnant que certains aient reporté leur achat vers un modèle Pommé.

Bien que moins impressionnante, la croissance de Samsung reste notable (+8 %). Ce succès, Samsung le doit à ses modèles haut de gamme bien sûr, mais surtout au renouveau de sa gamme Galaxy A. Samsung France nous a confié que le lancement de six nouveaux modèles (plutôt réussis) lui avait permis de regagner des parts de marché sur un segment bien occupé par les constructeurs chinois. Les ventes chez les opérateurs, adossées à des forfaits mobiles, ont largement contribué à ce succès.

Les derniers articles