Un nouveau brevet déposé par Sony laisserait présager l’arrivée d’une nouvelle manette PlayStation en partie recouverte par un écran tactile. Une idée qui rappelle celle de la Wii U… loin d’avoir convaincu la communauté des gamers.

Sony fait incontestablement partie des grands leaders du domaine des jeux vidéo, et compte bien le rester coûte que coûte. Les ventes faramineuses de sa PlayStation 4, introduite en 2013, ont largement consolidé sa position, rassurant la multinationale japonaise dans sa stratégie actuelle. Mais au regard du dernier brevet déposé le 29 septembre 2017, et mis en lumière le 16 octobre dernier, le groupe asiatique ne ferait-il pas fausse route ?

Un écran tactile, oui, mais pour faire quoi ?

Le fichier enregistré auprès du Bureau américain des brevets et des marques de commerce repose en effet sur une manette PlayStation nouvelle génération, en partie recouverte par un écran tactile, comme a pu le relayer TechCrunch. Cet écran viendrait ainsi remplacer le pavé actuel de la Dualshock 4, lancée à la même date que la PS4. Mais à quoi pourrait réellement servir ce support numérique supplémentaire ?

C’est un peu toute la question. En 2012, Nintendo s’était laissé séduire par cette idée en introduisant un écran tactile imposant sur sa défunte Wii U. Malheureusement pour elle, le succès n’a pas été au rendez-vous, la faute notamment à une offre de jeux trop limitée lors de sa commercialisation, et un concept qui n’a pas vraiment rencontré son public. L’immense réussite de la Switch viendra rattraper les déboires de Nintendo.

Un brevet encore au stade embryonnaire

Difficile, donc, de réellement croire à un tel projet développé par les équipes de Sony. Cet écran tactile ne devrait probablement pas apporter d’informations supplémentaires au cours d’une partie de jeu vidéo, car beaucoup trop intrusif pour l’expérience utilisateur. Alterner son regard entre sa télé et sa manette n’a en effet rien d’optimal. Supputons que ce brevet n’est rien d’autre qu’un brevet encore au stade embryonnaire, loin, très loin de voir le jour.