Un projet de smartphone pliable et transparent pourrait être en cours de développement au sein des locaux de Sony. C’est du moins ce que laisse croire un brevet en ce sens récemment mis au jour.

Crédit photo : LetsGoDigital

On ne cessera de le répéter : l’année 2019 devrait faire la part belle aux smartphones pliables, alors que Samsung et Rouyu Technology se sont déjà illustrés au travers d’écrans flexibles — le Samsung Infinity Flex Display et le FlexPai, respectivement — au cours des dernières semaines. Huawei, de son côté, ne devrait pas traîner à présenter son propre concept attendu à l’occasion du Mobile World Congress (MWC) 2019, prévu en février.

Enroulable ou pliable, mais dans tous les cas transparent

Si d’autres marques comme LG et Oppo restent en embuscade — le second donnera des nouvelles de son produit au MWC — , un énième constructeur semble lui aussi avoir jeté son dévolu : Sony, dont le dernier brevet finement repéré par Let’s Go Digital nous en dit un peu plus sur ses ambitions. À savoir : développer un smartphone à la fois pliable et transparent, comme le suggère le document déposé le 18 mai 2018 et mis au jour le 22 novembre dernier.

Une série de dessins imaginée par les équipes de l’entreprise japonaise a même été publiée, nous donnant une idée plus ou moins claire des intentions de la marque : pliable ou enroulable, l’écran du terminal se distinguera, dans tous les cas, par sa transparence totale. En théorie, pourquoi pas. En pratique, les défis technologiques atteignent les sommets et devraient quelque peu calmer les ardeurs des équipes techniques du groupe asiatique.

Une course technologique effrénée

Plus globalement, ce type de brevet reflète la philosophie actuelle des principaux constructeurs, articulée autour d’une même idée : prouver au monde entier sa capacité à concevoir un smartphone pliable, bien que leurs usages et leur utilité soient encore à définir. Les téléphones flexibles font en tout cas parler d’eux, aussi bien dans le monde qu’au sein de FrAndroid : le dernier podcast de la rédaction en est la preuve même.