Tesla aurait camouflé un accident dans une vidéo promouvant sa conduite autonome

 

Selon d’anciens employés de Tesla, le constructeur californien aurait dissimulé un accident survenu lors d’une vidéo promotionnelle… du pilote automatique. Des accusations graves, d’autant plus que le contenu soi-disant modifié est encore en ligne sur plusieurs plateformes.

Tesla aurait camouflé un accident dans une vidéo promouvant sa conduite autonome

Tesla a-t-il escamoté un accident de la route lors d’une vidéo faisant la promotion de l’Autopilot réservé à ses voitures électriques ? Voilà la petite bombe lâchée par le New York Times — relayée par Carsscoop —, qui cite, comme sources anonymes, d’anciens employés de Tesla : deux membres de l’équipe en charge de l’Autopilot et trois personnes du pôle vidéo, en l’occurrence.

Les accusations sont relativement graves. Le 19 novembre 2016, le constructeur californien a mis en ligne une vidéo intitulée : « Tesla Autopilot 2.0 Full Self Driving Hardware — Neighborhood Long ». Tesla prévient d’emblée que le passager assis sur le siège du conducteur fait acte de présence pour des raisons légales.

Une mise en scène

La firme d’outre-Atlantique précise par ailleurs que cette personne ne touche strictement à rien, et que la voiture se gère en totale autonomie. Du moins sur le parcours qu’elle emprunte, fait de petites routes de campagne, d’intersections et de stop. L’automobile atteint des vitesses de 35 mph, soit environ 55 km/h.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Sauf que cette vidéo ne serait qu’une mise en scène. Deux sources indiquent qu’à l’époque, la voiture aurait utilisé une map numérique qui représentait alors l’itinéraire emprunté. En clair, le trajet aurait été planifié à l’avance pour éviter toute erreur de l’Autopilot.

Problème : une erreur, l’Autopilot en aurait justement fait une. Et une belle. Lors du tournage, les mêmes sources affirment que la Tesla a heurté une barrière en bordure de route, et ce en utilisant ses capacités de conduite autonome. La vidéo publiée aurait alors été trafiquée, puisqu’elle n’afficherait pas les images compromettantes.

Elon Musk peu réceptif aux réserves des ingénieurs

Aujourd’hui, cette vidéo promotionnelle peut encore être visionnée sur le site officiel de Tesla, YouTube (114K vues) ou encore Vimeo (26K vues). Et toujours selon le New York Times, de nombreux ingénieurs ont émis des préoccupations face aux certitudes d’Elon Musk quant aux capacités de conduite autonome des Tesla de l’époque.

Sauf que le patron de SpaceX les aurait tout bonnement ignorés. L’intéressé se serait comporté de la même manière quelques années plus tard. En 2021, le retrait du radar au profit d’un système majoritairement composé de caméras a rendu dubitatifs certains employés. En vain.

Tesla Autopilot

Source : David von Diemar via Unsplash

Plus globalement, ces témoignages anonymes ternissent clairement l’image de l’entreprise, qui assure depuis longtemps que la conduite 100 % autonome serait bientôt une réalité. Sauf que cela fait plusieurs années que les promesses d’Elon Musk — pas toutes, rassurez-vous — ne sont toujours pas tenues.

Nous avons contacté Tesla France pour un droit de réponse, qui n’a pas fait de commentaire particulier.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles