Tesla : l’installation d’une nouvelle usine serait sérieusement à l’étude au Royaume-Uni

Good Morning England !

 

À en croire un rapport de Property Week, Tesla collaborerait avec le Département du Commerce international britannique pour identifier un site susceptible d’accueillir une nouvelle usine du constructeur américain.

Usine Tesla

Tesla s’intéresserait de près au Royaume-Uni pour faire sortir de terre une nouvelle usine // Source : Tesla

En novembre 2019, le Royaume-Uni était passé à deux doigts d’accueillir la Gigafactory 4 de Tesla, au profit finalement de Berlin, terre d’accueil de cette nouvelle usine de production destinée au marché européen. En ballottage favorable, le pays n’avait finalement pas été sélectionné par Elon Musk, frileux face aux incertitudes liées au Brexit. Et pourtant, la nation de la reine Elizabeth II pourrait bel et bien avoir le droit à son usine Tesla.

Recherches intensives

C’est en tout cas ce qui ressort d’un rapport publié par Property Week, que le site spécialisé Autocar a récemment relayé. En clair, le constructeur américain travaillerait aux côtés du Department for International Trade (DIT), soit le ministère chargé des négociations mondiales relatives au commerce international du Royaume-Uni (crée après le vote du Brexit en 2016), pour identifier des zones industrielles spécifiques.

Usine Tesla

Une usine, voire même un centre de recherche et de développement, seraient au programme

Plus précisément, le DIT rechercherait un site de 370 000 mètres carrés que Tesla pourrait utiliser pour une usine de production, ou un centre de recherche et de développement. Celui de Gravity, un campus professionnel situé à proximité de Bridgwater, dans le comté de Somerset (nord-ouest du Royaume-Uni), répondrait déjà à plusieurs critères.

Le Ministère confirme ses ambitions

Elon Musk lui-même se serait même rendu au Royaume-Uni la semaine dernière pour discuter des plans de construction. Mais rien ne dit que l’intéressé a visité le site de Bridgwater. Le département du Commerce International, qui refuse d’officialiser sa collaboration avec Tesla, a tout de même publié une déclaration officielle.

« Le gouvernement travaille avec l’industrie pour faire du Royaume-Uni un lieu de choix dans le développement des technologies de classe mondiale dédiées aux voitures électriques. Le DIT collabore étroitement avec des partenaires afin de dénicher des sites pour des investissements dans la recherche, le développement et la fabrication de véhicules électrique à travers le pays », peut-on lire. Demi-aveu ou brouillage de pistes ? L’avenir nous le dira.

Les derniers articles