Une Tesla repérée avec un LiDAR : pourquoi il ne faut pas s’emballer

 

Une Tesla Model Y a été aperçue avec un système Lidar installé sur son toit, alors même qu’Elon Musk a toujours décrié ce type de capteur. Ne pensez pas pour autant que les futures Tesla s’équiperont d’une telle technologie.

La nouvelle Tesla Model S 2021

La nouvelle Tesla Model S 2021

Pour comprendre et appréhender un environnement, une voiture aux capacités de conduite autonomes doit être équipée d’une série de capteurs. Parmi eux, se trouve généralement le fameux Lidar, que l’on installe la plupart du temps en hauteur, comme sur le toit d’un véhicule. Ce système permet alors de cartographier les alentours à 360°.

Pour Elon Musk, ce genre de technologie n’a pourtant pas sa place sur ses voitures électriques qui ont vocation à devenir 100 % autonomes. Le patron de SpaceX considère le Lidar comme coûteux et inutile et préfère s’appuyer sur des caméras, radars, GPS et sonars, comme c’est le cas aujourd’hui.

Un partenariat évoqué

Pourtant, une Tesla Model Y équipée d’un Lidar a été repérée à Palm Beach, en Floride, comme l’a relayé Bloomberg, selon lequel Tesla aurait conclu un partenariat avec Luminar. Forcément, les bruits de couloirs et autres spéculations n’ont pas tardé à surgir sur la Toile, bien que la prudence soit extrêmement de mise avant toute conclusion hâtive.

Spotted in Palm Beach, Florida. A @Tesla Model Y with #LiDAR and CA Manufacturing (MFG) Plates. Can anyone offer details/insights? pic.twitter.com/5Uh4WU0U41

— Grayson Brulte (@gbrulte) May 20, 2021

En somme, la présence d’un Light Detection And Ranging ne signifie pas forcément que Tesla a changé d’avis sur cette question ni que les voitures électriques du fabricant s’équiperont d’un tel système. Après tout, comme le relève Electrek, ce n’est pas la première fois que Tesla fait appel à cette technologie.

Un Lidar déjà repéré en 2016

En 2016, le groupe a utilisé un Lidar pour le développement de ses technologies en conduite autonome, sans avoir l’intention d’en intégrer un dans son parc de véhicules branchés. Cinq ans plus tard, ce constat est tout à fait valable. En fait, ce système lui permettrait notamment de recueillir des données de vérification au sol, note le média spécialisé.

Aujourd’hui, il n’y a aucune preuve que Tesla a changé son fusil d’épaule. Certes, son système de conduite 100 % autonome peine à sortir en version stable et à coller au calendrier toujours très optimiste d’Elon Musk. Ce dernier pourrait donc s’intéresser de plus près au Lidar pour faire avancer les choses plus rapidement.

Ceci n’est qu’une supputation sans preuve fondée : rien ne dit, donc, que Tesla emprunte cette voie.

Présenté comme le système le plus avancé aujourd’hui, le « Pilotage automatique » de Tesla recèle de caractéristiques, d’algorithmes et de processus d’évaluation.
Lire la suite

Les derniers articles