VanMoof est-il vraiment en faillite aux États-Unis ? Non, on vous explique pourquoi

 

Selon plusieurs médias étrangers, VanMoof aurait acté la faillite de sa branche américaine. C’est en fait bien plus complexe que ça, et accessoirement faux. Nous avons échangé avec Jan Padberg, l’administrateur néerlandais en charge du dossier VanMoof aux Pays-Bas, qui nous apporte des réponses claires quant à la situation américaine.

VanMoof
Source : Victor Hugo Quiroz Castro via Unsplash

Spécialisée dans les vélos électriques connectés, VanMoof traverse actuellement la situation la plus sombre de son histoire. L’entreprise néerlandaise a en effet déclaré la faillite mi-juillet, dans son pays natal dans un premier temps, puis au sein de ses branches britannique, française et allemande plus récemment.

Au Royaume-Uni, la liquidation judiciaire volontaire a même été actée par son directeur. Deux praticiens agrées de l’insolvabilité, Paul Appleton et Paul Cooper du cabinet Begbies Traynor, ont ainsi été engagés en tant que co-liquidateurs pour chapeauter l’ensemble du processus. Bref, la situation va mal.

Une histoire de suspension de procès

Parmi les autres marchés menacés par une épée de Damoclès se trouvent Taïwan et le Japon, où les opérations ont tout bonnement été suspendues. Les États-Unis, eux, continuent de maintenir leur activité. Sauf que plusieurs articles ont récemment relayé la nouvelle suivante : la branche américaine de VanMoof serait, elle aussi, en faillite.

vanmoof
Source : the blowup via Unsplash

Sur Twitter, Jan Padberg, actuel administrateur en charge du dossier VanMoof aux Pays-Bas – c’est lui qui accompagne l’entreprise dans le processus d’insolvabilité – s’est insurgé face à certains propos relayés. Nous l’avons donc contacté afin qu’il nous éclaire sur la situation réelle du groupe batave outre-Atlantique.

En clair, VanMoof BV – l’entité néerlandaise – a été traînée en justice aux États-Unis par un client particulier, suite à des blessures corporelles, nous explique-t-il. VanMoof BV souhaite mettre en pause cette procédure. Pour ce faire, l’entreprise a demandé la reconnaissance de sa faillite aux Pays-Bas, auprès des USA.

« VANMOOF US Inc. est toujours en activité »

En reconnaissant la faillite de VanMoof dans son marché natal, la justice américaine donne l’opportunité à VanMoof BV de mettre en pause son procès aux États-Unis. Et Jan Padberg est bien clair : « VANMOOF US Inc. est toujours en activité et le dépôt de cette demande n’a rien à voir avec VANMOOF US Inc ».

Il n’empêche, la situation actuelle de VanMoof reste très inquiétante. Des négociations sont actuellement en cours avec un potentiel repreneur – une filiale de McLaren Applied en l’occurrence -, mais le processus traîne. Plus la marque reste au point mort dans l’attente d’un dénouement, plus les chances d’un vrai redémarrage s’amenuisent.

Si rien n’est acté, on s’attend forcément à ce que la situation aux États-Unis, à Taïwan et au Japon empire au cours des prochaines semaines.


Envie de retrouver les meilleurs articles de Frandroid sur Google News ? Vous pouvez suivre Frandroid sur Google News en un clic.