Volkswagen : son buggy de plage électrique ne verra finalement jamais la mer

ID. Buggy, une idée qui tombe à l'eau

 

Introduit sous forme de concept au Salon automobile de Genève 2019, l’ID. Buggy, dont la production devait être assurée par e.GO Mobile, restera finalement cantonné à son stade de développement actuel. La faute, notamment, aux problèmes financiers rencontrés par la startup allemande partenaire.

!Le Volkswagen ID. Buggy

Le Volkswagen ID. Buggy électrique ne restera qu’un concept, ni plus, ni moins

Certes, le projet d’ID. Buggy n’allait probablement pas révolutionner le domaine des véhicules électriques, mais force est de constater que Volkswagen n’a pas manqué d’audace et de créativité au moment de présenter son concept au Salon automobile de Genève 2019. A l’époque, la marque d’outre-Rhin envisageait même de le produire en série aux côtés de son jeune homologue et partenaire e.GO Mobile.

Le couac e.GO Mobile

Mais de l’eau a depuis coulé sous les ponts et les difficultés financières se sont accumulées pour la startup basée à Aix-la-Chapelle. De ce fait, la production du buggy de plage électrifié ne peut plus être assurée par e.GO Mobile, apprend-on dans les colonnes d’Electrive, qui cite le média Auto motor und sport. Ce dernier aurait obtenu la confirmation de l’information par des sources internes.

Volkswagen ID. Buggy

Le Volkswagen ID. Buggy électrique

Volkswagen n’avait en aucun cas prévu de produire lui-même le concept. Pourquoi ? Car l’ID. Buggy aurait été vendu en trop peu d’exemplaires. L’idée était donc de déléguer son assemblage à un constructeur partenaire tout en mettant à disposition sa plateforme modulaire MEB et quelques composants piochés dans la fiche technique de l’ID.3 1st — le moteur de 150 kW (204 chevaux) et la batterie de 58 kWh en l’occurrence.

Une cible jugée trop fine

La construction d’un châssis adapté et de la partie réservée aux passagers aurait cependant nécessité de nouveaux composants que Volkswagen se refusait de concevoir. Pour le géant, cela ne valait donc pas le coup de chapeauter la production d’un ID. Buggy destiné à une cible d’utilisateurs jugée trop restreinte. La confier à e.GO Mobile semblait une solution fiable, mais ses problèmes financiers ont définitivement tué le projet dans l’œuf.

Les derniers articles