Polestar Precept : ce beau concept électrique sous Android débarquera sur nos routes

 

Présenté sous forme de concept-car électrique fin février 2020, le Polestar Precept ne se cantonnera pas à un simple modèle d’exposition. La marque a en effet annoncé qu’il aura le droit à une production destinée au grand public, qui profitera d’un écran de 15 pouces dont le système d’infodivertissement est propulsé par Android.

En février dernier, le Polestar Precept se tenait fin prêt à en mettre plein les mirettes des professionnels conviés au salon automobile de Genève. Puis la pandémie du coronavirus (Covid-19) alors en pleine explosion a eu raison du rendez-vous helvète, retardant l’exhibition du concept électrique de la division premium de Volvo Cars Corporation, elle-même filiale du groupe automobile Geely.

Du concept au modèle de série

À l’époque, le mystère demeurait quant au véritable sort de celui qui devait définir l’orientation de la marque en matière de mobilité électrique. Les dirigeants de la société ont récemment mis fin au suspense en annonçant qu’il aura bel et bien le droit à une version de série prévue pour le marché international, nous apprend le site spécialisé Electrek.

Polestar a ainsi déclaré :

Polestar confirme qu’il produira le Precept en Chine, où une nouvelle usine sera établie. L’objectif est de s’assurer que le site sera neutre en carbone, et qu’il sera l’une des installations de production automobile parmi les plus intelligentes et connectées au monde.

Android au rapport

Si le groupe n’a communiqué aucun cahier des charges ni de caractéristique du véhicule, les premières informations autrefois connues à son sujet nous donnent une idée plus ou moins claire de sa future philosophie. La particularité du Polestar Precept résidait notamment dans la présence de nombreux matériaux recyclés (tapis en filets de pêche récupérés, assises tricotées à partir de bouteilles en plastique recyclées) lors de sa conception.

Aussi, les ingénieurs ont fait la part belle aux technologies et à la connectivité avec pas moins de deux écrans : l’un de 12,5 pouces pour l’instrumentation numérique, l’autre de 15 pouces (en format portrait) et tactile pour proposer un système d’infodivertissement… géré par Android. Sans oublier une kyrielle de capteurs laissant présager des fonctionnalités de conduite autonome avancées, combinée à de l’eye tracking pour surveiller la vigilance du conducteur.

On a désormais hâte de voir ce qu’elle a dans le ventre.

D’ici les prochaines années, les constructeurs premium garniront leurs catalogues de nouveaux modèles 100 % électriques. À quoi devons-nous attendre ?
Lire la suite

Les derniers articles