Polestar Precept : Android et matériaux recyclés pour cet élégant concept électrique

Quand Polestar se met toujours plus au vert

 

À quelques jours du salon automobile de Genève 2020, la marque Polestar tente de se démarquer de la concurrence avec un nouveau concept électrique nommé Precept. À l’image de la Polestar 2, ce modèle embarque Android au sein de son système multimédia, non sans se parer de matériaux recyclés.

DS Automobiles ne sera pas définitivement le seul constructeur à présenter un concept électrique au salon automobile de Genève, organisé du 5 au 15 mars prochain. À ses côtés, le fabricant suédois Polestar, division premium de la marque Volvo Cars Corporation, elle-même filiale du groupe automobile chinois Geely, prépare une belle surprise aux professionnels et visiteurs du salon helvète.

Une surprise matérialisée par un concept lui aussi électrifié répondant au nom de Precept. Ce modèle a pour objectif de définir l’orientation future de la marque en matière de mobilité électrique, alors qu’un SUV Polestar 3 est attendu au cours des prochaines années. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la société a mis l’accent sur les technologies et l’environnement.

Capteurs et eye tracking

Pour une fiche technique complète, il faudra repasser. À peine connaît-on son empattement de 3,1 mètres. Le communiqué de presse mentionne en revanche une série de capteurs notamment logée dans la « Polestar Smart Zone », en lieu et place de la calandre, et installée pour la sécurité et les fonctions d’assistance proposées au conducteur. A noter également la présence d’un Lidar directement monté sur le toit en verre, à l’avant.

Toujours à l’extérieur, le Precept arbore des caméras en guise de rétroviseurs, épaulées par une signature lumineuse LED inspirée du marteau de Thor. À l’intérieur, le rétroviseur central n’est autre qu’un écran sur lequel est diffusé un flux vidéo capté par une caméra arrière grand angle. Une technologie eye tracking (suivi du regard) permet également au véhicule de surveiller la vigilance du conducteur et d’ajuster le contenu des écrans en conséquence.

Polestar dit (encore) oui à Android

Les écrans, justement, se comptent au nombre de deux : l’un de 12,5 pouces correspond à l’instrumentation numérique, l’autre de 15 pouces (format portrait) propulse un système d’info-divertissement notamment géré par Android. Ce n’est pas la première que Google et Polestar collaborent : la Polestar 2 en a également profité.

Le groupe a enfin focalisé une partie de ses efforts sur l’aspect durable de son produit. En résultent des composants fabriqués à partir de matériaux respectueux de l’environnement : les surface des assises ont été tricotées à partir de bouteilles en plastique recyclées, lorsque les tapis se composent de filets de pêche eux aussi récupérés. Pour les éléments plus techniques, Polestar pourrait en dévoiler davantage à Genève. Le rendez-vous est pris.

Les derniers articles