Apple Watch : Spotify veut streamer vos musiques sans iPhone, comme Apple Music

allez

 

Spotify veut opposer une plus forte concurrence à Apple sur le marché de la musique et permettre aux utilisateurs de l'Apple Watch de lire en streaming toute leur bibliothèque en 4G.

Spotify sur Apple Watch

L’application Spotify sur Apple Watch // Source : Spotify

Imaginez que sur votre iPhone, il ne soit possible que d’utiliser la messagerie d’iCloud. Et si votre smartphone Android n’autorisait que YouTube pour lire des vidéos ? C’est à peu près le cas de figure actuel pour l’Apple Watch qui n’autorise aujourd’hui qu’Apple Music pour écouter de la musique en streaming via les données mobiles. Heureusement les choses pourraient prochainement changer.

En choisissant une Apple Watch compatible avec les réseaux 4G, l’idée est de désolidariser un peu plus la montre du téléphone. Certes, il peut être pratique de passer des appels ou de recevoir des messages, mais au regard du positionnement marketing de l’appareil auprès des sportifs, la possibilité de lire de la musique librement figure aussi parmi les éléments incontournables.

Spotify ouvre les vannes

Toutefois, même s’ils disposent d’une Apple Watch compatible 4G, les abonnés à Spotify n’ont jamais pu pleinement profiter de leur bibliothèque sur la montre connectée. À ce jour il est encore nécessaire d’avoir un iPhone à portée de main connecté en Bluetooth ou, pour les membres premium, de télécharger des listes de lecture en local. Selon Ubergizmo, il semblerait toutefois que la société suédoise soit en train de tester un mécanisme permettant de streamer directement n’importe quelle chanson via les réseaux mobiles.

Plus précisément, cette possibilité serait activée directement sur les serveurs de Spotify et ne nécessiterait pas l’installation d’une nouvelle version de l’application. Quelques heureux testeurs choisis au hasard bénéficient aujourd’hui de cette nouveauté.

Un bras de fer entre Spotify et Apple

Leader sur le marché de la musique en streaming, Spotify est né en 2006 et disposerait aujourd’hui de 286 millions d’utilisateurs actifs par mois dont 130 millions sont des abonnés à une formule payante. Pour sa part, Apple n’est arrivé sur le marché qu’en juin 2015 et compterait 72 millions de membres selon MIDiA Research.

Lorsqu’Apple a annoncé mardi ses offres de souscription Apple One incluant Apple Music, Spotify a été la première société à réagir en pointant une pratique jugée anticoncurrentielle. « Une fois de plus, Apple utilise sa position dominante et ses pratiques déloyales pour désavantager ses concurrents et priver les consommateurs en favorisant ses propres services », expliquait ainsi Spotify déjà exclu de l’enceinte connectée Apple Homepod, pour le moment du moins.

Face à la position de Spotify sur le marché, peu de services concurrents ont finalement trouvé leur place. Samsung s’est vu contraint de fermer Milk Music tandis que Microsoft a jeté l’éponge avec Groove. Rdio ou Songza on disparu et même Google ne sait plus trop sur quel pied danser entre Play Musique qui laisse progressivement sa place au profit de YouTube Music.

Reste à savoir si les tests actuellement menés par Spotify sur l’Apple Watch seront au goût d’Apple qui s’est réservé cette fonctionnalité de lecture en streaming via les réseaux mobiles pour promouvoir Apple Music.

Les derniers articles