La voiture solaire capable de parcourir plus de 1000 km montre son intérieur

 

Prévue pour l’année prochaine, la voiture solaire de la start-up américaine Aptera dévoile désormais son intérieur à travers une série de photos.

Aptera Gamma

Il y a dix ans, la jeune société américaine Aptera avait un projet un peu fou : proposer une voiture à trois roues affichant une consommation record de moins d’un litre aux 100 kilomètres. Malheureusement, le développement fut interrompu et la société fit faillite en 2011. En 2019, les trois anciens fondateurs décident pourtant de retenter l’aventure et de créer Aptera Motors Corp. avec un but : concrétiser ce projet.

Mais cette fois-ci, plus question de carburant classique mais plutôt d’énergie solaire et d’électricité. C’est ainsi qu’est né le prototype « gamma », qui devrait donner lieu à un modèle de série sous peu. Et si le design extérieur a déjà été montré par la marque, aucune information n’a été dévoilée jusqu’alors sur le poste de conduite.

Un intérieur minimaliste

C’est désormais chose faite. En effet, la start-up américaine a dévoilé sur Twitter une série de quatre photos montrant le poste de conduite de sa voiture solaire. L’occasion d’en savoir un peu plus sur la présentation intérieure de cette dernière, qui semble à première vue très épurée. Rappelant celui de la Tesla Model S Plaid avec son volant Yoke équipé de deux petits boutons et son grand écran tactile, l’habitacle du prototype est également équipé d’un grand combiné numérique, contrairement à la berline californienne.

It's here and it's better than ever. #Gamma pic.twitter.com/nhu61sriIF

— Aptera (@aptera_motors) August 5, 2022

Sur d’autres images dévoilées par le constructeur, on peut également apercevoir deux écrans dédiés à l’affichage des images issues des rétroviseurs-caméras. Malheureusement, les photos ne permettent pas encore de se faire une idée de la présentation du système d’infodivertissement. De leur côté, les sièges adoptent un design tout aussi épuré que le reste du poste de conduite. Ils devraient notamment être recouverts de matériaux recyclés selon le site spécialisé Hibridos Y Electricos.

Lancement en fin d’année

Habillée d’une carrosserie en matériaux composites, cette voiture solaire, dont le nom définitif n’est pas encore connu, se décline en plusieurs versions, équipées d’un, deux ou trois moteurs de 68 chevaux chacun. Il sera aussi possible de choisir parmi plusieurs capacités de batteries, de 25, 40, 60 voire 100 kWh, permettant au véhicule de parcourir plus de 1 600 kilomètres en une seule charge.

Celle-ci pourra s’effectuer de manière standard sur une prise ou grâce au soleil si vous vivez dans un lieu avec un fort taux d’ensoleillement. Il vous suffira alors de laisser la voiture à l’extérieur pour gagner jusqu’à 66 kilomètres par jour grâce aux panneaux solaires installés sur le toit.

En plus d’afficher un coefficient de traînée extrêmement faible, affiché à seulement 0,13, le prototype ne pèse pas bien lourd. En effet, il faut compter seulement 800 kilos sur la balance pour la version dotée de la batterie de 60 kWh. Les premières livraisons sont prévues d’ici à la fin de l’année, pour un prix de départ tournant autour des 245 000 euros selon le site de la marque.

Il faudra toutefois patienter avant de savoir si la voiture solaire américaine débarquera en France. À noter que celle-ci n’est pas considérée comme une voiture selon la législation américaine. Chez nous, elle pourrait alors entrer dans la catégorie des tricycles à moteur, avec une réglementation spécifique. Une sérieuse concurrente à la Lightyear 0 que nous avons pu essayer il y a quelques semaines.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles