Lotus, un avenir 100 % électrique ? Le constructeur y songerait sérieusement

Un virage radical en prévision

 

Le PDG de Lotus, en la personne de Phil Popham, a laissé entendre auprès d’Auto Express que la marque britannique pourrait délaisser le thermique au profit du 100 % électrique au cours des prochaines années.

La Lotus Evija, prochaine hypercar électrique de la marque britannique

La Lotus Evija, prochaine hypercar électrique de la marque britannique

Connu et reconnu pour son savoir-faire en matière de voitures sportives, le constructeur Lotus pourrait à court terme entreprendre un virage 100 % électrique. C’est tout du moins ce que suggère un article signé Auto Express, agrémenté d’un entretien avec le patron de la firme d’outre-Manche, Lotus, passée sous le giron du géant chinois Geely en mai 2017.

« Une chose à laquelle nous croyons est l’avenir des véhicules à batterie électrique. Et notre objectif est d’en proposer dans le futur », a affirmé Phil Popham, qui surenchérit. « L’électrique est vraiment bien adapté aux véhicules sportifs, tout particulièrement en ce qui concerne le couple, la répartition du poids, le design et la flexibilité des dynamiques. Pour moi, les voitures électriques sont la technologie ultime pour les sportives ».

L’électrique tout en conservant la philosophie de Lotus

Lotus ne s’éloignera pas pour autant de sa philosophie automobile, caractérisée par l’aérodynamisme, la performance et la légèreté de ses bolides. L’idée étant de s’appuyer sur le bagage financier, technique et technologique de sa maison-mère. À ce titre, le fabricant britannique devrait focaliser ses efforts sur la connectivité, l’espace et le stockage de ses automobiles, comme l’a expliqué M. Popham.

La question de l’hybride, elle, semble avoir été écartée. Pour Lotus, cette motorisation à mi-chemin entre le thermique et l’électrique ne serait pas compatible avec les valeurs d’une sportive, où la bonne répartition du poids et l’optimisation des performances demeurent des éléments primordiaux. La présence d’une batterie et d’un moteur électrique et thermique a convaincu les dirigeants à enterrer cette solution.

L’Evija, une démonstration de force

Toujours selon Auto Express, Lotus pourrait commercialiser une dernière sportive thermique dès l’année prochaine. Avant de jeter son dévolu sur le 100 % électrique dans la foulée. À l’avenir, la société songerait même à élargir sa gamme de véhicules en ajoutant à son catalogue des berlines, voire même des SUV, bien que le Sport Utility Vehicule ne soit pas encore d’actualité dans ses petits papiers.

Jusque-là, le constructeur s’était illustré au travers de sa Lotus Evija, une hypercar électrique de 2000 chevaux produite en édition limitée : 130 exemplaires à 1,9 million d’euros environ, dont la production devrait débuter dans le courant de l’année 2020.

Moteur plus petit, absence de boîte de vitesses, batteries garanties plusieurs années, plaquettes de freins moins utilisées… Voici pourquoi les voitures électriques n’ont pas besoin d’autant d’entretient que les véhicules thermiques.
Lire la suite

Les derniers articles