Test du Trifo Max : l’aspirateur robot qui garde un œil sur votre intérieur

Aspiration et vidéosurveillance

Points positifs du Trio Max
  • Design
  • Caméra de sécurité intégrée
  • Prix
  • App facile à appréhender
Points négatifs du Trio Max
  • Il manque d'intelligence et se bloque souvent
  • La brosse centrale s'encrasse vite
  • À l’usage, la caméra de sécurité reste limitée
  • Le mode surveillance génère beaucoup de notifications inopportunes si vous avez des animaux
  • Cartographie peu précise
 

Introduction

Le Trifo Max est un aspirateur robot entré de gamme qui, comme tous ses concurrents, se veut aussi efficace qu’intelligent. Il se démarque toutefois des autres robots avec une surprenante fonction de vidéosurveillance.

L’aspirateur robot Trifo

L’aspirateur robot Trifo // Source : FRANDROID / Anthony WONNER

Née en 2016, Trifo est une société américaine qui s’est spécialisée dans les robots aspirateurs. Particularité amusante, chacun de ses produits est nommé par un prénom, Lucy, Emma et Max, pour le modèle testé ici. Un appareil a priori très classique, mais qui cache en son sein un système de vidéosurveillance pour garder un œil sur votre intérieur. Le tout pour moins de 200 euros. Reste à voir s’il est aussi bon aspirateur qu’agent de sécurité robotique.

La fiche technique du Trifo Max

Modèle Trifo Max
Détection des obstacles Oui
Poids 6000 grammes
Couleur Blanc
Dimensions 460 x 120 x 390mm
Prix 179 €
Fiche produit

Ce test a été réalisé à partir d’un produit prêté par la marque.

Classique dans la forme

Le look de ce robot aspirateur est tout ce qu’il y a de plus classique : une forme ronde, un pare-chocs à l’avant. Si on excepte le capot de forme triangulaire aux angles arrondis et un second triangle transparent vers l’avant surligné d’un liseré vert, il n’a rien de vraiment original avec ses dimensions de 36 cm de diamètre pour 8,5 de haut. Il peut donc facilement se glisser sous davantage de meubles que ses concurrents qui affichent en moyenne une hauteur de 9,5 cm.

L’aspirateur robot Trifo

L’aspirateur robot Trifo // Source : FRANDROID / Anthony WONNER

La coque est en plastique blanc entre mat et laqué. Nous voyons peu les poussières qui se posent dessus. En revanche, les marques noires dues à des frottements apparaissent très vite. À la différence du Viomi S9, il faut vraiment frotter avec une lingette ou un chiffon humide pour les faire disparaître. La qualité de fabrication est honorable, mais rien d’exceptionnel.

Les deux boutons physiques sont placés à l’avant de la coque supérieure. Celui dédié à la mise en marche lance manuellement un cycle d’aspiration et le bouton Home le fait retourner seul à sa base. Sous le triangle transparent se trouve la caméra de sécurité qui n’intervient en rien dans le processus d’aspiration.

L’aspirateur robot Trifo

L’aspirateur robot Trifo // Source : FRANDROID / Anthony WONNER

En dessous, le Trifo Max présente une brosse centrale qui alterne pales en caoutchouc et en fils de nylon. Un système classique et cohérent pour un produit à moins de 200 euros. La concurrence haut de gamme privilégie les brosses avec des pales en caoutchouc, plus efficaces et surtout plus durables dans le temps. Une brosse latérale avec des branches en fils de nylon de longueur différente se charge de ramener les poussières et les détritus vers la brosse centrale.

Les deux roues affichent une belle largeur et permettent d’aborder sans crainte des obstacles allant jusqu’à 2 cm de hauteur.

En soulevant le capot triangulaire, nous avons sur la gauche un petit bouton Reset, un autre qui sert à l’appairage Wi-Fi. Juste à leur gauche, nous trouvons un port USB qui permet de recharger un autre appareil. Nous nous demandons encore comment cette idée est venue à l’esprit des concepteurs. Qui penserait à utiliser son robot aspirateur pour recharger son smartphone…

Le bac à poussière est caché sous le capot triangulaire et affiche une belle contenance de 0,6 L là où la concurrence se limite en général à 0,4 L. Nous devons donc le vider moins souvent et il est rare qu’il se remplisse en un cycle d’aspiration, à moins d’avoir une meute de chiens à la maison.

Enfin, la station de charge est très discrète avec des dimensions de 14 x 14 x 7,2 cm et nous apprécions au dos un espace dédié à la gestion du câble d’alimentation.

Des capteurs en nombre pour un résultat moyen

Le Trifo Max embarque une caméra associée à des bumpers au niveau du pare-chocs. Sous le robot, des capteurs doivent l’aider à se positionner dans l’espace. Le résultat est assez discutable, car au final, il se cogne beaucoup. Parfois, il s’obstine et essaye quand même de passer à travers un meuble avant de se décider enfin à changer sa trajectoire. Il a du mal, par exemple, avec les bases d’arbre à chats. Il essaye de passer au-dessus alors qu’il ne pourra aller plus loin et nous demande ensuite de l’aider à se dégager. La partie cartographie est très limitée, nous reviendrons dessus plus bas. Trifo insiste sur l’intelligence artificielle embarquée, elle est sûrement présente, mais manque singulièrement d’éducation.

Sous le triangle supérieur, en façade, se cache une caméra 1080p avec une inclinaison de 45°. Elle sert de caméra de surveillance ou à visualiser l’environnement à distance sur l’app mobile. Il est d’ailleurs possible d’échanger avec une personne en utilisant le micro et le haut-parleur intégré.

Une app minimaliste

Une fois installée l’appli Trifo, notre première action est de configurer le robot sur notre réseau Wi-Fi. Pour cela, il suffit d’appuyer sur le gros bouton + en haut à droite de l’interface. Celle-ci vous guide pas à pas, de l’appairage sous le capot au choix du réseau Wi-Fi.

Ensuite, vous devez faire lire à la caméra de surveillance un QR Code qui s’affiche sur l’écran de votre smartphone. Il est nécessaire de caler la base du mobile dans l’interstice que dessine le pare-chocs et de l’incliner à 45°. Un signal sonore vous indique que la procédure a bien fonctionné.

L’association est maintenant terminée. Cela est un peu plus long et complexe qu’avec la majorité des autres robots aspirateurs, mais rien d’insurmontable. L’ergonomie de l’app est très simple. Le premier écran affiche la liste des robots Trifo installés. En appuyant sur celui qui nous intéresse, nous avons une interface aussi simple qu’épurée. La plus grande partie de l’écran est dédiée à la cartographie avec une icône activant le contrôle manuel et une seconde en forme de ventilateur pour doser la puissance d’aspiration.

Nous avons ensuite un bandeau avec trois informations :

  • Zone d’aspiration : donne la surface traitée en temps réel durant un cycle d’aspiration
  • Temps d’aspiration : indique la durée en temps réel du cycle lancé
  • Batterie restante : affiche le niveau de batterie de l’aspirateur en temps réel.

Puis, trois icônes :

  • Nettoyer pour lancer un cycle d’aspiration
  • Recharger pour que le robot retourne à sa base
  • Et enfin, Démarrer la vidéo qui lance une fenêtre affichant l’image captée par la caméra.

Le Trifo Max n’enregistre pas les cartes, il en génère une nouvelle qui est conservée jusqu’au prochain cycle de nettoyage. Il n’y a pas d’identification des pièces ni de possibilités d’enregistrer une carte. Le robot est censé apprendre à chaque cycle, chose que nous n’avons pas vraiment constatée. En effet, il bloque toujours sur les mêmes obstacles et ne semble apprendre que très peu de ses erreurs.

Le menu Réglages de l’appareil est identifié par trois petits points en haut à droite de l’affichage. Les fonctionnalités sont peu nombreuses. Paramètre voix permet de choisir la langue avec laquelle le robot peut vous informer, un Mode silencieux désactive les alertes vocales et enfin vous pouvez régler la puissance du haut-parleur intégré.

Planning d’aspiration sert à programmer des cycles d’aspirations. Historique d’aspiration donne accès à un résumé des précédentes sessions de nettoyage avec la surface traitée, le temps d’aspiration et même la carte générée à chaque cycle.

Maintenance nous informe sur les consommables et vous indique quand les remplacer. L’usure est calculée selon le temps d’utilisation et malgré nos mauvais traitements, les estimations semblent assez réalistes. Toutefois, comme souvent avec les produits à ce niveau de prix, n’attendez pas d’atteindre le 0 % pour changer les pièces. Visez plutôt les 30 à 50 % pour garantir une certaine efficacité. Surtout si vous avez des enfants et des animaux. Détection de mouvement sert à activer la surveillance et de programmer un temps de surveillance. Attention, il n’est pas possible d’en créer plusieurs par jour, seulement une session qui peut se répéter tous les jours de la semaine. Enregistrement de détection de mouvement vous donne accès à toutes les photos enregistré durant une alerte du Trifo.

L’app est vraiment minimaliste, assez claire, et va à l’essentiel. Il n’y a pas de compatibilité avec Google Assistant, mais Amazon Alexa est supporté.

Performances : peut mieux faire

Le système de brosse centrale alternant des pales en fils de nylon et en caoutchouc a généralement l’inconvénient de s’encrasser très rapidement et de se bloquer assez facilement en enroulant fils et cheveux. La brosse du Trifo connaît donc aussi cette malédiction, même si elle s’en sort plutôt bien pour un produit à 200 euros. Néanmoins, cela abîme les pales et nuit à l’efficacité. La brosse latérale est aussi un piège à fils et cheveux, sans pour autant se retrouver trop souvent bloquée. Vous devrez régulièrement les dérouler ou les couper pour conserver une captation des saletés optimales. Au passage, nous regrettons l’absence d’outil pour nettoyer les pales en nylon.

 

Le filtre du bac à poussière se change au bout de 150 heures, ce qui correspond grosso modo à 60 jours au rythme d’un cycle de nettoyage de 2 h par jour. Remplacer les pièces ne pose aucune difficulté, Trifo a soigné cet aspect.

Le bac à poussière de 0,6 L est très confortable et permet de tenir trois à quatre cycles avant de devoir le nettoyez. Si vous avez des animaux et des enfants, vous le viderez tous les deux cycles d’aspiration environ.

Efficace et agaçant à la fois

Si nous ne parlons que de l’efficacité d’aspiration, le Trifo Max est un bon produit. Il capture sans difficulté poussières et résidus divers. S’il n’est pas si intelligent qu’il le prétend et que sa cartographie n’est pas d’une aide réelle, il passe sur la majorité des zones accessibles, mais en rate parfois certaines. Si vous avez un intérieur parfaitement rangé et avec quasiment aucun meuble trop juste pour lui en hauteur, tout se passera bien. Dans le cas contraire, vous devrez intervenir régulièrement pour le débloquer.

Le traitement des bords de meuble est comme celui des plinthes très honorable. Il réussit à bien nettoyer les bords si rien ne vient le couper dans sa course. Mais il n’est pas certain qu’il aille au-delà d’un seul passage.

Nettoyage des plinthes troisième passage

Nettoyage des plinthes troisième passage // Source : Frandroid / Yazid Amer

La qualité d’aspiration sur sol dur est très bonne. Nous avons éparpillé sur un parquet poussières et débris divers (polystyrène, herbe, pétales de fleurs). Après un cycle, environ 80 à 85 % sont aspirés par le robot. Sur tapis à poil court, nous obtenons un résultat proche d’environ 75 %. Attention, si le tapis est trop fin, la brosse latérale se glisse dessous et risque de bloquer le robot. Nous n’avons pas ce problème avec un tapis épais ou un à fils longs. Dans ce dernier cas, l’aspirateur capture environ 55 % des poussières et résidus que nous avons déposés dessus. Ces tests ont été réalisés en mode moyen. Passer en mode Fort n’améliore pas vraiment l’efficacité, mais joue plus sur la rapidité.

Le robot est peu bruyant au final avec une pollution sonore à 5 cm d’environ 65 dB en mode silence, 71 dB en mode moyen et 80 dB en mode Fort.

L’autonomie annoncée est de 2h maximum et le robot travaille jusqu’à ce qu’il n’ait plus de batterie. En mode silencieux, nous pouvons atteindre 115 minutes, en mode moyen 100 minutes et en mode fort 90 minutes.

La vidéo surveillance, un gadget amusant et parfois énervant

La caméra embarquée capture une image en 1080p avec un angle de 45°. Elle offre donc une vidéo en contre-plongée, qui permet de voir ce qui se passe en « haut » du robot avec un champ de vision limité (90°). La vidéo obtenue est de qualité moyenne de jour et quasiment inexploitable dans le noir avec l’absence de vision nocturne. Le détecteur de mouvement est très efficace, il réagit au moindre mouvement et capture une photo pour marquer le coup. Toutefois, il ne sait pas différencier animaux et êtres humains, ce qui peut donner lieu à une avalanche de notifications très agaçante. De plus, pensez à nettoyer régulièrement la surface transparente au-dessus de la caméra, sinon l’accumulation de poussière parasite l’image.

Si vous désirez vérifier que ce n’est pas un intrus, il suffit de cliquer sur l’icône Surveillance pour avoir une vidéo en temps réel. En cliquant sur Télécommande, vous pouvez vous diriger dans votre maison et aller vérifier fenêtre et porte. Si une personne est présente, le robot devra être à au moins un mètre d’elle pour réussir à capturer son visage. Vous pourrez alors lui expliquer de vive voix qu’il a été filmé, photographié et que vous appelez la police. Il est peu probable qu’un cambrioleur se méfie d’un aspirateur robot en mouvement et l’entendre tout d’un coup le menacer peut être dissuasif.

Si vous vous demandez ce que fabriquent vos animaux durant votre absence, le Trifo Max peut servir à les surveiller. Au final, l’aspect caméra de surveillance est ici un bonus, plutôt amusant. Un gadget qui peut pourtant avoir une certaine utilité, surtout que le robot reste sous la barre des 200 euros.

Prix et disponibilités du Trifo Max

Le Trifo Max est commercialisé au prix public conseillé de 199 euros, auprès de revendeurs partenaires comme Fnac, Amazon et Darty.

Note finale du test
6 /10
Le Trifo Max est un aspirateur robot entrée de gamme qui fait le job. Il passe sur la majorité des surfaces et aspire avec une efficacité tout ce qu’il y a de plus honorable. Là où le bât blesse, c’est au niveau de son intelligence. Il se bloque assez souvent, ce qui est beaucoup moins le cas si votre intérieur est parfaitement rangé.

Cela reste toutefois agaçant même si son prix est de seulement 199,99 euros.

La fonction caméra de sécurité est plus anecdotique qu’autre chose. Toutefois, elle peut servir si vous n’avez aucun système de vidéosurveillance et a l’avantage d’être tellement iconoclaste que personne ne s’en méfiera. Vous pourriez suivre un cambrioleur avec ce robot sans qu’il ne s’en méfie réellement.

À 199,99 euros, les prestations proposées sont honnêtes. Mais vous trouverez aussi bien, voire mieux pour le même prix chez la concurrence. Néanmoins, ils n’offrent pas de caméra de surveillance.

Points positifs du Trio Max

  • Design

  • Caméra de sécurité intégrée

  • Prix

  • App facile à appréhender

Points négatifs du Trio Max

  • Il manque d'intelligence et se bloque souvent

  • La brosse centrale s'encrasse vite

  • À l’usage, la caméra de sécurité reste limitée

  • Le mode surveillance génère beaucoup de notifications inopportunes si vous avez des animaux

  • Cartographie peu précise

Les derniers articles