Dans une nouvelle mise à jour, Facebook a déployé les publicités en réalité augmentée sur le fil d’actualité des utilisateurs. À l’heure actuelle, seules quelques marques ont accès à cette nouvelle fonctionnalité.

Réinventer l’expérience client. C’est ce que cherche à réaliser le réseau social le plus puissant du monde, Facebook. L’entreprise dirigée par Mark Zuckerberg a en effet annoncé dans un communiqué vouloir intégrer les publicités en réalité augmentée sur le fil d’actualité des utilisateurs du monde entier. L’idée : tester un produit directement à partir de la plateforme, et l’acheter dans la foulée si l’essai se veut concluant. Actuellement en phase de test sur le territoire américain uniquement, ces « Ads AR » pourraient être déployées dans le monde entier au cours des prochains mois.

« Facebook permet d’améliorer l’expérience publicitaire sur la plateforme en donnant la possibilité à sa communauté de visualiser, d’interagir et d’essayer différents looks et produits », peut-on lire sur l’annonce. Quelques marques triées sur le volet ont été sélectionnées par la compagnie US pour expérimenter cette nouvelle fonctionnalité : Mickael Kors et ses lunettes de soleil, à titre d’exemple, mais aussi Sephora, Wayfair, Pottery Barn, NYX Professional Makeup ou encore Bobbi Brown, dont les essais sont prévus cet été.

Des accessoires de mode aux cosmétiques en passant par le mobilier et le divertissement

« Les gens ont l’habitude d’aller dans les magasins pour essayer. Ils apprécient vraiment cette expérience, mais ils aimeraient aussi tester à la maison », a déclaré Ty Ahmad-Taylor, vice-président du pôle Product Marketing de la société, à l’occasion d’une présentation officielle à New York City devant un parterre de journalistes. Des accessoires de mode aux cosmétiques en passant par le mobilier et le divertissement, Facebook et ses partenaires chercheront à extraire tous les avantages de la réalité augmentée dans des domaines divers et variés.

Il n’y a presque rien d’étonnant à ce que la firme de Menlo Park se positionne sur ce créneau. En 2016 déjà, le désormais propriétaire d’Oculus rachetait Masquerade, start-up biélorusse à l’origine de l’application mobile MSQRD, dont le principe rejoignait sensiblement celui de Snapchat, nous rappelle The Verge. Début mai, lors de la F8 2018, Facebook avait aussi évoqué des futures options en réalité augmentée sur sa messagerie Messenger, et ce pour mettre en avant certains produits. En clair, la machine est lancée. Et la course de l’AR ne fait que commencer.