Le tout premier scooter électrique cargo au monde a été conçu grâce à ce fleuron français

Parfait pour la livraison du dernier kilomètre

 

La start-up Qargos a tiré parti de l'outil de conception de Dassault Système pour imaginer, modéliser et développer ce qui est le tout premier scooter cargo électrique au monde. Il est actuellement en phase de test.

Si les scooters électriques servent déjà énormément aux livraisons dans les grandes villes, leur conception n’a pas grand-chose qui diffère de ce qui se fait déjà sur le marché des deux-roues. Il faut plutôt aller regarder du côté des vélos cargo pour trouver des formats qui permettent par exemple de transporter de grosses charges ou des objets volumineux. Mais de nouveaux engins de mobilité se développent en ce sens.

Quelques semaines après avoir découvert la trottinette-cargo, on vous présente la start-up Qargos qui vient de développer le premier scooter électrique cargo au monde. Son nom ? Le F9. Il a récemment été présenté à l’exposition Dassault Systèmes 3DExperience World 2024 qui se tenait à Dallas, au Texas. Et la jeune société d’origine indienne s’est basée sur une technologie française pour arriver à ses fins.

Trois fois la capacité d’un deux-roues classique

C’est en effet en se basant sur la suite d’outils 3DExperience de Dassault Systèmes, et plus précisément les logiciels Solidworks de conception 3D assistée par ordinateur et Simulia pour la simulation virtuelle du produit final, que Qargos a pu développer son premier modèle dans un délai relativement court de 24 mois.

Le Qargos F9 est un scooter électrique qui intègre un compartiment de chargement fermé de 225 litres, entre les roues avant et arrière. La société explique qu’il peut transporter jusqu’à 120 kilos de marchandises. Le tout en conservant une position de conduite classique pour un deux-roues.

Quant au centre de gravité, il reste bas avec la batterie lithium-ion placée assez basse. La capacité de cette dernière est de 6,1 kWh, permettant au scooter électrique de parcourir jusqu’à 150 km. Côté moteur, il développe 3,4 kW, et jusqu’à 6 kW en pointe. La vitesse maximale est donnée pour 80 km/h.

Le million de ventes

Si le Qargos F9 a avant toute chose identifié des besoins basés sur le marché indien, très clairement la société ne compte pas s’arrêter là. Et sait que ce drôle d’engin peut effectivement servir sur de nombreux marchés dans le monde. Et l’entreprise croit énormément en son véhicule et au fait qu’il chevauche plusieurs segments, qui ont l’habitude de livrer à deux, trois ou quatre roues.

Le prix aussi joue beaucoup en faveur de ce Q9 puisque Qargos envisage de le commercialiser à un tarif de 150 000 roupies indiennes. L’équivalent chez nous de 1677 euros… hors taxes évidemment.

L’entreprise se voit déjà vendre un million d’unités de son nouveau véhicule, encore actuellement en tests, en moins de cinq ans. Et si d’autres gros marchés asiatiques sont envisagés (Singapour, Vietnam, Indonésie), l’Europe aussi est d’ores et déjà dans le viseur de Qargos.


Retrouvez un résumé du meilleur de l’actu tech tous les matins sur WhatsApp, c’est notre nouveau canal de discussion Frandroid que vous pouvez rejoindre dès maintenant !

Les derniers articles