Ce VTT électrique d’Orbea ne fait pas de quartier grâce à un poids très contenu

 

Le constructeur Orbea a renouvelé sa gamme de VTT électriques Rise, qui a notamment droit à des optimisations au niveau du moteur et de la batterie. Le poids d’à peine 16 kilos du modèle le plus premium est également un bel atout.

Orbea Rise
Source : Orbea

Un mois à peine après avoir présenté la nouvelle cuvée de sa gamme Wild, le fabricant espagnol Orbea introduit la nouvelle génération 2023 de la lignée Rise. Ce VTT électrique se décline en sept modèles dont les prix oscillent entre 5299 et 10 999 euros. Au menu du jour : des changements au niveau du moteur, de la batterie et du poids.

Globalement, la géométrie de l’Orbea n’a pas évolué. Faut-il simplement souligner un petit ajustement relatif au tube diagonal, capable d’accueillir une nouvelle batterie conçue par Orbea. Ce dernier s’est notamment focalisé sur la gestion de la chaleur et offre une capacité minimale de 360 Wh. Ce modèle est 300 grammes plus léger que le précédent.

Moins de 16 kg

En option, une batterie plus généreuse – 540 Wh – est également disponible. Forcément, cela augmentera légèrement le poids du vélo électrique. En parlant de poids justement, la version la plus onéreuse revendique 15,9 kg sur la balance. Pour un VTTAE, c’est une valeur très faible, face aux 25 voire 30 kg de certains modèles.

Malheureusement, l’Orbea Rise M-LTD reste légèrement plus lourd – de 400 grammes – que le récent Scott Lumen eRide 900 SL, d’un poids de 15,5 kg. En pratique, la différence devrait être minime : cet écart est avant tout symbolique.

Cette génération 2023 profite d’un autre changement : le moteur Shimano EP801 revient de plus belle, mais dans sa version RS. Ici, il s’agit surtout de rectifications logicielles pour limiter le couple à 60 Nm et rendre la sensation de conduite plus naturelle lorsque la cadence de pédalage varie entre 75 et 90 tours par minute, explique BikeRadar.

Notez que les quatre déclinaisons carbone optent pour le moteur EP801 RS, lorsque les trois autres versions en aluminium s’appuient sur le moteur EP6 RS, toujours fourni par Shimano. La seule différence entre ces deux systèmes concerne leur coque : en magnésium pour l’un et en aluminium pour l’autre, plus lourd de 300 grammes.

Recharge optimisée

Un nouveau système de recharge a aussi été développé : il permet à la batterie de 360 Wh de passer de 0 à 80 % en l’espace de deux heures, pour une charge complète en trois heures. La commande déportée Shimano EN600 fait également son apparition, pour mieux contrôler depuis le guidon les modes d’assistance.

Le Rise M-LTD 2023 s’équipe toujours de roues en carbone fabriquées par Orbea, les Oquo Mountain Performance MP30LTD, sur lesquelles sont chaussés des pneus Maxxis Rekon de 29 pouces. Le tout est associé à une transmission Shimano XTR M9100 à 12 vitesses ainsi que des freins à disque hydrauliques Shimano XTR M9100.

La fourche suspendue Fox 34 Float Factory, tout comme l’amortisseur arrière Fox Float DPS Factory, fournissent tous deux un débattement de 140 mm afin d’offrir une belle déformation du vélo lors de descentes. Pour rappel, le tarif grimpe à 10 999 euros, mais des versions plus abordables déjà disponibles sur le site officiel font chuter le prix de plusieurs milliers d’euros.


Envie de retrouver les meilleurs articles de Frandroid sur Google News ? Vous pouvez suivre Frandroid sur Google News en un clic.