Starlink Maritime : SpaceX lance son service Internet accessible en pleine mer

 

Starlink lance son service Maritime, permettant d'utiliser Internet partout dans le monde, sur les mers et les océans.

Starlink Maritime 2

Article mis à jour le 11 juillet 2022 : ça y est, SpaceX vient d’annoncer son service Starlink Maritime. Résistant à l’eau, au sel, au vent et à l’atterrissage des fusées, le service propose, pour 5 000 dollars par mois (et un paiement de 10 000 dollars pour acquérir le matériel) l’accès à Internet à 350 Mbps en débit descendant. La couverture est pour le moment limitée mais l’entreprise américaine prévoit une couverture mondiale, dans toutes les mers et tous les océans, d’ici au premier trimestre 2023.

Pour le prix, Starlink livre deux antennes, afin de proposer le service le plus efficace possible en pleine mer. Le prix semble intéressant pour le service proposé car dans une étude de cas, SpaceX compare Starlink à l’ancien système (VSAT) utilisé lors du lancement de ses propres fusées. Le service proposait, pour 16 000 dollars par mois, 25 Mbps de débit et un quota mensuel de données et une latence supérieure aux 50 ms promis par Starlink.


Article original du 2 juillet 2022 : la FCC, le gendarme des télécommunications américain, vient d’octroyer le droit à Starlink d’utiliser ses produits en mouvement. Ce qui ouvre la porte à l’ouverture du service sur des voitures, trains, avions, bateaux, etc.

Starlink, l’immense réseau satellitaire permettant d’accéder à Internet quasiment partout sur le globe, devrait bientôt évoluer, du moins aux Etats-Unis. La firme SpaceX, appartenant à Elon Musk, et qui gère le service, a obtenu de la FCC (l’équivalent de l’ARCEP en France) l’autorisation de se connecter à Internet depuis un véhicule en mouvement, sur la bande des 12 GHz. De quoi permettre à Starlink de s’ouvrir à de nouveaux usages.

Starlink bientôt sur les camping-car, bateaux et avions

Comme le souligne la décision de la FCC, « l’autorisation d’une nouvelle classe de terminaux pour le système de stallite de SpaceX va étendre les possibilités de diffusion afin de répondre aux demandes des utilisateurs qui veulent une connexion lors de leurs déplacements, que ce soit en conduisant un camping-car à travers le pays, de déplacer un cargo d’un port européen à un port américain ou en étant à bord d’un vol intérieur ou international ».

124 euros par mois pour le forfait nomade

Jusqu’au mois de mai dernier, il était impossible d’utiliser le service Starlink en dehors de chez soi. Le système était géolocalisé et bloqué sur l’adresse du propriétaire. Mais c’était sans compter sur le nouvel abonnement, baptisé Starlink pour camping-cars qui permet, comme son nom le laisse penser, d’utiliser le service partout dans le monde, avec une seule et même antenne.

Il faut alors débourser 124 euros par mois contre les 99 euros réclamés mensuellement pour l’abonnement sédentaire. Mais attention, l’abonnement actuellement destiné aux globe-trotters ne permet pas d’être utilisé en mouvement. Il s’agit de le fixer sur le toit de son camping-car, ou sur n’importe quelle surface, partout où le service est disponible.

La contrainte est que l’utilisateur nomade n’est pas prioritaire sur le réseau par rapport aux utilisateurs classiques. Ce qui pourrait poser des problèmes de débits lors des pointes d’utilisation. Mais il est possible de mettre en pause le service à tout moment, lorsque le client n’en a plus besoin de manière temporaire.

Une future offre pour Starlink

La nouvelle autorisation accordée par la FCC devrait permettre à Starlink de proposer une nouvelle option à ses clients nomades ou aux entreprises de transport. On imagine alors très bien une antenne fixée sur le toit d’un camping-car permettant à ses occupants d’accéder à Internet sur la route. Elon Musk a précisé sur Twitter que l’antenne était trop large pour le toit d’une voiture mais un conducteur de Tesla aurait réussi à l’installer sur le toit de la voiture.

Mais la firme d’Elon Musk pourrait aller bien plus loin, en proposant un service commercial aux entreprises de transport. Et justement, selon nos confrères The Verge, SpaceX aurait conclu un partenariat avec Hawaiian Airlines et JSX pour proposer aux clients de ces compagnies aériennes l’accès à Internet à plus de 10 km dans les airs. Un service qui existe déjà avec d’autres opérateurs, mais Starlink pourrait bien se démarquer grâce aux performances et à la couverture de ses 2 400 satellites.

Le rêve de pouvoir accéder à Internet, où que vous soyez, pourrait devenir une réalité plus tôt que vous ne le pensez. L’offre internet par satellite Starlink est disponible en France. Mais comment fonctionne cet…
Lire la suite

 


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles