Avec l’arrivée de Free Mobile, le marché français fonctionne depuis quelques années maintenant à 4 opérateurs. Une situation qui nous aura fait connaître une baisse drastique des prix, mais une fusion d’Orange et de Bouygues revient à l’ordre du jour et l’Arcep l’accepterait… et vous ?

Vous souvenez-vous du feuilleton de l’été 2016 ? Le mariage possible entre Bouygues et Orange n’a cessé de remuer le marché français, alors que l’opérateur de Martin Bouygues n’était pas en très grande forme.

Ceci étant, celui-ci a capoté. Et désormais, Bouygues Telecom a parfaitement remonté la pente, faisant que ces échanges ont bel et bien été enterrés. Malgré tout, le président de l’Arcep s’est montré ouvert à une fusion des deux opérateurs, le marché ayant assez évolué pour cela selon lui. Qu’en est-il selon vous ?

Le module de sondage pouvant poser problème sur l’application FrAndroid, nous vous invitons à voter depuis un navigateur web.

Vous changeriez de FAI pour une seule chose : un meilleur débit

La semaine dernière, alors que la Freebox V7 pointait le bout de son nez, nous vous demandions ce qui vous pousserait à changer de FAI. Notre sondage a été fermé après que 2065 votes aient été accumulés.

La réponse est très claire pour la plupart d’entre vous : le débit prime ! Vous avez été en effet 1072 à choisir cette option, soit plus de la moitié des votants (51,9%). Nul doute que tant que la fibre ne sera pas massivement déployée, cette réponse restera la plus populaire.

L’autre facteur le plus populaire n’est autre que le prix à 30,5%. Il faut dire que si une offre venait à fournir la même chose pour moins chère, on serait tous tenté d’y passer. Plus important : il semble que la box et ses fonctionnalités ne vous touchent pas plus que ça, avec seulement 9,6% des votants regardant cet aspect.

Le SAV n’est pas non plus très populaire à seulement 6,8%, ce qui explique pourquoi SFR a toujours des clients. Enfin, et c’est bien dommage de passer à côté de cette possibilité innovante (et totalement impossible), seulement 1,2% d’entre vous achètent votre Wi-Fi en clé USB.