L’Arcep indique que la fibre optique représente aujourd’hui 50 % des abonnements très haut débit en France. Sur le deuxième trimestre 2018, la progression a été relativement forte.

La fibre optique n’est pas encore disponible pour tout le monde en France, hélas. Si votre habitation ne peut toujours pas profiter d’un raccordement, n’abandonnez pas espoir. L’Arcep a publié son observatoire du très haut débit (PDF) et l’autorité y précise qu’à la fin du mois de juin dernier, « 11,7 millions de locaux étaient éligibles aux offres FttH [fibre optique jusqu’au domicile ; ndlr], soit une hausse de 33 % en un an ».

L’Arcep se félicite de ce bon résultat, mais appelle les opérateurs à accélérer encore plus le processus en redoublant d’efforts. Notez que lorsque le gendarme des télécoms parle de « locaux », il fait référence à la fois aux foyers et aux entreprises.

La fibre optique passe un cap

Mais, sur le plan global, on retiendra surtout qu’une étape importante a été franchie puisque « les abonnements en fibre optique de bout en bout représentent désormais 50 % de l’ensemble des accès à très haut débit en France ». En effet, sur le deuxième trimestre 2018, le nombre d’abonnements très haut débit (30 Mb/s minimum en descendant) est passé à 7,9 millions (soit une hausse de 27,42 % en un an).

L’Arcep précise que cette hausse est essentiellement à la montée des abonnements FttH qui s’élèvent aujourd’hui à 3,9 millions de lignes, enregistrant ainsi une progression de 50 % par rapport à la même période de l’année dernière.

Enfin, si vous ne deviez retenir encore qu’un seul nombre intéressant, c’est que les abonnements très haut débit représentent 42 % des locaux éligibles à ces offres.

À lire sur FrAndroid : Fibre Optique : tout comprendre sur son déploiement