Grâce à une position solide sur la fibre et à une forte croissance en Afrique et au Moyen-Orient, Orange enregistre de jolis résultats financiers pour le deuxième trimestre de 2019.

Orange a dévoilé ses résultats financiers pour le deuxième trimestre de 2019. L’opérateur historique peut compter sur une santé solide qu’il n’hésite pas à afficher dans son communiqué. Ainsi, son chiffre d’affaires a progressé de 0,5 % par rapport à la même période en 2018.

L’entreprise explique que cette progression est à mettre sur le compte d’une belle consolidation du marché français, mais aussi à une forte croissance observée en Afrique et au Moyen-Orient. Commençons par l’Hexagone.

Record historique

Le chiffre d’affaires généré par la branche française a progressé de 0,4 % « en excluant l’effet des offres de lecture numérique ».

Au deuxième trimestre, la France affiche 61 000 ventes nettes sur les forfaits mobiles et 41 000 sur le fixe dans un contexte promotionnel toujours intense. Le succès continu de la fibre se traduit par 160 000 ventes nettes, un record historique pour un deuxième trimestre.

La fibre prouve qu’elle occupe une place proéminente dans la stratégie d’Orange. C’était déjà le cas en 2018 et on sait que l’agrume compte accélérer le déploiement de son réseau en 2019. Notons tout de même que des pratiques anticoncurrentielles dans ce secteur ont été dénoncées par l’Association des opérateurs télécom alternatifs.

L’Afrique et le Moyen-Orient ont le vent en poupe

Orange se félicite tout particulièrement de sa branche Afrique & Moyen-Orient qui a connu une croissance de 5,8 % par rapport à l’année précédente. Cela s’explique notamment par le déploiement de la 4G dans divers pays qui, d’après l’opérateur, lui a permis de gagner « près de 20 millions de clients à la fin du deuxième trimestre, soit une croissance de 54,4 % ».

Réseau 4G, 3G et 2G : Free Mobile est 2e sur les débits, Orange loin devant