Test de la Arlo Ultra 2 Spotlight : la 4K qui peut parfois s’avérer utile

La 4K de trop ?

 

Arlo met à jour sa gamme de caméras de surveillance connectée et dégaine pour cette fin d’année la Arlo Ultra 2 Spotlight. Un produit d’intérieur et d’extérieur, capable de filmer en 4K, et qui se voit doté en plus d’un puissant projecteur lumineux.

Arlo propose une gamme de caméras de sécurité connectée très complète, pour ne pas dire complexe. La Arlo Ultra 2 en est le produit le plus haut de gamme, donc promis d’être le plus performant et offrant la meilleure qualité d’image. Des ambitions qui sont soutenues par une fiche technique très solide : un capteur 4K, la technologie HDR, un angle de vision de 180°, une alarme intégrée et même un spot lumineux. Voyons ce que cela donne quand nous jouons aux cambrioleurs.

Design : rien de neuf à l’horizon

Au niveau du design, Arlo ne change absolument rien à ses habitudes esthétiques. Ce qui est d’ailleurs assez déstabilisant, car il est difficile de différencier visuellement une Arlo Ultra, d’une Arlo Ultra 2 ou encore d’une Arlo Pro 4. Si ce ne sont quelques légers détails comme des dimensions un brin différentes, d’infimes différences sur la face avant comme l’emplacement et le nombre de LED. Nous retrouvons donc les mêmes lignes que sur les autres produits de la marque, avec des dimensions de 89 x 52 x 78,4 mm pour 700 grammes.

La coque en plastique blanc (existe également en noir) est très solide et a résisté à plusieurs chutes de deux mètres sans marquer. La caméra est étanche (certification IP68) et supportera donc les intempéries. Arlo assure que sa caméra fonctionne sur une plage de températures extrêmes allant de -20 °C à 45 °C.

De profil cette Arlo est assez imposante

De profil cette Arlo est assez imposante // Source : Frandroid / Yazid Amer

La face avant est légèrement bombée. Elle affiche le bloc optique, qui se trouve entouré de deux LED infrarouges pour la vision de nuit et de deux micros. La partie haute est occupée par le projecteur lumineux sous la forme d’une petite bande blanche, et la partie basse par le haut-parleur intégré.

Source : Frandroid / Yazid Amer

Source : Frandroid / Yazid Amer

Arlo semble toujours fâché avec le micro USB ou l’USB-C, car la connectique de charge (située sur la partie inférieure) est propriétaire. Un gros bouton est présent juste à côté et sert à ouvrir la caméra pour accéder à la batterie amovible. Cette dernière offre une autonomie d’environ 1 mois en en 4K et de 2 mois en 2K, si vous en avez un usage quotidien.

La Arlo Ultra 2 Spotlight propose deux systèmes de fixation. En premier, un socle magnétique qui peut aussi bien se poser sur un meuble qu’être accroché à un mur. Il offre une belle amplitude de positions et d’inclinaison à la caméra, mais impossible de l’aligner à 180°.

Le support magnétique offre un large panel de position, mais une inclinaison maximale de 170°

Le support magnétique offre un large panel de position, mais une inclinaison maximale de 170° // Source : Frandroid / Yazid Amer

En second, nous avons le système de fixation murale habituellement livré avec les produits Arlo. Il propose une plus grande amplitude d’inclinaison et se visse au dos de la caméra. Dans les deux cas, pour une installation au mur, une perceuse sera nécessaire. Pensez bien à tester le champ de vision avec l’app avant de l’installer définitivement.

Le support mural offre une liberté de rotation à 360° et d’inclinaison de 90°

Le support mural offre une liberté de rotation à 360° et d’inclinaison de 90° // Source : Frandroid / Yazid Amer

Application : Une app efficace et qui n’évolue pas

L’app Arlo est maintenant bien connue et offre de nombreuses fonctionnalités. Votre première interaction avec elle sera pour l’installation de la caméra. Vous devrez tout d’abord identifier votre produit, ici la Arlo Ultra 2.

Notez qu’un Smart Hub Arlo est nécessaire pour que la caméra soit opérationnelle. Il centralise les flux des produits Arlo et permet de stocker des vidéos en local, si vous y ajoutez une carte microSD.

L’app détectera automatiquement la caméra, mais dans notre cas, cela n’a pas fonctionné. Nous avons donc dû l’ouvrir et appuyer sur le bouton Sync situé sur la partie inférieure. Ceci fait, la détection a parfaitement fonctionné.

Si la découverte automatique de la caméra ne fonctionne pas, appuyez sur le bouton Sync et relancez la détection

Si la découverte automatique de la caméra ne fonctionne pas, appuyez sur le bouton Sync et relancez la détection // Source : Frandroid / Yazid Amer

L’app recherchera ensuite le Smart Hub Arlo qui est indispensable au fonctionnement de votre caméra. S’il n’est pas encore présent, l’app vous accompagne dans son installation. À la fin, vous n’avez plus qu’à identifier la caméra avec un nom de votre choix et à l’installer physiquement.

Par défaut, l’accueil de l’app Arlo se positionne sur l’onglet Périphériques, qui affiche l’ensemble des caméras installées chez vous. Pour chacune, nous avons droit à une fenêtre qui donne de nombreuses informations : le niveau de batterie, la qualité de la connexion wifi, si le micro est activé et si la détection de mouvement est enclenchée. L’icône en forme de roue crantée donne accès aux paramètres de la caméra. Pour accéder au flux en temps réel, il suffit d’appuyer sur le bouton lecture au centre.

Source : Frandroid / Yazid Amer

Source : Frandroid / Yazid Amer

Les autres onglets sont Bibliothèque, Mode et Paramètres. Le premier liste l’ensemble des vidéos enregistrées dans le Cloud Arlo ou sur le support de stockage connecté à votre Smart Hub. Il est possible de filtrer la liste par caméra et par type d’alerte.

L’onglet Mode vous permet d’activer ou de désactiver manuellement la caméra, ou en fonction de votre positionnement via la géolocalisation. Ou encore de suivre le planning de fonctionnement que vous aurez programmé. Notez qu’il est possible de personnaliser chaque mode.

L’onglet Paramètres permet de configurer votre compte et votre abonnement Arlo. Il donne accès aux paramètres de la caméra comme la sensibilité à la lumière du capteur, celle du micro, la puissance du haut-parleur et du projecteur lumineux. Viennent ensuite les fonctions liées à la qualité de la vidéo. Ainsi, par défaut elle enregistre les flux vidéo en 2K. À vous de préciser si vous désirez passer à la 4K.

Si vous optez pour la 4K, vous n’avez plus accès à la fonction de Suivi intelligent. De plus, le flux live 4K est limité au réseau local. Dès que vous quittez votre domicile, la visualisation ne pourra se faire qu’en 2K. Ensuite, seules deux caméras peuvent simultanément filmer en 4K.

Autre aspect important, les paramètres liés à la détection. Dans ce menu, vous pouvez créer jusqu’à cinq zones d’activité pour mieux cibler la surveillance ou encore activer les Notifications intelligentes, qui permettent d’identifier si un mouvement est dû à des personnes, des véhicules ou des animaux. Vous déciderez ainsi des types d’alertes qui feront l’objet d’une notification. Idem pour la détection de colis, qui doit vous alerter quand un livreur dépose un paquet chez vous. Attention, ces fonctions ne sont accessibles que si vous avez un abonnement Arlo actif.

L’app se veut efficace et riche, sa prise en main n’est pas complexe. Il faut juste quelques heures pour prendre ses marques et la maîtriser totalement. Notez qu’elle est compatible avec Alexa, Google Assistant et IFTTT.

Usage : une 4K très convaincante, mais pas toujours nécessaire

La Arlo Ultra 2 Spot Spotlight embarque un capteur de 8 Mpex qui lui permet de filmer des vidéos en 4K. Ce qui est également le cas de la Arlo Pro 4, mais cette dernière se limite à un angle de 120° contre 180° ici. Nous sommes bien au-dessus de ce que propose la majeure partie du marché qui se contente le plus souvent du 1080p.

Avec 180° de champ de vision, peu de choses échappent à l’œil de ce produit. La qualité d’image est vraiment excellente en 4K et de très bon niveau en 2 K. Dans le premier cas, nous avons une image plus détaillée et cela est encore plus notable quand nous zoomons dans l’image. En plein jour, nous sommes très satisfaits du rendu, mais, défaut récurent chez Arlo, les zones très lumineuses sont surexposées. Nous perdons alors fortement en précision. Nous avons essayé de jouer sur la sensibilité à la luminosité dans les paramètres, cela ne change cependant pas réellement la donne.

Test de la Arlo Ultra 2 Spotlight : la 4K qui peut parfois s’avérer utile
Test de la Arlo Ultra 2 Spotlight : la 4K qui peut parfois s’avérer utile

Nous notons toutefois que les vidéos en 4K gèrent mieux le HDR et offrent un peu plus de détails dans les zones surexposées.

Test de la Arlo Ultra 2 Spotlight : la 4K qui peut parfois s’avérer utile
Test de la Arlo Ultra 2 Spotlight : la 4K qui peut parfois s’avérer utile

En extérieur, vous remarquons que le ciel et ses nuages sont bien mieux restitués en 4K, tout comme les feuilles des arbustes ou encore la structure des sièges de jardin.

Test de la Arlo Ultra 2 Spotlight : la 4K qui peut parfois s’avérer utile
Test de la Arlo Ultra 2 Spotlight : la 4K qui peut parfois s’avérer utile

Nous pouvons commencer à reconnaître un visage à une distance de 7 mètres, si nous zoomons dans l’image. Cela reste grossier, car la pixélisation est assez importante, le zoom n’étant que numérique.

Test de la Arlo Ultra 2 Spotlight : la 4K qui peut parfois s’avérer utile
Test de la Arlo Ultra 2 Spotlight : la 4K qui peut parfois s’avérer utile

À une distance de deux mètres, aucun malandrin qui s’introduit chez vous n’échappera à l’œil de la Ultra 2. Qu’il s’agisse des vêtements ou de ce qu’il tient dans la main, tout est capturé de façon très efficace.

Test de la Arlo Ultra 2 Spotlight : la 4K qui peut parfois s’avérer utile
Test de la Arlo Ultra 2 Spotlight : la 4K qui peut parfois s’avérer utile

Quand nous zoomons dans l’image, le visage est parfaitement identifiable. Certes en 2K, cela est un peu pixélisé, même si cela reste exploitable, alors qu’en 4K le visage est bien mieux défini.

Test de la Arlo Ultra 2 Spotlight : la 4K qui peut parfois s’avérer utile
Test de la Arlo Ultra 2 Spotlight : la 4K qui peut parfois s’avérer utile

La Arlo Ultra 2 Spotlight nous offre une vision de nuit de qualité. Elle pourrait être plus précise, mais dans l’absolu nous sommes dans la moyenne très supérieure. Si nous activons le spot lumineux, la vidéo passe en couleur, mais la colorimétrie ne profite pas d’un rendu très naturel. Si l’image se révèle plus précise, ce gain se cantonne à 2 ou 3 mètres de distance. Au-delà, nous avons le même niveau de qualité que la vision nocturne seule.

Test de la Arlo Ultra 2 Spotlight : la 4K qui peut parfois s’avérer utile
Test de la Arlo Ultra 2 Spotlight : la 4K qui peut parfois s’avérer utile

Il est possible d’identifier un visage de nuit à partir d’environ 3 mètres, et de 4 à 5 mètres avec le sport lumineux actif.

Test de la Arlo Ultra 2 Spotlight : la 4K qui peut parfois s’avérer utile
Test de la Arlo Ultra 2 Spotlight : la 4K qui peut parfois s’avérer utile

La 4K apporte un réel gain de qualité, mais la valeur ajoutée au quotidien n’est pas transcendantale. Si une personne cherche à pénétrer chez vous, mieux identifier son visage à 7 ou 2 mètres ne change pas réellement la donne. Surtout que l’enregistrement dans le Cloud est deux fois plus long (de 40 à 60 s) en 4K qu’en 2K. Même si cela a peu de chance d’arriver, un cambrioleur a donc deux fois plus de temps pour casser la caméra et empêcher la sauvegarde des images. De plus, seules deux caméras peuvent fonctionner en mode 4K sur le même réseau et, si vous accédez au live en dehors de la votre domicile, le flux est limité à la 2K.

Zoom avec suivi automatique

Une des nouvelles fonctions qu’apporte la Arlo Ultra 2 Spotlight est le zoom avec suivi automatique. La caméra cible alors une personne, un animal, puis suit ses déplacements en zoomant et en réalisant un défilement automatique. Une fonction intéressante, bien faite, mais nous remarquons des effets de pixélisation assez importants autour de la cible lors des zooms. Reste que cette fonctionnalité n’est disponible qu’en 2K et non en 4K.

Au final, la 4K est intéressante pour surveiller avec précision les zones les plus sensibles de votre habitat, surtout s’il y a un large et profond espace à observer. Dans la majorité des cas, la 2K se révèle amplement suffisante.

Tentatives d’intrusion

La qualité vidéo est une chose, nous avons ensuite testé les capacités d’intrusion de la caméra. En intérieur dans un premier temps, en simulant le fait de forcer une porte-fenêtre. Le bruit pourtant très fort n’a pas fait réagir la caméra. En plein jour, l’Ultra 2 nous a détectés seulement une fois sur trois derrière la fenêtre. Par contre, dès que nous entrons dans la pièce, nous sommes immédiatement repérés.

Dans la même configuration de nuit, nous ne sommes jamais repérés derrière la fenêtre, mais toujours quand nous entrons dans la pièce.

Si nous activons le spot lumineux, aucune réaction quand nous sommes derrière la fenêtre. Mais dès que la porte commence à être ouverte, le spot s’allume et nous obtenons une image de bien meilleure qualité qu’en vision de nuit.

En extérieur, de jour un intrus n’est pas repéré au-delà de 7/8 mètres, contre 4/5 mètre de nuit. Il faut vraiment que la caméra détecte un corps entier. Derrière le portail (situé à 7 mètres environ), que vous pouvez visualiser ci-dessous, même en sautant et en agitant les bras derrière, aucune réaction du produit. Par contre, nous sommes repérés si nous sautons par-dessus. De nuit, même en ouvrant le portail ou en sautant pas dessus, nous n’avons pas d’alerte. Il faut vraiment se rapprocher pour la faire réagir. La détection sonore nous laisse sceptiques. En simulant des bruits d’intrusion comme le fait de forcer le portail, aucune réaction. Bizarrement, au quotidien, nous recevons régulièrement des alertes pour bruit suspect, sans en comprendre la raison.

Test de la Arlo Ultra 2 Spotlight : la 4K qui peut parfois s’avérer utile

Arlo propose des notifications intelligentes pour éviter d’être importuné par de trop nombreuses fausses alertes. Ainsi, la caméra sait différencier les animaux et les êtres humains. Et, autant d’autres produits de la famille ont parfois des ratés, autant la Ultra 2 ne s’est jamais trompée. Même en pleine nuit, un chat noir est identifié sans erreur.

Source : Frandroid / Yazid Amer

Source : Frandroid / Yazid Amer

La détection de colis fonctionne correctement, à la condition que le colis soit plus gros qu’une grosse enveloppe et que la surface offerte à la caméra ne soit pas trop réduite. Un carton de clavier d’ordinateur semble être le minimum. En dessous, peu de chance d’être alerté de l’arrivée d’un colis.

Test de la Arlo Ultra 2 Spotlight : la 4K qui peut parfois s’avérer utile

Les véhicules qui passent devant la caméra sont bien identifiés comme tels, tout comme les corps humains. Vous ne serez pas dérangés par une notification si c’est le vent qui fait simplement bouger un arbuste ou une branche. Tout cela est valable si vous avez souscrit à l’abonnement Arlo. Dans le cas contraire, vous serez rapidement submergé d’alertes, ce qui, au long cours, va réduire votre sensibilité aux notifications. Dans le meilleur des cas, vous serez simplement irrité. Dans le pire, vous couperez les notifications et un cambrioleur vous rendra visite comme par hasard ce jour-là.

Éclairage : pour améliorer la surveillance et plus

Le projecteur lumineux intégré à la Arlo Ultra 2 Spotlight est puissant. Il éclaire une zone large et devrait faire peur aux cambrioleurs les moins aguerris. Il s’allume dès qu’une détection de mouvement est enregistrée par la caméra. Au quotidien, l’éclairage offert est suffisant pour lire un livre la nuit, si vous êtes dans les deux mètres, mais pas au-delà.

Le capteur de la Arlo Ultra 2 Spotlight est un 8 Mp pour filmer en 4K

Le capteur de la Arlo Ultra 2 Spotlight est un 8 Mp pour filmer en 4K // Source : Frandroid / Yazid Amer

Il peut également faire office d’éclairage d’appoint, qui permet tant que vous êtes dans un rayon de 2 à 4 mètres et êtes un peu en mouvement, de profiter de votre extérieur avec vos amis ou pour chercher ce satané chat qui se cache dans le jardin. Notez que plus il est placé en hauteur, plus il est efficace et confortable.

Alarme et micro : une annulation de bruit plus efficace l’alarme

Arlo a intégré deux micros à sa caméra, dont un dédié à l’annulation des bruits parasites générés par le vent. Le résultat est plutôt bon, nous entendons une conversation normale jusqu’à 4 à 5 mètres. La qualité de captation est convaincante, ce qui rend encore plus incompréhensible la partie défection de son qui nous déçoit. Arlo devrait revoir ses algorithmes dans le domaine.

Test de la Arlo Ultra 2 Spotlight : la 4K qui peut parfois s’avérer utile

Le haut-parleur intégré à la caméra est assez puissant. Il est possible de l’utiliser pour échanger avec une personne, ou dire à un cambrioleur qu’il est filmé et qu’il est encore temps pour lui de partir. De plus, il fait office d’alarme, mais en extérieur, la puissance mesurée en se plaçant juste en dessous est de 85 dB environ, et à 2 mètres, elle chute à 55 dB. En intérieur, peu de chance qu’elle alerte vos voisins, ou alors après de longues minutes, mais elle peut impressionner les cambrioleurs les moins expérimentés.

L’abonnement : obligatoire pour profiter pleinement de sa caméra

Pour profiter pleinement de ses caméras Arlo, souscrire à l’abonnement Cloud est quasiment obligatoire. Ainsi, si vous ne mettez pas la main au portefeuille chaque mois, vous n’aurez pas le droit aux Notifications intelligentes ni à l’enregistrement dans le Cloud.

L’abonnement Arlo Smart est facturé à 2,79 euros pour une caméra et 8,99 euros pour 5 maximum. Il vous faudra ajouter 1,40 euro par caméra supplémentaire. Si vous souhaitez économiser ces sommes, vous n’aurez accès qu’au streaming en direct, aux enregistrements sur le Smart Hub et aux notifications non intelligentes. Or, ces dernières sont envoyées au moindre mouvement détecté, ce qui peut rapidement devenir irritant. Profitez des 90 jours offerts pour vous faire une idée et désactivez une seule journée toutes les fonctions intelligentes pour comprendre que, sans cet abonnement, vous perdez beaucoup des avantages de ces caméras. La concurrence est parfois plus généreuse, comme le prouve la nouvelle Google Nest Cam qui propose la majorité de ses fonctions avancées sans payer davantage, l’abonnement ouvrant droit à la reconnaissance de visage et à l’enregistrement dans le Cloud.

PRIX ET DISPONIBILITÉS DE LA ARLO ULTRA 2 SPOTLIGHT

La Arlo Ultra 2 Spotlight est disponible en noir et en blanc. Elle est commercialisée seule au prix de 349,99 euros chez Amazon, Boulanger et auprès des revendeurs partenaires.

Arlo propose des packs comme par exemple avec deux caméras et un Smart Hub au prix de 699,99 euros, disponible chez chez Amazon et auprès des revendeurs partenaires.

Si vos besoins sont plus importants, le pack 3 caméras et son Smart Hub est à 899,99 euros et à 1099,99 euros pour quatre caméras et le Smart Hub.

Note finale du test
7 /10
La Arlo Ultra 2 Spotlight est une caméra de surveillance connectée très réussie. De par sa conception pour commencer, qui se révèle très robuste, même en cas de chute. La qualité de captation est de très bon niveau, comme la détection de mouvement, alors que la détection de sons suspects est plus discutable.

Une caméra efficace dont les fonctions intelligentes sont vraiment bluffantes d’efficacité. Par contre, pour en profiter, il est impératif de souscrire un abonnement qui n’est pas anodin.

La Arlo Ultra 2 est capable de filmer en 4K et c’est une réelle valeur ajoutée dans certaines situations, comme surveiller un grand jardin ou une entrée toute en longueur. Toutefois, dans la majorité des cas, la 2K suffit amplement.

Un bon produit de complément pour répondre à des problématiques spécifiques, car au prix unitaire de 399,99 euros, son achat reste coûteux.

Points positifs
Arlo Ultra 2 Spotlight

  • Qualité de fabrication

  • Qualité de la vidéo en 4K et en 2K

  • Qualité de la détection de mouvement

  • Champ de vision de 180°

Points négatifs
Arlo Ultra 2 Spotlight

  • Le prix

  • L'intérêt de la 4K n'est pas toujours évident

  • La détection de bruits suspects est en retrait

  • Toujours pas de reconnaissance de visage chez Arlo

Les derniers articles