Les fêtes de fin d’année approchent, suivies d’un traineau de promotions. Mais pour en profiter, mieux vaut se débarrasser de vos anciens équipements, qui vous permettront d’accroître votre budget – parfois de manière conséquente. Vendre un smartphone n’a rien d’anodin, ni en termes légaux, ni en termes de bénéfices possibles : voici nos conseils pour assurer une vente aussi efficace que sereine.

Bannière vente smartphone

Vous voici décidés à abandonner votre appareil (Android) ? Qu’il s’agisse d’un smartphone, d’une tablette ou d’un accessoire, voici quelques conseils pour vous délester de votre précieux au meilleur prix, et en évitant les complications.

Faites le ménage

Monsieur Propre

S’il est bien un conseil à respecter lorsque vous vendez votre appareil, c’est bien celui-ci : sortez plumeaux et chiffons, c’est l’heure du ménage. Commencez par l’intérieur du smartphone ! Il vous faudra commencer par sauvegarder vos données personnelles, c’est à dire autant vos photographies, votre musique que vos messages, si vous souhaitez les conserver. Pour ce faire, rien de plus simple, du moins pour ce qui concerne les photos et la musique. Vous pouvez soit les uploader vers un service de cloud tel que Google Drive ou Dropbox, afin de les télécharger dans le sens inverse sur votre prochain appareil. Vous pouvez évidemment connecter votre appareil à votre ordinateur, et copier l’ensemble de vos données sur votre disque dur. Si vous cherchez vos photographies, elles se trouvent dans le dossier DCIM ou bien dans le dossier Camera. N’oubliez pas d’ôter votre carte mémoire, si vous en avez une, de votre terminal !

Pour ce qui concerne les SMS, ceux qui n’ont pas souscrit à un service de stockage en cloud peuvent récupérer leurs messages sur un autre terminal en exportant un fichier codé depuis leur téléphone. Pour ce faire, vous pouvez passer par une application de type SMS Backup & Restore, grâce à laquelle vous exportez un fichier qu’il vous suffit d’installer sur votre nouveau smartphone. L’application est gratuite, et bien sûr, il en existe d’autres du même type sur le Play Store, à tester !

Une fois ces étapes franchies, il vous suffira de vous rendre dans les paramètres de l’appareil > Sauvegarder et Réinitialiser > Restaurer les paramètres d’usine. Vérifiez bien que vous avez choisi d’effacer vos contenus multimédia au passage !

Le nettoyage se fait hors et sur l’appareil. Pensez à passer un coup de chiffon sur votre objet à vendre, histoire qu’il soit propre comme un sou neuf et qu’il soit aussi attrayant que possible ! Pensez également à faire un peu de rangement chez vous pour mettre la main sur le boîtier d’origine de l’appareil, et autant que possible sur ses accessoires.

La « paperasse »

Une vente, c’est aussi des contraintes administratives, et ce n’est pas parce que vous réalisez une transaction entre particuliers qu’il faut vous en affranchir ! Pensez donc à fournir à votre acheteur l’ensemble des documents dont vous disposez, c’est à dire facture d’achat et garantie, si elle court encore, afin qu’il soit sûr du produit qu’il achète, et qu’il puisse faire appel au SAV au besoin. De votre côté, il n’est pas inutile de faire preuve de prévoyance et de faire des photocopies desdits documents… Mieux vaut prévenir que guérir.

Une autre procédure administrative, pourtant rapide, pourra être réalisée avant la vente et sera tout à votre avantage : le désimlockage. De fait, si votre smartphone ou votre tablette connectée au réseau mobile a été achetée chez un opérateur, il vous faudra en faire mention à l’acheteur, sans quoi il risque de ne pas pouvoir faire usage de son acquisition. Et vous pouvez faire mieux, très facilement  : appelez le service après-vente de votre opérateur pour qu’il débloque votre appareil. Si vous avez acheté votre appareil il y a plus de trois mois, c’est gratuit. Sinon, il reste possible de faire appel à un prestataire extérieur, moyennant 10 à 20 euros, ce qui permettra au passage d’augmenter le prix de vente du terminal.

Vendre, oui mais où ?

Divers canaux de vente s’offrent à vous : les sites de petites annonces, les sites d’enchères, mais aussi les forums (à tout hasard, FrAndroid !). Quoi d’autre ? Les réseaux sociaux, tout bêtement ! Pour vendre vite et en toute confiance, le réseau de proches – et proches de vos proches – est parfois un moyen rapide de vendre vos petites affaires sans chercher midi à 14 heures. Vous économisez la création de l’annonce, l’enquête de confiance sur l’acheteur (vos amis communs se chargent de témoigner en leur faveur ou non), la remise de l’appareil est détendue… Bref, c’est tout bénéfice.

Pour les autres, les solutions sont multiples. Vous pouvez passer par les sites de petites annonces de type LeBonCoin, une référence en la matière, et qui vous permet de n’avoir aucun intermédiaire prenant une commission sur votre transaction. L’inconvénient : vous vous débrouillez pour le paiement de votre bien, et risquez (parfois) l’arnaque. Toujours sans commission, le passage par des forums, où vous pourrez proposer votre produit à la communauté dont vous faites partie. Mieux vaut tout de même, pour inspirer confiance aux autres membres, être actif sur ledit forum depuis un petit bout de temps.

Autre option : les sites d’enchères, de type eBay. Si la mise en ligne de votre annonce est généralement gratuite, vous devrez laisser une commission au site, qui se charge toutefois de garantir votre paiement, notamment si vous demandez un paiement par PayPal. L’inconvénient majeur de cette formule, c’est qu’à moins de fixer un prix de vente minimum (un « prix de réserve », avec commission plus élevée), vous ne pouvez pas anticiper votre prix de vente final. A vous les bonnes ou les mauvaises surprises…

Une troisième solution concerne les MarketPlace, par exemple chez Amazon ou à la Fnac. Ici, vous devrez concéder à votre site hébergeur une commission de quelques %, mais aurez l’avantage d’être assurés du paiement, et de savoir à quoi vous attendre puisque vous aurez déterminé un prix de vente fixe. Ceux qui ne souhaitent pas tirer grand bénéfice de leur appareil pourront enfin s’adresser aux sites de recyclage de smartphones, qui proposent des reprises d’appareils d’occasion.

L’annonce

Petites annonces

© Boris&Cov

S’il est un maître mot à ne pas oublier, c’est la précision (« quand c’est précis, j’apprécie », vous martelait votre professeur de français il y a quelques années, et c’était une sage recommandation). Soignez donc votre annonce, avec le descriptif complet de ce à quoi le client peut s’attendre : le nom du téléphone, sa génération si besoin, sa date d’achat, son état d’usure, la cause de la vente (cela rassure), la quantité de mémoire interne incluse (16 Go, 32 Go, etc.). N’hésitez pas à faire un petit rappel de la fiche technique au besoin, et à faire un état des lieux des divers défauts et rayures de l’appareil. Cela vous évitera les réclamations après la vente. Et il va sans dire qu’une annonce réussie, c’est une annonce sans faute d’orthographe : n’hésitez pas à vous faire relire !

Qui dit annonce, dit photo : votre bichonnage préalable devra être secondé par de jolis clichés de votre appareil. Mais s’il présente un choc, montrez-le également ! Vous pouvez, afin de prouver que les photos sont authentiques, ajouter un petit papier sur lequel sera inscrit votre nom/pseudo dans le champ de la photo, afin de prouver son authenticité. Montrez également le pack, les accessoires et, pourquoi pas, le petit bonus que vous souhaitez offrir à votre acheteur (un casque, par exemple).

Nous allions oublier le principal : le prix. Pour le déterminer, vous pouvez pour ce faire vous reporter aux différents tarifs pratiqués sur des sites tels que PriceMinister ou RueDuCommerce, mais aussi étudier le prix moyen d’appareils similaires sur LeBonCoin, et aller faire un tour sur l’ArgusDuMobile afin de vous faire une idée complète. Les tarifs pratiqués en achat immédiat sur eBay peuvent également constituer un bon indicateur. Une fois cette recherche effectuée, il vous faudra fixer un prix de vente tenant compte de l’état de votre appareil, de sa date d’achat, de son usure générale, de ses petits défauts, ou des accessoires livrés avec. Si vous souhaitez vendre, ne soyez pas trop gourmand !

Un dernier aspect de votre offre sera important, notamment si vous passez par un site de petites annonces ou par un forum : puisque vous êtes en droit de craindre un défaut de paiement, assurez vos arrières. Les transactions en espèces restent une valeur sûre, les « chèques en bois » restant une possibilité. Vous pouvez également demander un paiement par PayPal au moment de la remise du produit : un tel système, qui vous garantit de recevoir votre dû, aura l’avantage de couvrir votre acheteur, ce qui reste à son bénéfice. Si jamais la remise ne se fait pas en main propre, précisez les modalités et frais inhérents à l’envoi autant que possible. Si vous envoyez votre appareil en Colissimo, renseignez-vous sur les tarifs en vigueur afin de pouvoir annoncer la couleur !

A la remise de l’appareil

contrat

Et même avant… Soyez attentif aux questions que l’on vous pose : mieux vaut prendre le temps de répondre aux interrogations de votre ou vos acheteur(s) potentiel(s) plutôt qu’avoir ensuite affaire à un interlocuteur mécontent. En parlant de votre acheteur, une petite enquête en ligne ne peut pas faire de mal : regardez si votre contact est connu sur le forum par lequel vous passez, s’il a dû faire face à des commentaires particuliers, etc.

Au moment de la transaction, choisissez un endroit public, dans lequel vous vous sentirez à l’aise, puisqu’a priori, vous serez face à un inconnu. Pensez à prendre avec vous tous les documents nécessaires, l’appareil avec ses accessoires, et un dernier élément qui n’est jamais inutile : une attestation de vente en deux exemplaires, dont vous conserverez un tirage dans vos archives.

En respectant ces étapes, vous devriez vous en sortir sans encombre ! N’hésitez pas, si vous vous sentez l’âme d’un vendeur, à tenter votre chance sur le forum de FrAndroid. Et si vous êtes plutôt acheteur, rendez-vous sur notre précédent article.