Près d’un mois après la fermeture des portes du MWC 2014, Samsung continue de distiller des informations au compte-gouttes au sujet de ses nouveaux bracelets connectés. Tandis que son road-show allemand a permis aux curieux de découvrir son Activity Tracker, une présentation taïwanaise a laissé apparaître le prix de ses Gear 2 et Gear Fit.

Gear Fit

Le bracelet Samsung Gear Fit.

Au vu de leurs caractéristiques, difficile d’imaginer des prix au ras du sol. Les bracelet et montre connectés de Samsung, les Gear Fit (pour du tracking d’activité assorti de fonctions plus proches de celles d’une montre intelligente) et Gear 2 côté montre classique, ont été annoncées au dernier Mobile World Congress. Le Coréen a ainsi présenté un bracelet disposant d’un écran AMOLED incurvé dont le format suit la courbe du poignet et dont l’écran est capable d’afficher de nombreuses informations transmises en Bluetooth 4.0 par un smartphone Galaxy. Outre ce Gear Fit, la Gear 2 (et sa version Lite/Neo sans capteur photo), la Gear 2 corrige certains défauts de la Galaxy Gear première du nom. De fait, cette montre sous Tizen dispose d’un capteur photo intégré au pourtour de son écran et non plus à son bracelet, et annonce une autonomie supérieure (d’environ cinq jours). La question des prix, à l’issue du salon catalan, restait toutefois entière.

Samsung Gear 2

La montre Gear 2.

A l’occasion d’une présentation taïwanaise, Samsung a soufflé les prix de ses appareils. Si l’on convertit les tarifs annoncés, on obtient environ 200 dollars (avec les taxes, probablement 200 euros) pour le Gear Fit, et 300 dollars pour la Gear 2. Des tarifs cohérents, puisque la première Galaxy Gear affichait un prix similaire. Le Gear Fit, quant à lui, dispose d’un écran complet en couleurs, contrairement aux trackers d’activité standard, généralement commercialisés autour de la centaine d’euros ; on s’attendait à ce que ses fonctionnalités additionnelles en fassent enfler le prix.

 

Une concurrence Android Wear à l’approche

Les prix des derniers bracelets Samsung sont certes sans surprise, mais sont appliqués à des terminaux uniquement compatibles avec des smartphones ou tablettes de la marque, dans la gamme Galaxy. Alors que les appareils devraient sortir dans le courant du deuxième trimestre, ils devront affronter la concurrence de terminaux signés Motorola et LG, les premiers à avoir annoncé leurs montres sous Android Wear. Google a en effet annoncé en début de semaine le lancement d’une version d’Android expressément destinée aux objets connectés, et plus précisément aux montres, dont les Moto 360 et LG G Watch seront les premiers opus avant l’été. Toutefois, Mountain View a listé Samsung parmi ses partenaires constructeurs : nul doute que le Coréen prépare déjà sa riposte, quitte à prendre le risque de cannibaliser les ventes de ses dernières Gear sous Tizen.