Le Chromecast de Google est un dongle HDMI capable de retransmettre sur un écran le contenu d’un smartphone, d’une tablette ou d’un ordinateur. Avec l’arrivée du Chromecast Ultra, nous souhaitions faire un point sur la famille Chromecast.

Chromecast-2-5

Ce dossier sera l’occasion de vous en dire un peu plus sur le fonctionnement, les capacités et le potentiel d’évolution des Chromecast. Nous aborderons également la concurrence qui se multiplie dans le segment des dongles / clefs HDMI avec notamment l’arrivée d’Amazon, d’Orange ou encore de Microsoft.

 

La famille Chromecast

Les Chromecast 2 et Chromecast Ultra, sont des dongle HDMI fabriqués par Google qui se branchent sur un écran HDMI et nécessitent un port USB pour être alimentés. La clé permet alors de transmettre sur le moniteur un flux en provenance d’un appareil, que ce soit un smartphone, une tablette ou un ordinateur. C’est, en gros, une liaison HDMI, mais sans fil.

Cependant, il n’est pas possible de tout lire avec les différents Chromecast. Google a en effet inséré des limitations sur son dongle. Il n’est en effet pas possible de streamer n’importe quel contenu depuis n’importe quelle source, ce que nous verrons plus loin. Les différents Chromecast se connectent sur votre réseau Wi-Fi local pour communiquer avec Internet et les différents appareils du réseau.
what-is-chromecast

 

Un flux en provenance d’Internet ou du réseau local ?

Il faut distinguer deux types de streams :

  • ceux envoyés directement depuis vos appareils, qui passent uniquement par le réseau Wi-Fi
  • ceux envoyés depuis des applications spéciales et qui viennent directement d’Internet.

Le Chromecast a été pensé avant tout pour le 2ème scénario. On imagine ainsi l’utilisateur de l’application YouTube sur un smartphone. Lorsqu’il souhaite visionner une vidéo sur le Chromecast, le flux est directement transmis sur le téléviseur depuis les serveurs de YouTube et la vidéo ne passe pas par le smartphone. Ce dernier joue uniquement le rôle de télécommande.

Il faudra donc une bonne connexion Internet pour disposer d’une qualité d’image optimale, et ce d’autant plus dans le cas du Chromecast Ultra qui permettra d’afficher sur votre téléviseur des vidéos en 4K .

Sinon, il sera préférable de passer par un streaming local, qui dispose de nombreuses contraintes puisqu’il faut passer par des applications spéciales.

Dans tous les cas, une connexion Wi-Fi performante est nécessaire pour éviter les coupures lors du stream et de profiter d’une qualité maximale. Pour plus de précisions, n’hésitez pas à jeter un œil à notre dossier qui explique les différences entre tous les types de Wi-Fi.

chromecast-cloud

Transformer une vieille TV en équipement connecté

La force du Chromecast est de pouvoir transformer un ancien téléviseur en télévision connectée, du moment qu’il dispose d’un port HDMI et d’un port USB (ou d’un peu de logique avec une rallonge USB). Pratique pour recycler un ancien écran plasma voire même un écran cathodique avec un convertisseur HDMI – Péritel. Une fois le Chromecast relié à la télévision, il est possible de regarder des vidéos sur YouTube, Netflix voire même des films depuis un smartphone ou un PC.

 

Les services de streaming, vidéo en ligne de mire

À la base, le Chromecast était prévu pour le marché américain avec de nombreuses applications indisponibles en France comme Netflix ou Pandora. Mais depuis l’arrivée de Netflix dans l’Hexagone fin 2014 et l’ouverture du SDK, de nombreux services et applications sont désormais accessibles depuis de nombreux pays. Le Chromecast a donc été un carton pour tous ceux qui voulaient pouvoir regarder de la VoD ou SVoD sur leur télévision qui n’était pas une smart TV.

Rapidement, les acteurs de la télévision classiques se sont lancés sur le marché. On peut par exemple citer France Televisions avec son application francetv pluzz ou encore B.tv de Bouygues Telecom, mais aussi SFR TV. On peut donc visionner les chaînes de télévision (sauf TF1 et M6 qui s’y refusent) via sa connexion Internet, sur sa télévision. L’intérêt : l’accès à plus de chaînes et des fonctions dédiées comme la télévision de rattrapage ou la VoD.

Outre les applications des chaînes de TV, l’application Molotov, qui permet d’accéder au direct d’une variété de chaînes devrait bientôt débuter sur Android. Molotov devrait également inclure une compatibilité Chromecast d’ici quelques mois.

À lire sur FrAndroid : Molotov : Télécharger l’APK de la nouvelle bêta 1.2.3 sur Android

 

Le Chromecast Audio

Nouvelle addition de la génération 2015 à la famille Chromecast, la version Audio fonctionne sur le même principe, mais au lieu d’un port HDMI à relier à un téléviseur, il s’agit d’un câble jack de 3.5mm à relier à une enceinte pour pouvoir y faire jouer n’importe quel morceau envoyé par un ordinateur, une tablette ou un smartphone. Ainsi, il suffit de connecter une enceinte via un câble jack pour transformer votre installation hi-fi en équipement connecté. Pratique pour recycler d’anciennes enceintes.

installation-chromecast-audio

Grâce au Chromecast Audio, il est ensuite possible de se connecter à différents services de streaming tels que Spotify, Deezer, Google Play Musique ou Qobuz. Il n’est malheureusement pas compatible avec YouTube en France. En effet, les abonnés américains au service payant YouTube Music peuvent caster depuis récemment de la musique sur le Chromecast audio, mais l’application n’est pas disponible en France pour le moment.

À lire sur FrAndroid : Test du Chromecast Audio, le parfait compagnon de vos oreilles

 

Les solutions concurrentes du Chromecast

Afficher des vidéos sur votre téléviseur, le Chromecast n’est pourtant pas le premier appareil capable de le faire. Il existe ainsi plusieurs technologies permettant d’atteindre le même but. Faisons un petit tour des technologies existantes.

Différences avec la technologie Miracast

La technologie Miracast se retrouve de plus en plus intégrée sur les TV intelligentes ou sur les écrans de PC comme le Philips récemment dévoilé. Cette technologie s’apparente à une connexion HDMI sans fil. Elle permet d’afficher le contenu d’un appareil, sous Android 4.2 et versions suivantes ou Windows 8.1, sur la TV comme il est possible de le faire avec un câble. Il faut que la TV soit compatible Miracast. Si ce n’est pas le cas, il faudra passer par l’achat d’un adaptateur qui se connecte à la TV en HDMI.

Justement, Microsoft vient de sortir son Wireless Display Adapter, un adaptateur Miracast dont Gaël a réalisé le test. L’avantage de l’appareil et du protocole, c’est qu’il n’y a pas besoin de passer par des applications spéciales : n’importe quelle application peut être streamée, que ce soit les vidéos, l’audio, les jeux ou autres. Mais attention à la latence puisque le protocole Miracast semble davantage gourmand que son homologue Chromecast.

Le principal inconvénient du Miracast est la compatibilité avec uniquement Windows 8.1 ou Windows 10 pour les ordinateurs. De plus, il est impossible de lancer une vidéo sur un appareil et de continuer à s’en servir pendant que la vidéo est projetée sur la TV. C’est en fait un mode recopie vidéo, que ce soit sur Android ou Windows.

 

La concurrence des TV connectées

Les nouvelles TV connectées intègrent des technologies permettant de lire des vidéos, des photos ou de l’audio stockés sur les appareils Android. Selon les TV et les appareils sous Android, la technologie mise en œuvre est différente. Parfois, il faudra passer par des applications pour que la TV aille chercher directement sur l’appareil le contenu alors qu’il sera possible dans d’autres cas de streamer le contenu de l’appareil (et donc les jeux, vidéos, applications) vers la TV en WiFi direct. Il faut donc se renseigner sur les capacités de sa TV ainsi que celle de son smartphone ou de sa tablette. Ces télévisions intègrent de plus en plus des applications comme par exemple Netflix.

L’avantage de ces TV, c’est qu’elles ne nécessitent pas d’adaptateur. En revanche, ces technologies ont deux principaux inconvénients. Tout d’abord, le mode miroir n’est pas toujours disponible. De plus,  il existe plusieurs technologies qui ne sont pas forcément compatibles entre elles et dont la mise en œuvre est différente. Enfin, la saisie de texte (par exemple pour les recherches de films sur Netflix) sont bien souvent un véritable calvaire.

 

Les box HDMI et les Android TV

Les box HDMI existent depuis longtemps. On peut citer l’Apple TV ou le Roku, mais qui sont des équipements bien plus onéreux. Si l’Apple TV a des avantages indéniables pour s’intégrer dans un environnement iOS / Mac, le Roku est peu disponible en France, bien que doté d’un large catalogue d’applications. Plus récemment, on a vu l’arrivée du géant Amazon sur ce segment avec sa Fire TV. Malheureusement, l’appareil est indisponible en dehors des États-Unis.

On peut donc se tourner vers les solutions sous Android TV à l’image de la Bbox Miami de Bouygues Telecom ou encore la Freebox Mini 4K de Free. Mais ces produits sont réservés aux abonnés respectifs des deux FAI. Il existe bien le Nexus Player de Google, impossible à trouver en dehors des USA. Il faudra donc attendre l’arrivée des futures box sous Android TV comme la Shield Console de Nvidia ou encore la Razer Forge TV que nous avons pu tester.

Finalement, la concurrence pourrait bien venir de l’opérateur Orange avec le Clé TV d’Orange. Cet appareil ressemble énormément au Chromecast. Son avantage est plutôt à chercher du côté technique avec un Wi-Fi légèrement plus performant (2,5 et 5 GHz), mais aussi un appairage plus facile avec le réseau local grâce à la prise en charge du protocole WPS.

D’autres clés HDMI sont en préparation puisque Qualcomm a dévoilé un design de référence prenant en charge la 4K et le Wi-Fi à 60 GHz. Il faut donc s’attendre à de nombreux concurrents dans les mois à venir.

apple-tv-3-xl

 

Comment configurer le Chromecast ?

Un des avantages majeurs du Chromecast est sa simplicité. Cependant avant toutes choses assurez-vous bien :

  • D’avoir la dernière version de Google Home
  • D’avoir accès à une prise électrique pour y brancher votre Chromecast (ou une prise USB alimentée en permanence, sur votre TV par exemple)
  • De disposer du mot de passe de votre réseau Wi-Fi auquel vous souhaitez connecter votre Chromecast

Après avoir branché le Chromecast à la TV, suivez les instructions affichées par l’application Google Home pour caster sur votre téléviseur. Pour caster depuis un ordinateur, cliquez sur la fonction « caster » de votre navigateur Chrome. Votre téléviseur apparaîtra alors dans la liste des périphériques connectés comme illustré ci-dessous.

capture-decran-2016-10-27-a-15-45-12

 

Les différentes façons de caster

Une fois que vous aurez connecté avec succès votre Chromecast à votre téléviseur (ce qui selon nos calculs très scientifiques devrait vous prendre à peu près 3 min 38) vous aurez alors accès à plusieurs façons différentes de transmettre une vidéo.

 

Caster une application mobile vers la TV

Il convient ensuite de lancer une application sur son smartphone ou sa tablette qui prenne en charge le Chromecast. C’est par exemple le cas de YouTube. Lors du lancement d’une vidéo, il suffit d’appuyer sur l’icône représentant des ondes radio et une télévision. Le flux est alors envoyé vers le Chromecast. Il est ensuite possible de fermer l’application et de réaliser d’autres tâches en même temps.

image

Pour streamer du contenu présent dans le téléphone (photos, vidéos, musique), deux solutions sont possibles. Soit l’installation de  application comme AllCast de Clockworkmod (qui à l’avantage de supporter également la Xbox One, l’Apple TV, l’Amazon Fire TV par exemple), soit le cast de l’affichage entier de son smartphone.

 

Caster l’intégralité de l’écran depuis un appareil sous Android

Google a beaucoup fait évoluer le Chromecast depuis le début de sa commercialisation. Auparavant, il était impossible de caster l’intégralité de son écran de smartphone ou tablette vers le Chromecast. C’est désormais possible avec l’application Chromecast et un terminal compatible sous Android 4.4.2 ou une version ultérieure. Google dresse une liste des appareils compatibles, mais il est possible que le vôtre le soit même s’il n’apparaît pas sur la page. Il faut alors tester, ou parcourir les forums.

Chromecast-2-8

Caster le contenu d’un onglet de Chrome sur ordinateur vers sa TV

Une fois l’extension Google Cast installée, une icône fait son apparition en haut à droite de Chrome pour caster le contenu d’un onglet vers la TV. Il est ainsi possible de streamer le contenu d’une page web en direct. Si la grande majorité des formats audio / vidéo du HTML5 sont supportés, certains ne le sont pas.

Depuis le navigateur d’un PC/Mac, il est très aisé de transmettre une vidéo YouTube par exemple, via l’apparition d’une icône en bas à a droite de la vidéo, comme illustré ci dessous.

capture-decran-2016-10-27-a-16-17-38

Il est ainsi possible de lire des vidéos stockées sur l’ordinateur depuis le navigateur, avec le menu Fichier -> Ouvrir de Chrome. Attention toutefois, les vidéos encodées en MOV et qui requièrent QuickTime pour s’ouvrir ne fonctionneront pas : l’image sera retransmise, mais pas le son.

 

Caster l’écran de son ordinateur vers le Chromecast

Avec l’extension Google Cast, vous pouvez également choisir de caster l’intégralité de l’écran et donc de sortir du seul cadre de Chrome. Si la qualité n’est pas forcément optimale pour lire du texte, cela est utile pour streamer des applications qui ne sont pas prévues pour fonctionner avec Chromecast.

On peut notamment penser à PowerPoint pour les présentations. Malheureusement, la principale limitation provient du fait que le son n’est pas retransmis avec ce mode, et un délai notable empêche d’utiliser comme écran principal. Pour lever la limitation de l’audio, on peut se servir de Plex ou de Remote Desktop, mais la prise en charge est vraiment expérimentale, n’est pas très ergonomique et délicate à mettre en place.

Vous ne pourrez donc pas streamer de la vidéo ou des jeux vidéo, malheureusement le nombre d’images par seconde est trop bas pour profiter d’une fluidité suffisante.

DSC_0126

 

Quelques astuces et idées d’utilisation

Regarder une vidéo sur la TV tout en continuant d’utiliser l’ordinateur

Pour profiter d’une vidéo en plein écran sur la TV en faisant autre chose sur l’ordinateur, il faudra passer par les logiciels et les sites compatibles avec Chromecast, c’est le cas par exemple de YouTube, que ce soit l’application ou le site web. Pour les sites qui ne seraient pas compatibles, il existe une solution pour les utilisateurs de Windows. Il suffit de lancer la vidéo dans un onglet, par exemple sur Vimeo puis de passer sur une autre application ou une autre instance de Chrome avec la combinaison de touches Alt – Tab.

 

Trouver les applications compatibles avec Chromecast

Toutefois, le Chromecast ne se limite pas au flux vidéo. On peut ainsi jouer à des jeux multi joueurs qui profitent également du Chromecast.

Il est possible de télécharger sur le Play Store l’application Cast Store qui répertorie toutes les applications du store Google compatibles avec Chromecast. Cette application joue en fait le rôle de filtre du Play Store.

 

Transformer la TV en mediacenter avec Plex

Vous ne connaissez pas Plex ? C’est un logiciel capable de transformer n’importe quel appareil en mediacenter. L’application (Android, iOS, Windows, OS X) est compatible avec Chromecast pour caster l’intégralité de ses films vers la télévision. Pratique pour éviter de devoir relier un ordinateur à la télévision. Pour ceux qui veulent en savoir plus sur la solution Plex, nous avions réalisé un dossier il y a quelque temps sur cet excellent media center.

plex-for-chromecast

Pour quels usages le Chromecast est-il adapté ?

Le Chromecast peut se révéler très pratique pour certains, mais sa relative jeunesse n’en fait pas un produit parfait et adapté à tous les usages. La disponibilité du SDK et sa commercialisation en Europe ont toutefois changé la donne par rapport à ses débuts. Mais il est dommage que la fonction de cast de l’affichage entier de l’ordinateur soit encore au stade de bêta pour un produit commercialisé mondialement depuis plus d’un an et demi.

En revanche, vu son faible prix, il peut très bien convenir à des personnes disposant d’une TV, d’un smartphone ou d’une tablette incompatibles avec la technologie Miracast ou Wi-Fi direct. Pour le moment, c’est un produit intéressant pour projeter sur un écran des images fixes ou de la musique en se passant de câbles disgracieux, mais aussi des films et des vidéos, à condition d’aller les chercher sur Internet, que ce soit avec des services de vidéo (YouTube, Vimeo) ou des services comme Netflix.

Pour la vidéo en local ou un usage principal de l’écran sur lequel l’image est castée, la solution n’est pas au point et il faudra attendre que Google revoie sa copie.

On attend donc un geste fort de la part de Google qui n’a pas vraiment fait évoluer son Chromecast de manière notable depuis son lancement. Pourtant, depuis le mois de juillet 2013, l’écosystème des dongles et box HDMI a beaucoup évolué. Certes, Google a toujours une longueur d’avance grâce au prix extrêmement faible de son appareil. Mais Orange risque bien de venir faire bouger les choses puisque son Stick TV devrait se négocier à des tarifs similaires. Patience donc.

Bref, à 35 euros vous ne prenez pas d’énormes risques…. n’est-ce pas ?

 

Prix et disponibilité

Il n' y a pas d'offres pour le moment

Il n' y a pas d'offres pour le moment

Il n' y a pas d'offres pour le moment