Google se prépare à remettre Android Wear sur le devant de la scène. Après une année plus que moribonde pour la plateforme, Google annonce le rachat de la startup Cronologics, qui doit venir renforcer les rangs de la division Android Wear.

android-wear-2-0

Google semble décidé à ne pas laisser tomber Android Wear. Google vient d’annoncer le rachat d’une société spécialisée dans les systèmes d’exploitation dédiés aux objets connectés. Une manière de donner une nouvelle chance à sa plateforme qui doit fortement évoluer avec Android Wear 2.0, dont la sortie est programmée dans les semaines à venir ?

Un reboot d’Android Wear ?

Pour Android Wear, l’année 2016 semblait pourtant mal partie. Entre le manque de nouveaux modèles sortis au cours de l’année (il vous suffit de faire un tour dans nos tests de montres connectées), l’abandon du marché par certains acteurs (coucou Lenovo), et un marché complètement phagocyté par Samsung, on avait peur qu’Android Wear ne soit bientôt évacué dans un des célèbres ménages de printemps de Google.

Le géant de la recherche sur le web n’avait d’ailleurs pas aidé, puisqu’il avait repoussé, fin septembre, la mise à jour majeure Android Wear 2.0 au mois de janvier 2017. Android Wear 2.0 doit, pour rappel, apporter le Play Store et des applications indépendantes pour les montres.

Cronologics dit Okay Google

Google a annoncé le rachat de la startup Cronologics, pour un montant non dévoilé. Celle-ci n’est cependant pas complètement inconnue dans le milieu, puisqu’elle a travaillé sur la montre connectée CoWatch, présentant la particularité de tirer parti d’Alexa d’Amazon pour effectuer des commandes vocales. Bien que ce soit une fonctionnalité de base sur Android Wear, on peut donc imaginer que Cronologics sera amené à travailler sur l’évolution et l’amélioration de la reconnaissance vocale dans Android Wear.