Ne nous mentons pas, la plupart des utilisateurs d’Android se contentent très bien de l’application de navigation internet fournie avec leur smartphone, que celui-ci soit le navigateur du fabricant ou Google Chrome. Pourtant il existe également sur le Google Play Store de très bonnes alternatives, en voici une sélection.

Dossier mis à jour le 18 mai 2018

Pour tous : Google Chrome

On commence par l’incontournable Google Chrome qui a l’avantage d’être développé par Google et donc de parfaitement s’intégrer à Android.

Le navigateur est rapide et performant, il bénéficie de mises à jour régulières — qui améliorent, par exemple, la vitesse de téléchargement ou le confort de l’utilisateur — et on peut facilement synchroniser tout un tas de données comme les favoris ou les mots de passe avec les autres appareils comme le PC ou le Mac.

L’alternative allégée à Google : Chromer

Chromer est plus une application pratique qu’un véritable navigateur. Son développeur a été très malin, il a eu l’idée de se servir des Chrome Custom Tabs pour créer Chromer. Il s’agit d’une fonctionnalité née avec Android 6.0 Marshmallow et qui permet aux développeurs d’ouvrir des pages web avec le moteur de Chrome.

Une fois configuré comme navigateur par défaut, Chromer créera une nouvelle application dans le multitâche d’Android pour chaque onglet. Grâce au Chrome Custom Tabs, Chromer aura accès en toute sécurité aux informations stockées dans Chrome comme les mots de passe. L’avantage par rapport à Chrome est la légèreté du navigateur qui va charger les pages plus rapidement.

Pour une navigation rapide et sans pub : Brave

Voici une alternative à Chrome, mais toujours basée sur Chromium, le projet open source à l’origine du navigateur de Google. Brave est rapidement devenu un navigateur très populaire sur Android et iOS et jouit d’une certaine sympathie de la part de la communauté puisqu’il a été créé par l’ancien patron de Mozilla.

Parmi ses avantages, citons une grande rapidité d’exécution et l’intégration native d’un bloqueur de publicité et de traceurs. L’interface ressemble à s’y méprendre à celle de Google Chrome, les nouveaux utilisateurs ne seront donc pas dépaysés, à l’exception du logo de Brave dans la barre d’adresse. Ce bouton permet de connaitre d’un clic la quantité de publicités et de traceurs bloqués et de configurer plusieurs options sur le blocage. Depuis décembre 2017, le navigateur propose aussi de lire des vidéos YouTube en arrière-plan.

Pour naviguer incognito : Dolphin Zero

Dolphin est disponible depuis très longtemps sur Android et le navigateur est souvent conseillé comme alternative à l’application par défaut du smartphone. Il avait notamment l’avantage de proposer un système d’extension, similaire à ce que l’on connait sur ordinateur. En 2013, Dolphin a lancé un nouveau navigateur pour les personnes soucieuses de leur vie privée, Dolphin Zero.

Dolphin Zero est une version très allégée de Dolphin, il ne pèse qu’un petit mégaoctet. À chaque sortie du navigateur, toutes les données de l’utilisateur sont supprimées comme pour le mode Incognito de Chrome. Les publicités et les traceurs sont tous désactivés par défaut.

Faute de cache, Dolphin Zero est un peu plus lent au chargement des pages que ses concurrents. On regrette également l’insistance du navigateur pour nous faire télécharger la version complète de Dolphin.

L’indémodable et modulable : Mozilla Firefox

On ne peut pas ne pas mentionner l’indémodable Mozilla Firefox. Alternative historique à Internet Explorer et Safari sur ordinateur, le navigateur au panda roux a rapidement été porté sur les plateformes mobiles.

Comme Google Chrome, Mozilla Firefox est régulièrement mis à jour avec les derniers correctifs de sécurité et le sérieux de son éditeur n’est plus à démontrer. Il est bien sûr possible de synchroniser ses informations avec les autres installations de Firefox sur d’autres appareils.

L’avantage historique de Firefox est toujours présent, son impressionnante bibliothèque d’extensions : uBlock, Pocket, LastPass, etc. Elles sont toutes là, prêtes à être téléchargées et installées. Par ailleurs, depuis sa version 59, le navigateur peut remplacer l’assistant intelligent sur les smartphones Android. Ainsi le raccourci habituellement utilisé pour Google Assistant peut devenir celui de Firefox.

Firefox Focus : le navigateur centré sur la vie privée

Disponible sur iOS et Android, Firefox Focus — ou FFF — axe tout son service sur le blocage de traqueurs invisibles que l’on trouve sur certains sites web. Ces derniers analysent votre activité quand vous naviguez sur le web et le module intégré de Firefox Focus permet de s’en débarrasser. Vous pouvez par ailleurs toujours choisir quels éléments bloquer pour surfer l’esprit tranquille.

Depuis la version 1.1, Firefox Focus supporte les vidéos plein écran, les téléchargements et l’ouverture de plusieurs onglets depuis la version 2.0.

Samsung Internet : le nouveau concurrent de Chrome

Samsung Internet se déploie sur tous les smartphones Android (Android 5.0 Lollipop ou au-dessus). Le navigateur du constructeur sud-coréen vient ainsi marcher sur les plates-bandes de Google Chrome et propose de nouvelles fonctionnalités comme les modes Nuit ou Contraste Élevé qui améliorent le confort de lecture. Par ailleurs, l’application offre une interface dédiée au téléchargement et à la gestion des bloqueurs de contenus. Elle offre également un module intégré pour bloquer les traqueurs.

Enfin, vous pouvez synchroniser vos favoris avec le client bureau de Chrome et grâce au Samsung Cloud, vous pourrez aussi les sauvegarder sur tous vos appareils Android.

À noter qu’il existe également une version bêta du navigateur sur le Play Store pour tester les nouveautés.

Microsoft Edge : pour les utilisateurs de Windows 10

Encore un navigateur basé sur Chromium. En octobre 2017, Microsoft s’est décidé à lancer son navigateur Edge sur Android (et iOS aussi au passage). Ce dernier fonctionne bien sur mobile et propose une interface assez simple à prendre en main. Celle-ci repose en grande partie sur une barre de navigation qui permet d’accéder rapidement à la page précédente ou suivante, d’aller dans les paramètres ou d’envoyer un lien vers son ordinateur sous Windows 10.

Edge offre aussi un mode lecture qui n’affiche que le texte, sans les éléments graphiques qui l’entourent ainsi qu’un système de marque-page pour pouvoir continuer de lire un article plus tard. Le navigateur est synchronisé au compte Microsoft.

Opera : pour bloquer les publicités

Opera n’est pas le navigateur le plus connu mais il satisfait bon nombre d’utilisateurs. L’interface est légère et très simple à prendre en main. La page d’accueil nous propose un flux d’actualités pouvant nous intéresser et regroupe nos pages favorites.

L’atout incontestable de ce navigateur reste son bloqueur de pubs intégré. Le navigateur offre d’autres fonctionnalité assez intéressantes. Par exemple, lorsque vous zoomez sur une page, il adaptera intelligemment le texte à votre écran. Il est aussi possible de choisir le moteur de recherche.

Un mode nuit et un mode économie de données sont aussi de la partie mais si vous avez vraiment besoin d’économiser votre forfait, je vous conseille son petit frère Opera Mini. Notez que Opera et Opera Mini ont chacun leur version beta disponible sur le Play Store.

Pour être honnête, l’expérience est bien plus agréable que sur Chrome, et après ce test, je vais sans doute garder Opera en tant que navigateur pas défaut.