Corning, développeur du verre Gorilla Glass présent sur de nombreux smartphones, s’est associé à Ford pour créer des vitres de protection pour la Ford GT Supercar du constructeur automobile.

1450210969853.jpg

En cette fin d’année 2015, la convergence entre la technologie mobile et l’industrie automobile se fait plus que jamais ressentir. Il est de plus en plus question de voitures autonomes, que ce soit chez Uber ou chez Google Car, et les systèmes embarqués comme Android Auto ou Apple Car arrivent sur de premiers parcs mobiles.

Aujourd’hui, c’est une entreprise bien connue du marché du mobile qui fait son apparition du côté de l’automobile : Corning. Connue pour ses solutions Gorilla Glass, pour protéger les écrans de nos précieux smartphones, la marque s’est associée à Ford afin de fournir les pare-brise de la prochaine Ford GT Supercar, un bolide dont la sortie est prévue pour 2017, mais qui devrait être produit en très peu d’exemplaires. « Développée par Ford et Corning, cette vitre Gorilla Glass sera utilisée à la fois sur le pare-brise et le capot moteur arrière de la Ford GT, contribuant à l’amélioration de la maniabilité du véhicule, l’amélioration de l’efficacité énergétique et la réduction du risque de bris de verre », précise Ford. Aussi étonnant que cela puisse paraître, la technologie développée par les deux firmes est même plus légère que le verre habituellement utilisé.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Effectivement, la nouvelle vitre feuilletée Gorilla Glass est environ 25 à 50 % plus mince, et au moins aussi ou plus résistante que la vitre laminée traditionnelle. Le verre laminé traditionnel varie de quatre à six millimètres d’épaisseur, tandis que cette fenêtre hybride Gorilla Glass varie de trois à quatre millimètres. Une diminution de l’épaisseur qui permet de réduire considérablement le poids de chaque panneau, et donc de gagner en légèreté et donc en performances.

Actuellement, c’est le Gorilla Glass 4 qui est disponible sur les mobiles haut de gamme. Un verre qu’on peut trouver dans des épaisseurs variant de 0,4 à 2 mm, et qui est censé être trois fois plus résistant aux rayures que son prédécesseur. Lors de son officialisation, on expliquait que « pour 15 livres-force par pouce carré, la dernière version du verre essuie une rayure de 25 µm, la génération précédente souffrait d’une rayure de 75 µm de profondeur. Il résiste mieux à un poids donné que du Gorilla Glass 3 alors même qu’il est plus fin ». Mais le Gorilla Glass est également très résistant aux chocs, plus du saphir synthétique qui est surtout très bon pour s’éviter les rayures.